Jeudi 26 Avril 2018

A Madagascar, les vaches de l'ancien président Ravalomanana créent la polémique

A Madagascar, les vaches de l'ancien président Ravalomanana créent la polémique
(RFI 19/03/18)

A Madagascar, la mort d'une vache laitière appartenant à l'ancien président malgache, Marc Ravalomanana, a déclenché la polémique. Depuis plus de deux semaines, cette histoire inonde les réseaux sociaux et fait les gros titres de la presse nationale.
Une vache morte couchée sur le flanc dans un enclos. Un peu plus loin, ses congénères broutent paisiblement l'herbe d'un champ. Depuis le 6 mars à Madagascar, la photo fait le tour des réseaux sociaux. L'animal serait mort de faim et de soif trois jours plus tôt. C'est en tout cas ce qu'affirment le directeur général de la société Triple A-Tiko, Lanto Rabenatoandro, et les partisans de Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache entre 2002 et 2009.

Sa mort serait survenue après la décision des autorités locales de la ville d'Antsirabe de sceller et souder les portails de l'usine. « Depuis le 12 octobre, l'usine a dû cesser ses activités après un arrêté émanant du ministère de l'Environnement et de celui de l'Industrie ordonnant la fermeture de l'usine. Mais le 1er mars, le préfet d'Antsirabe a interdit l'accès des véhicules pour nourrir les vaches », explique l'avocat de la société Triple A-Tiko, Me Eloi Ratefimahefamijoro. Sur place, les forces de l'ordre gardent les entrées de l'usine. Les 900 employés se retrouvent au chômage technique.

Sur Facebook, les commentaires fusent : « Le pouvoir tue des animaux sans défense, tout cela pour couper les revenus de Marc Ravalomanana », « Pauvre bête. Les animaux n'ont pas à souffrir des querelles politiques », « C'est vraiment honteux de laisser mourir de faim et de soif des animaux », peut-on lire sous les photos de la vache morte.

Pour les autorités, la fermeture de l'usine est un acte purement administratif : la société n'a pas de permis environnemental. « Un document obligatoire pour toute industrie », explique la ministre de l'Environnement, Johanita Ndahimananjara. « Nous avons demandé à la société de faire ce permis environnemental depuis décembre 2016. Nous n'avons pas eu de réponse », poursuit-elle.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180317-madagascar-vaches-ancien-president-ra...

Commentaires facebook