Vendredi 23 Juin 2017

Des « preuves » que Claudine est à l’HJRA: Cela ne dissipe pas les confusions

Des « preuves » que Claudine est à l’HJRA: Cela ne dissipe pas les confusions
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Claudine Razaimamonjy

Si aucune information sur l’état de santé de Claudine Razaimamonjy n’a été communiquée jusqu’à présent, on sait qu’elle est toujours à l’HJRA. Ce renseignement a été fourni par le SMM hier suite à une visite de quelques membres du bureau du syndicat. La visite en question aurait due être effectuée avant-hier, selon une source, sous l’ordre de mission n° 354/17 du Procureur général mais le directeur de l’établissement, le Professeur Olivat Rakoto Alson s’est opposée à cette visite. Est-ce parce que la dame n’était pas sur les lieux et qu’une « EVASAN » était encore nécessaire pour le cinéma dont elle et son équipe jouent ?

Mais l’affaire Claudine, comme les journaux l’affirment, ne cessera jamais de semer des doutes dans l’esprit. Le président du syndicat des magistrats, Fanirisoa Ernaivo, qui a aussi effectué la visite affirme qu’on lui a caché le visage. Dans ce cas, il se peut que ce ne soit pas elle dans la chambre 126 et que la demande de liberté provisoire ne soit qu’un prétexte mais elle est déjà libre, en dehors de l’hôpital.

Autre chose encore est que ça fait un mois et demi qu’elle est prétendue être sous traitements médicaux. A titre de rappel, elle a été prise d’un malaise le 4 avril 2017 à l’annonce de son placement sous mandat de dépôt et a été aussitôt évacuée à l’HJRA. Par la suite, son « évasion organisée » a eu lieu et depuis son retour de l’île Maurice, elle est présumée prise en charge par le service de réanimation de l’établissement Ravoahangy. Mais de quelle maladie souffre-t-elle pour un si long séjour dans un hôpital ?

Annie N.

Commentaires facebook