Dimanche 19 Novembre 2017

Madagascar : vente de la résidence de Zafy Albert : un ancien Vice PM impliqué

Madagascar : vente de la résidence de Zafy Albert : un ancien Vice PM impliqué
(APA 30/10/17)
l’ex président malgache, Zafy Albert

APA-Antananarivo (Madagascar) - L’affaire de la vente de la propriété « Saint Antoine IV », qui fut la résidence de l’ex président malgache, Zafy Albert, décédé le 13 octobre dernier, connait un nouveau rebondissement, a constaté APA sur place.

Un document officiel qui circule dans les réseaux sociaux démontre que c’est l’ancien vice premier ministre de la transition, Julien Reboza qui a signé l’acte de vente effectué le 24 janvier 2014, soit un jour avant l’investiture de l’actuel président, également ministre des Finances à l’époque de la transition.

Aux termes de cet acte de vente, cet ancien responsable a cédé cette propriété classée comme étant un patrimoine de l’Etat à la société Madaterrain 0321.

Les deux parties se sont accordées sur le prix de 11.385.000 Ariary l’équivalent de 3287 euros soit 0,27 euros le mètre carré (1000 ar/m2) pour ce terrain de plus d’un hectare.

Mis à part sa valeur morale et culturelle du fait que c’est la résidence de l’ancien président de la République, la propriété est lotie dans un quartier résidentiel de la capitale, Antananarivo, dont le coût d’un mètre carré se négocie à pas moins de 50 euros.

Ce scandale foncier implique également des responsables de différents départements dont la circonscription domaniale et foncière d’Antananarivo.

Selon l’acte de vente, cette propriété sera destinée à la réalisation d’un projet de développement urbain.

Un député du groupe parlementaire Tiako i Madagascar (Tim, opposition) envisage de déposer une requête pour l’ouverture d’une enquête parlementaire sur cette affaire.

D’ailleurs, les parlementaires malgaches sont actuellement en pleine session.

Un partisan du professeur Zafy Albert, Tabera Randriamanantsoa, a révélé vendredi devant la presse que la vente dans des ‘’conditions mystérieuses’’ de la résidence du défunt président, serait à l'origine de l'accident vasculaire cérébral (AVC) qui l'a emporté.

Commentaires facebook