Dimanche 19 Novembre 2017

Comment les leçons tirées d’Ebola aident à lutter contre la peste à Madagascar

Comment les leçons tirées d’Ebola aident à lutter contre la peste à Madagascar
(Le Monde 08/11/17)

L’épidémie qui a touché le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée de 2014 à 2016 a permis de décrypter certains échecs des interventions d’urgence. L’Etat malgache a confirmé le ralentissement de l’épidémie de peste. La maladie a provoqué 131 décès à Madagascar, selon le bilan diffusé le 4 novembre. Les écoles ont enfin pu rouvrir, alors que l’épidémie flambait dans ce pays depuis le mois d’août.

Sur l’île, des anthropologues sont mobilisés pour combattre la transmission de la bactérie. Depuis les épidémies causées en Afrique subsaharienne par le virus Ebola, ces chercheurs spécialisés dans l’étude des cultures et de l’organisation des sociétés sont amenés à intervenir aux côtés des équipes médicales.
Ajuster localement les mesures de prévention et de soin

En effet, l’anthropologie est sollicitée pour comprendre comment les systèmes socio-économiques, politiques et culturels exposent ou protègent les individus et les groupes sociaux face à une épidémie. Elle décrypte aussi les réponses sociales (c’est-à-dire les réactions des populations et des institutions) à la survenue des maladies et des décès. Elle étudie la manière dont sont perçues les informations en circulation et les mesures de santé publique instaurées dans l’urgence, ainsi que la peur de la contagion.

Beaucoup d’enseignements ont pu être tirés de la grave épidémie d’Ebola qui a sévi de 2014 à 2016 en Afrique de l’Ouest. Des anthropologues experts des fièvres hémorragiques ont alors été impliqués pour ajuster localement les mesures de prévention et de soin recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des anthropologues connaissant les contextes sociaux des pays touchés ont aussi été chargés d’identifier les messages appropriés, ainsi que les acteurs et médias les plus légitimes auprès des populations afin que ceux-ci soient entendus.

De nouveaux résultats portant sur l’épidémie d’Ebola seront d’ailleurs présentés le 7 décembre à Abidjan, lors de la journée d’étude du réseau créé par des chercheurs issus de cinq pays ouest-africains et de France, le Réseau anthropologie des épidémies émergentes.

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/08/comment-les-lecons-tire...

Commentaires facebook