Lundi 21 Août 2017

Force du changement – Prochaine étape, descente dans la rue

Force du changement – Prochaine étape, descente dans la rue
(L'Express de Madagascar 11/08/17)
Tolojanahary Maharavo, leader du DFP

En marge de la conférence-débat organisée par le Dinika ho Fanavotam-pirenena (DFP) et les Forces de changement à l’Hôtel Panorama Andrainarivo, hier, Tolojanahary Maharavo, leader du DFP et administrateur civil de formation, a annoncé qu’une descente dans la rue est prévue bientôt. Des indiscrétions laissent entendre que la date du 22 aout a été choisie.

Une demande préalable auprès de la commune urbaine d’Antananarivo a déjà été déposée et une autre auprès de la préfecture de police est aussi prévue. Selon le porte-parole du DFP, « si le préfet de police ne répond pas, nous prendrons cela comme une approbation. S’il nous interdit de manifester, nous nous en remettrons au tribunal administratif et au conseil d’État ».

Le but de la manifestation est d’exprimer leur opinion vis-à-vis du gou­ver- nement. D’après Maharavo, « c’est comme dans d’autres pays, il y aura des banderoles et des personnes qui exprimeront leur avis par rapport au pouvoir en place ». Toujours selon lui, la descente se fera dans toutes les régions et les districts du pays, ce qui explique les fréquentes visites du DFP dans les provinces depuis quelques semaines.

Le thème de la conférence-débat se rapporte à « l’exercice des droits et libertés publics à Madagascar ». Les Forces de l’ordre et le ministère de l’Intérieur ont été conviés à cette conférence, cependant, aucun représentant des deux entités n’a été aperçu sur place.

« Nous les avons invités pour parler et échanger nos idées sur la manière dont le peuple pourrait s’exprimer. Je ne vois aucun représentant du ministère de l’Intérieur jusqu’ici », a affirmé Maharavo. Concernant le choix du thème, le porte-parole du DFP affirme que « les politiciens et le gouvernement doivent savoir où sont les limites des droits et libertés publics, car nous constatons que tout cela est compromis ».

Loïc Raveloson

Commentaires facebook