Mercredi 25 Avril 2018

Madagascar : la Jirama, le fardeau des finances publiques ?

Madagascar : la Jirama, le fardeau des finances publiques ?
(Jeune Afrique 29/03/18)

Si pour les services du FMI, la situation macroéconomique de la Grande Île s’est considérablement améliorée ces derniers mois, la compagnie publique d’eau et d’électricité Jirama continue de grever les finances publiques.

« Une croissance soutenue et stable en dépit des chocs », une hausse des réserves de change, générant des liquidités « bien gérées » par la Banque centrale, un recul prévu de l’inflation… Le FMI est rarement dithyrambique, mais la déclaration publiée ce 28 mars, suite à la visite à Madagascar d’une mission conduite par Marshall Mills, ne cherche pas à cacher la satisfaction des émissaires de l’institution financière internationale.

Dans un communiqué, la délégation souligne ainsi que « tous les critères de réalisation quantitatifs [imposés dans le cadre de l’accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit, portant sur 304,7 millions de dollars, ndlr] pour fin décembre ont été remplis, pour la plupart avec des marges importantes » et que « la mise en œuvre des réformes structurelles prévues par le programme a généralement progressé comme prévu ». Des compliments qui ne devraient pas déplaire au président Hery Rajaonarimampianina, qui remettra son mandat en jeu le 24 novembre prochain.

Dans la colonne des bonnes nouvelles, une croissance qui devrait s’accélérer à 5 % en 2018 (contre 4,2 % en 2017), des réserves de change de plus de quatre mois et une inflation qui devrait repasser sous la barre des 8 % d’ici la fin de l’année.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/546534/economie/madagascar-la-jirama-le-fard...

Commentaires facebook