Samedi 24 Juin 2017
(Jeune Afrique 27/05/17)
Le frère du kamikaze de Manchester a été arrêté par une milice loyale au gouvernement de Fayez al-Sarraj. Mais ces combattants présentent un visage qui inquiète beaucoup de Libyens. La photographie a été publiée, le mercredi 24 mai, sur la page Facebook des Forces spéciales Rada : on y voit le logo du groupe – un aigle tenant un sabre dans ses griffes, encadré par deux M-16 et le drapeau libyen sur le corps -, et devant, fait prisonnier, Hachem Abedi, frère de Salman Abedi, le kamikaze de l’attentat de Manchester du 22 mai. Le cliché a vite fait le tour du monde.
(AFP 26/05/17)
Au moins une vingtaine d'embarcations chargées de milliers de migrants cherchant à rejoindre l'Italie ont été repérées vendredi au large de l'ouest de la Libye, a indiqué la marine libyenne. De "grandes opérations d'interception et de sauvetage" sont en cours au large de la ville de Sabratha, avec la participation des gardes-côtes libyens, de navires commerciaux et de bateaux de pêche, en coordination avec les gardes-côtes italiens, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine. "C'est une journée d'exode massif", a ajouté le général Ayoub Kacem, qui n'a pas donné de précision sur le nombre de migrants ou sur d'éventuels naufrages. Le responsable libyen a estimé que cette affluence était due aux "mauvaises mesures prises par l'Europe pour traiter...
(AFP 26/05/17)
Au moins cinq personnes ont été tuées dans de violents affrontements opposant vendredi des groupes armés rivaux dans la capitale libyenne Tripoli qui était secouée par des explosions et des tirs d'artillerie, selon une source médicale. Les combats opposent des forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) et des groupes rivaux au milieu de quartiers résidentiels. Le responsable d'un hôpital à Tripoli, a fait état d'un "bilan préliminaire" de "cinq morts et de plusieurs blessés", dont des civils. Une milice loyale au GNA, la Force de dissuasion d'Abou Slim, a déploré de son côté sur sa page Facebook cinq morts...
(AFP 26/05/17)
Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a indiqué jeudi "coopérer de façon intensive et étroite" avec les autorités britanniques dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Manchester, dont l'auteur présumé est un jeune jihadiste britannique d'origine libyenne. Cet attentat suicide qui a fait 22 morts et des dizaines de blessés lundi à la fin d'un concert de musique pop a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI). "Nous travaillons de façon intensive et étroite avec nos partenaires britanniques pour enquêter sur les possibles réseaux terroristes (impliqués dans l'attentat) et nous avons réalisé un important progrès en ce sens", a affirmé Abdelsalam Achour, vice-ministre de l'Intérieur du GNA, en lisant un bref communiqué devant des journalistes à Tripoli. Selon...
(AFP 26/05/17)
Les forces loyales aux autorités libyennes parallèles, commandées par le maréchal Khalifa Haftar, ont pris jeudi le contrôle de la base de Tamenhant (sud) sans aucune résistance de la part des groupes rivaux qui s'y trouvaient. "Nos forces (...) ont pris le contrôle total de la base de Tamenhant dans le sud de la Libye", a déclaré à l'AFP Khalifa al-Obeidi, un porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar. A l'arrivée des forces de l'ANL sur la base jeudi à l'aube, les combattants de la 3e Force, un puissant groupe armé de la ville de Misrata, officieusement loyal au gouvernement d'union nationale (GNA), avaient déjà quitté les lieux, ont indiqué à l'AFP des sources locales. Les...
(AFP 26/05/17)
Au moins sept migrants sont morts et 77 autres ont été secourus jeudi après le naufrage de leur embarcation au large de la Libye, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine libyenne. Selon Ayoub Kacem, les survivants, dont quatre femmes et un enfant, "sont restés deux jours agrippés à ce qu'il restait de leur canot pneumatique" fissuré. Sept corps ont été repêchés dans le périmètre à 12 milles nautiques au large de Sayad, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Tripoli, a-t-il ajouté. Selon lui, le bilan des victimes pourrait être plus lourd dans la mesure où le nombre total des migrants qui se trouvaient à bord de l'embarcation n'était pas connu. D'habitude, les passeurs...
(RFI 26/05/17)
L'enquête britannique sur l'attentat de Manchester, lundi soir, qui a fait 22 morts, notamment des enfants à la sortie d'un concert, comporte désormais un volet libyen. Salman Abedi, l'homme qui a fait exploser une bombe qu'il portait sur lui, avait des parents originaires du pays. Né en 1997 au Royaume-Uni, il était issu de l'importante communauté libyenne de la ville. Un de ses frères et son père, qui étaient retournés vivre en Libye, à Tripoli au moment de la chute de Mouammar Kadhafi, ont été arrêtés par la police locale, et sont soupçonnés...
(AFP 25/05/17)
Le père de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester était un membre du Groupe islamique combattant libyen (Gicl) très actif dans les années 1990, a indiqué jeudi à l'AFP un responsable de la sécurité à Tripoli. "Oui il était membre du Gicl", hostile au régime de Mouammar Kadhafi, a dit Ahmed Ben Salem, porte-parole des services de sécurité libyens, à propos de Ramadan Abedi, arrêté mercredi dans la capitale libyenne par ces services.
(RFI 24/05/17)
Le quartet international sur la Libye était réuni mardi 23 mai à Bruxelles. Il regroupe l'Union européenne, les Nations unies, l'Union africaine et la Ligue arabe. Il a été question de l'attaque dans le sud de la Libye la semaine dernière, qui menace le dialogue politique, mais aussi des camps de migrants sur place, qui ne respectent pas les droits de l'homme. Avec notre bureau de Bruxelles, Les membres du quartet ont tenu à montrer leur unité, installés côte à côte en conférence de presse.
(Jeune Afrique 23/05/17)
Le camp du maréchal Haftar se réjouit de voir que la nomination de Jean-Yves Le Drian aux Affaires étrangères produit déjà ses effets : le 18 mai, la diplomatie française a fait savoir qu’elle appelait à la création d’une armée nationale libyenne sous le commandement de celui-ci. « La nomination de Franck Paris à l’Élysée comme conseiller aux affaires africaines est elle aussi bien accueillie, car Paris, qui est passé par le ministère de la Défense, connaît la situation sur le terrain », confie à JA un proche de Khalifa Haftar. Le 16 mai, le maréchal a organisé un impressionnant défilé militaire dans son fief de l’Est libyen pour célébrer le troisième anniversaire du déclenchement de son opération Karama. Une stratégie...
(Agence Ecofin 23/05/17)
L’OPEP n’exclut pas de réexaminer les termes de l’accord de réduction de l’offre globale pour plus d’efficacité dans le rééquilibrage du marché pétrolier. C’est dans ce sens que Jabar al-Luaibi, le ministre irakien du pétrole, a déclaré qu’il pourrait être demandé à la Libye et au Nigéria de participer à la réduction de l’offre. Ceci, lors de la prochaine réunion des pays producteurs du 25 mai prochain. Le responsable a ajouté qu’avec ces deux pays, le niveau de réduction peut atteindre 1,8 million de barils. La réduction globale était de 1,2 million de barils par jour. La Libye et le Nigéria avaient été exemptés de réduction au terme de l’accord de Vienne, en décembre dernier. Le Nigéria avait, pendant plusieurs...
(RFI 22/05/17)
La Libye est devenue, en quelques années, la plaque tournante de la fuite de dizaines de milliers de réfugiés et demandeurs d'asile cherchant, à tout prix, à gagner l'Europe. Ces derniers jours ont vu ce sujet surgir à la une de l'actualité après la visite surprise, dimanche 21 mai, du chef du Haut-Commissariat de l'ONU aux réfugiés à Tripoli. Par ailleurs, 5 000 migrants, en détresse en mer, ont été secourus jeudi et vendredi, portant près de 50 000 le nombre de personnes secourues depuis le début de...
(AFP 22/05/17)
L'Italie a vu arriver plus de 50.000 migrants sur ses côtes depuis le début de l'année, selon un bilan publié lundi, après la conclusion d'un accord avec la Libye, le Tchad et le Niger pour tenter de limiter ces arrivées. Depuis le début de l'année, 50.041 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes, soit une hausse de plus de 45% par rapport à la même période l'an passé, selon le bilan diffusé lundi par le ministère de l'Intérieur. Réunis ce week-end à Rome...
(AFP 22/05/17)
La France a appelé lundi les autorités libyennes à "tout mettre en oeuvre pour que les migrants soient traités dignement", alors que le chef du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) a dénoncé les conditions de vie "épouvantables" dans les centres de rétention en Libye. "Il s'agit d'une priorité en matière de protection des droits de l'Homme et de lutte contre la criminalité organisée", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal. Le chef du HCR Filippo Grandi a effectué dimanche une visite surprise de quelques heures en Libye et a...
(AFP 22/05/17)
Les forces loyales à Khalifa Haftar, chef autoproclamé de l'armée nationale libyenne (ANL), ont mené dans la nuit de samedi à dimanche des raids aériens contre des positions rivales dans le sud libyen, en réponse à l'attaque meurtrière qui avait visé jeudi leur base dans la région. "Les avions de chasse ont effectué des raids pendant la nuit (de samedi à dimanche), dans le cadre de l'opération Martyrs de Brak al-Shati" en référence aux victimes de l'attaque contre la base aérienne du même nom dans le sud de la Libye où 141 personnes, dont une majorité de soldats pro-Haftar, ont été tuées jeudi, a rapporté l'agence Lana, loyale aux autorités parallèles de l'est. "Des MIG-23 ont mené sept raids contre...
(AFP 22/05/17)
Le chef du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a décrit dimanche à l'AFP des conditions de vie "épouvantables" dans les centres de rétention pour migrants en Libye, et appelé à la libération des demandeurs d'asile et réfugiés détenus. M. Grandi a effectué une visite surprise de quelques heures dans ce pays en proie à un chaos persistant depuis la chute de la dictature de Mouammar Kadhafi en 2011. Il s'agit d'une première depuis sa prise de fonctions en tant que patron du HCR début 2016. "J'espère tout d'abord que les demandeurs d'asile et les réfugiés quittent...
(AFP 20/05/17)
Au moins 141 personnes, dont la plupart des soldats loyaux à l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, ont été tués dans une attaque menée par des groupes rivaux contre une base militaire dans le sud libyen. Selon des sources militaires, la 3e Force, un puissant groupe armé de la ville de Misrata (nord), officieusement loyal au gouvernement d'union nationale (GNA), a mené jeudi une attaque contre la base aérienne de Brak al-Shati, contrôlée par l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar. Ahmad al-Mesmari, porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL, autoproclamée par Haftar) a fait état vendredi soir de 141 morts et plusieurs blessés et disparus dans cette attaque. Parmi les victimes figurent aussi des civils...
(AFP 19/05/17)
Six personnes, dont un chef tribal favorable au maréchal Khalifa Haftar, ont été tuées et 18 blessées vendredi dans l'explosion d'une voiture piégée à Slouq, dans l'est de la Libye, selon des sources médicale et des services de sécurité. L'explosion a eu lieu à la sortie d'une mosquée en ce jour de prière hebdomadaire, tuant cheikh Ibrayek Alwati, un des soutiens tribaux du controversé maréchal Khalifa Haftar dans l'est libyen, a indiqué à l'AFP une source des services de sécurité. Khalil Gouider, porte-parole du Centre médical...
(AFP 19/05/17)
L'émissaire de l'ONU en Libye, Martin Kobler, a dénoncé vendredi une attaque contre une base militaire dans le sud libyen contrôlée par les forces du maréchal Khalifa Haftar, qui aurait fait "un nombre important de morts". Selon des sources militaires, la 3e Force, un puissant groupe armé de la ville de Misrata, officieusement loyal au gouvernement d'union nationale (GNA), a mené jeudi une attaque contre la base aérienne de Brak al-Shati (sud) contrôlée par l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar. "Je suis indigné par des informations sur un...
(AFP 19/05/17)
La France envisage un "renforcement" de son action aux plans politique et sécuritaire en Libye, plongée dans le chaos et en proie à la menace terroriste, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères. "En lien avec nos partenaires européens et les pays voisins de la Libye, la France étudiera les modalités du renforcement de son action politique et de sécurité, en vue du redressement des institutions libyennes et notamment d'une armée capable de défaire les terroristes", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, sans plus de détails. "La Libye a besoin...

Pages