Dimanche 25 Juin 2017

Nosy Varika: trois producteurs de vanille charcutés

Nosy Varika: trois producteurs de vanille charcutés
(L'Express de Madagascar 20/04/17)

Le vol de vanille sur pied vire au crime de sang. Dans la nuit de samedi à dimanche, trois personnes d’une même famille ont été charcutées à mort dans une plantation à Ankaramy Nosy Varika. Égorgé à coups de coutelas, le chef de famille âgé de 43 ans a trouvé une mort tragique. Son corps inerte était, de surcroît, couvert d’entailles profondes lorsque les riverains l’ont retrouvé gisant entre les pieds de vanilliers. Sa belle-fille de 21 ans a
partagé son triste sort. La dépouille de cette jeune femme était, elle aussi, tailladée à l’arme blanche. Son époux était par contre dans un état méconnaissable.
Cet homme de 24 ans a été décapité, éventré et charcuté au coupe-coupe sur plusieurs endroits de son corps. Sa mère, âgée d’une quarantaine d’années est la seule rescapée de cette attaque meurtrière. Après s’être déchaînés sur elle avec leurs machettes, les malfaiteurs l’ont laissée pour morte dans le champ de vanille. Agonisante lors de son évacuation à l’hôpital, la quadragénaire a échappé à la mort mais les médecins ont dû l’amputer du bras gauche lequel ne tenait plus que sur un fin tissu musculaire après que les malfaiteurs l’aient sectionné. Selon les témoignages de la survivante, les malfaiteurs ont raflé près de 250 kilogrammes de vanille après en avoir fini avec les victimes.

Recrudescence
Ce triple meurtre est l’œuvre de trois individus. À près de deux mois de l’ouverture officielle de la saison de la cueillette de l’or vert, fixée au mois de juin, les vols sur pied fond rage. Selon les informations recueillies sur place, les gousses commencent actuellement à mûrir dans certaines zones productrices. Face à une effrayante recrudescence des vols qui sévissent depuis quelques semaines, des planteurs passent la nuit dans les champs pour protéger leurs productions qui sont de plus en plus en proie à des maraudages. Selon les informations communiquées, les malfaiteurs vont jusqu’à déterrer les pieds de vanilliers pour les replanter ailleurs.
Pour ce qui est du triple crime commis à Ankaramy, une localité située à 16 kilomètres du chef-lieu de district, les assaillants étaient apparemment prêts à en découdre avec les producteurs. Connaissant les lieux, ils se sont rués sur la plantation prise pour cible aux
alentours de 22 heures.
La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Nosy Varika est saisie de l’affaire. Aucune arrestation n’a encore été effectuée jusqu’à hier soir.

Andry Manase

Commentaires facebook