Dimanche 17 Décembre 2017

A Madagascar, l’épidémie de peste pulmonaire ne sévit plus dans les zones urbaines

A Madagascar, l’épidémie de peste pulmonaire ne sévit plus dans les zones urbaines
(Jeune Afrique 29/11/17)

La maladie, majoritairement présente cette année sous sa forme la plus contagieuse, a fait 202 morts en quatre mois. Les autorités malgaches ont annoncé, lundi 27 novembre, la fin de l’épidémie de peste pulmonaire dans les zones urbaines. La maladie frappait la Grande Ile depuis le début du mois d’août.

Le bilan énoncé par les autorités dénombre 2 384 cas de peste recensés, dont 1 828 de cas de peste pulmonaire, et 202 personnes décédées. « Le nombre de nouveaux cas de peste a diminué considérablement dès la cinquième semaine après le début de l’épidémie, a expliqué le premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana. Grâce aux efforts déployés pour réduire le risque de propagation internationale, aucun cas de peste lié à cette épidémie n’a été signalé au-delà des frontières nationales de Madagascar. »

Le chef du gouvernement malgache a toutefois appelé à la vigilance : si c’est bel et bien la fin de la flambée épidémique, d’autres cas sont attendus jusqu’au terme de la saison pesteuse, en avril 2018, dans les foyers habituels dans lesquels on recense en moyenne entre 300 et 400 cas chaque année à Madagascar.

La docteure Charlotte N’Diaye, représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Madagascar, confirme la régression de l’épidémie depuis quelques semaines : « Au 20 octobre, on comptait 278 hospitalisations dues à la peste. Aujourd’hui, il n’y en a plus que sept. »

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/28/a-madagascar-l-epidemie...

Commentaires facebook