Samedi 16 Décembre 2017

Madagascar : la rentrée scolaire chamboulée par l’épidémie de la peste

Madagascar : la rentrée scolaire chamboulée par l’épidémie de la peste
(APA 10/10/17)

APA-Antananarivo (Madagascar) - Le ministère malgache de l’Education a décidé de fermer, jusqu’au 16 octobre, les écoles publiques et privées du pays pour prévenir la propagation de l’épidémie de peste qui sévit dans le pays.

« Toutes les écoles privées ou publiques fermeront leurs portes jusqu’au 16 octobre prochain », indique le ministère dont la décision n’a pas été bien accueillie par certains établissements privés parce qu’ayant chamboulé le déroulement de la rentrée scolaire qui était fixée au 3 octobre dernier.

Les autorités ont décidé que chaque école devait effectuer une désinsectisation des salles de classe avant de rouvrir ses salles de classe.

Cette mesure concerne aussi l’Université de la Capitale qui a décidé de suspendre les cours jusqu’au 11 octobre prochain.

On rappelle que 42 personnes sont mortes des suites de la peste à Madagascar depuis le mois d’août dernier, une épidémie qui n’a pas épargné les différentes régions de la Grande île dont la capitale où ont été dénombrés la majorité des victimes, toutes catégories sociales confondues.

Selon le ministère de la Santé publique, les cas de peste pulmonaire sont les plus nombreux.

Cette situation a amené le gouvernement à décréter l’état d’urgence et à lancer un appel à contribution à la communauté internationale.

Dans un communiqué publié le 7 octobre dernier, l’ambassadeur de France à Madagascar, Véronique Vouland-Aneini, a appelé ses compatriotes à faire preuve d’une grande vigilance.

« Dans certaines zones plus particulièrement affectées, la vigilance de chacun doit être renforcée », a-t-elle lancée.

L’ambassade de France à Madagascar a entendu l’appel à l’aide du gouvernement malgache et organise avec l’Organisation mondiale de la Santé et les autorités nationales la riposte.

Selon Mme Véronique Vouland-Aneini, une équipe d’experts internationaux et de médecins a été dépêchés au pays pour venir en appui au dispositif national et une cellule de crise à laquelle les services français participent activement a été mise en place.

« Tous les moyens sont ainsi déployés pour combattre et endiguer cette épidémie qui se développe uniformément et pourrait croître encore dans certaines zones et nécessite des réponses graduées et actualisées », selon le message de l’ambassadeur.

L’ambassade de France a par ailleurs indiqué qu’elle appliquera les recommandations et les instructions des autorités malgaches comme la fermeture des écoles et la désinfection et désinsectisation des locaux.

L’ambassadeur de France à Madagascar a souligné cependant qu’« aucune mesure de restriction de déplacement n’a été prise», mais « certains évènements et déplacements qui ne présentaient pas un caractère urgent et obligatoire ont été annulés ».

Commentaires facebook