Mercredi 22 Novembre 2017

Réforme du secteur sécurité: un plan de vingt ans en gestation

Réforme du secteur sécurité: un plan de vingt ans en gestation
(L'Express de Madagascar 11/08/17)
Une figure de la parade militaire : les chiens d'intervention de la gendarmerie nationale

Le système de sécurité actuel est obsolète. Un long processus sur vingt ans va bientôt être enclenché à travers le document de Réforme du secteur sécurité (RSS). Du lourd. La réforme du secteur sécurité prévoit un plan d’action à long terme. Projeté sur vingt années, le document élaboré et discuté depuis plusieurs mois est en cours de finalisation.

«Comme il s’agit d’un processus, nous nous projetons sur vingt ans. Toutefois, un plan quinquennal est établi pour enclencher les réformes», explique le général Girard Razafindramaintso Randria­ma­havalisoa, secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale, joint au téléphone.

Fruit de divers ateliers de consultation et de réfle­xion, le document de réforme du secteur sécurité est construit sur trois axes. D’après les explications de Solonan­drasana Olivier Mahafaly, Premier ministre, lors d’une interview il y a quelques semaines, le système de sécurité ne correspond plus au contexte actuel. Les structures en place datent de la colonisation.

Par ailleurs, les éléments des Forces de l’ordre sont regroupés essentiellement dans les grandes villes et les centres urbains. À cela s’ajou­te la vétusté et l’insuffisance du matériel disponible actuellement. Ainsi, les réformes vont toucher trois axes principaux. «La proximité et la couverture de l’intégralité du territoire sont les objectifs de cette réforme. Pour ce faire, le redéploiement des structures pour une meilleure couverture du territoire, le redéploiement des effectifs et le recrutement de nouveaux ainsi que la dotation des moyens adéquats sont nécessaires», soutient le Premier ministre.

La validation et le lancement officiel de cette réforme ont été prévus se tenir à Nosy Be en fin juillet sous la houlette du président de la République. La présence d’une forte délégation gouvernementale, de parlementaires et de chefs de régions a été remarquée à cette occasion, mais malheureusement annulée au dernier moment.

Les explications fournies avancent un problème d’organisation. «L’incompatibilité des agendas entre les parties prenantes a conduit à l’annulation de cet atelier. Une partie du gouvernement ainsi que certains partenaires techniques et financiers ont été retenus à Antananarivo. Ainsi, la cérémonie a été annulée», soutient le Contrôleur général de police, Jacques Andrianisa, ministre de la Sécurité intérieure.

Ces hauts responsables de la sécurité soutiennent toutefois que les préparatifs continuent. «Étant donné qu’un secrétaire permanent du Conseil de la défense et à la sécurité nationale est déjà en place, nous sommes confiants que le lancement officiel de la RSS se tiendra bientôt», avance le général Girard Randria­mahavalisoa. L’offi­cier général a, par ailleurs, soutenu que le lancement officiel de la réforme du secteur sécurité se tiendra à Iavoloha le 8 ou le 15 septembre prochain.

Andry Rialintsalama

Commentaires facebook