Vendredi 17 Novembre 2017

Madagascar à l’œuvre dans l’exercice international de sûreté maritime

Madagascar à l’œuvre dans l’exercice international de sûreté maritime
(RFI 18/05/17)

Chaque année, le Centre de fusion d'information de Singapour, le plus gros centre d'informations maritimes au monde, organise un exercice international de sûreté maritime. L'objectif est de tester les échanges d'informations entre les différents partenaires pour organiser la lutte contre la criminalité maritime et apporter une meilleure réponse en mer. Depuis lundi jusqu'au 18 mai au soir, 27 pays participent à distance à l'exercice. C'est le cas pour Madagascar avec son CRFIM, le Centre régional de fusion d'informations maritimes, lancé il y a tout juste un an.

Dans la salle des opérations du Centre régional de fusion d'informations maritimes, les yeux sont rivés sur les écrans. Par chat et visioconférence, des données s'échangent en continu, entre la trentaine de centres régionaux répartis aux quatre coins du monde et Singapour. « C'est la première fois que le CRFIM participe à un exercice international de telle ampleur, affirme Franck Razafindraibe, le directeur des opérations au CRFIM. Ici au CRFIM, on suit le trafic maritime sur des écrans et ensuite, on va transférer ces informations-là à l'IFC Singapour. Avec la présence des officiers de liaison internationaux au sein de l'IFC, ils ont des informations supplémentaires concernant leur pays respectif. Et toutes ces informations-là seront fusionnées et traitées au sein du CRFIM, puis après envoyées dans les départements qui sont responsables des interventions en mer. »

Commentaires facebook