Mardi 17 Octobre 2017

Présidentielles 2018 : candidat unique pour l’ARMADA

Présidentielles 2018 : candidat unique pour l’ARMADA
(Madagascar Tribune 11/09/17)
Alexandre Georget, président national du Parti Vert Hasin’i Madagasikara.

Le Parti Vert Hasin’i Madagasikara se prépare pour les futures échéances électorales. C’est ce qu’a fait savoir Alexandre Georget, son président national, lors de l’inauguration du bureau de l’antenne d’Atsimondrano du parti à Itaosy, samedi dernier. Une antenne qui devra regrouper 43 Fokontany de cette quatrième section de la capitale, a souligné le Numéro Un du Parti Vert malagasy.
Membre à part entière de l’ARMADA ou Alliance Républicaine de Madagascar, le Parti Vert malagasy souligne que cette alliance va présenter un candidat unique à la présidentielle de 2018. Pour ce faire, un primaire entre les 5 partis regroupés au sein de l’ARMADA sera organisé. Ces 5 partis sont le TGV d’Andry Rajoelina, le MMM de Hajo Andrianainarivelo, le Hiaraka Isika de Camille Vital, le Parti Vert de Georget Alexandre ainsi que le Havana de Jean Louis Robinson.

Respect de la Démocratie

Le président national du Parti Vert a saisi l’occasion pour parler de l’évolution de la situation politique et de l’environnement de la gouvernance du pays. Il a ainsi rappelé que son parti a signé une charte de la démocratie et s’en tient au respect des textes et de la Loi fondamentale, notamment de la Constitution. Son parti n’adhérera pas à des formes de violences ni à des mouvements de rue. « Un Président est élu, nous respectons cette décision. Nous nous en remettons toujours aux élections pour conquérir le pouvoir », a-t-il soutenu.

Non à la révision de la Constitution

Le Parti Vert demeure toutefois opposé à toute initiative visant à modifier la Constitution. De l’avis de son président national, la Loi fondamentale ne doit pas être retouchée pour être, ensuite, modelée à la convenance des dirigeants. Une éventuelle retouche de la Constitution ne fera que créer le désordre et l’instabilité dans le pays.
Dans son intervention à la presse, Alexandre Georget a dressé un bilan négatif du régime en place en soulignant que la recrudescence de l’insécurité, l’insuffisance de création d’emploi, ainsi que l’insuffisance de la protection sociale ne font qu’appauvrir le pays et la population malgache.

Sidonie R.

Commentaires facebook