Jeudi 19 Octobre 2017

Distribution d’eau: la galère des usagers

Distribution d’eau: la galère des usagers
(Madagascar Tribune 11/08/17)

On ne peut pas tout avoir, soit l’eau soit l’électricité. Des fois ni eau ni électricité. Mais la population a compris que s’il faut choisir il vaut mieux ne pas avoir de l’électricité que ne pas avoir d’eau. Suite à une défaillance technique des machines de production d’eau de la Jirama à Mandroseza, la fourniture d’eau est perturbée depuis plusieurs jours dans de nombreux quartiers de la capitale. Au moins une quarantaine de quartiers sont touchés par la coupure d’eau à Antananarivo ville et ses périphéries. Les habitants du quartier d’Ambatomaro ont même manifesté dans la rue mardi dernier pour tirer la sonnette d’alarme face aux coupures persistantes dans ce quartier.

La galère totale pour les habitants de ces quartiers qui doivent se déplacer dans les quartiers environnants, là où l’eau arrive au compte goutte. Des camions de la Jirama ont sillonné les quartiers touchés pour distribuer l’eau. Au moins pour ceux qui peuvent rester à la maison à attendre l’eau mais ceux qui doivent aller travailler arrivent à la maison sans une goutte d’eau.

La Jirama conseille aux usagers de stocker de l’eau quand cela marche ce qui provoque la colère de ceux qui doivent se fournir aux fontaines publiques. L’eau marche à 22h soit, ceux qui disposent d’eau courante à la maison peuvent se lever et faire le plein de tous les récipients qu’ils ont chez eux mais la majorité qui se servent sur les fontaines publiques ne peuvent rien faire. Car il faut déjà chercher celle ou celui qui garde la clé de la borne fontaine, faire la queue à minuit sans parler du problème d’insécurité.

Commentaires facebook