Vendredi 18 Août 2017

Litige foncier: Alain Ramaroson écope de 30 mois de prison ferme

Litige foncier: Alain Ramaroson écope de 30 mois de prison ferme
(Madagascar Tribune 09/08/17)

Le leader du parti MASTERS, Alain Ramaroson, et non moins membre actif du régime de Transition est condamné par le tribunal d’Antananarivo à 30 mois de prison ferme et 200 millions d’Ariary d’amende pour faux et usage de faux envers les membres de sa famille pour une affaire de terrain familial sis à Ambohimangakely. Ceci s’ajoute à une première peine déjà prononcée contre lui pour les mêmes faits mais dans une autre zone (Andoharanofotsy) où il est condamné à 12 mois de prison ferme et plusieurs dizaines de millions d’Ariary d’amende. Ses proches lui reprochent d’avoir falsifié les dossiers officiels pour vendre des terrains familiaux à Ambohimangakely et à Andoharanofotsy. Pour sa défense, son avocat avance qu’il aurait délégué d’autres personnes à s’occuper de ses affaires et ce sont ces personnes qui auraient falsifié les documents en question. Défense un peu légère apparemment qui ne convainc personne.

Cela fait exactement un (1) an qu’Alain Ramaroson est détenu à la maison d’arrêt d’Antanimora ; toutes ses demandes de liberté provisoire ont été rejetées. Et à ce rythme, il risque de rester un bout de temps encore en prison. Si au début ses partisans ont tenté de mobiliser l’opinion et les autres politiciens arguant qu’il s’agit d’un procès politique pour museler un farouche opposant du régime, au fil du temps ils se sont rendus compte que ce n’était pas la peine. Les politiciens en tout cas ne se sont pas précipités pour le défendre. Quand on traîne des casseroles, il est préférable de se taire et de se faire oublier.

Commentaires facebook