Samedi 24 Février 2018
(Xinhua 13/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Des experts économiques ont dé noncé les inégalités de revenus croissantes en Afrique bien que le continent ait enregistré des performances économiques solides au cours de la décennie passée. Pour les experts du réservoir de pensée African Economic Research Consortium (AERC) qui s'exprimaient aux journalistes à Nairobi, la forte croissance économique ne s'est pas traduite en baisse des niveaux de pauvreté en Afrique. Le directeur exécutif d'AERC, Lemma Senbet, a déclaré que les inégalités existent dans les Etats fragiles et post-conflit, ainsi que dans les pays stables. "Cette structure salariale mal conçue engendre un besoin en politique de marché amicales. Résultat : les bénéfices de la croissance économique sont généralement ressentis par le segment de population à...
(AFP 12/11/13)
BENGHAZI, 12 novembre 2013 (AFP) - Ansar Ashariaa, le principal groupe salafiste jihadiste libyen, pointé du doigt dans des dizaines d'attaques et d'assassinats dans l'est du pays, a affirmé que la sécurité en Libye était tributaire de l'application de la loi islamique. "La quiétude et la sécurité sont (tributaires) de l'application de la charia", la loi islamique, a affirmé le groupe dans un communiqué transmis mardi à l'AFP, expliquant la "position d'Ansar Ashariaa par rapport aux tiraillements politiques" en Libye. Ansar Ashariaa, dont le QG se trouve à Benghazi, chef lieu de l'Est libyen, a indiqué par ailleurs qu'il ne reconnaissait pas les institutions de l'Etat ni ses services de sécurité, les qualifiant d'apostat et de "Taghout" (forces maléfiques au...
(Le Maghreb 12/11/13)
Toute tentative menée par certaines sociétés pour acheter le pétrole libyen auprès des groupes qui contrôlent actuellement les terminaux d'exportation dans la région du Golfe de Syrte ''sera considérée comme une atteinte claire à la souveraineté de la Libye et comme un crime devant être jugé conformément aux lois en vigueur''. Selon un communiqué publié mercredi soir, le gouvernement a assuré 'détenir des informations' à cet égard, et a, de ce fait, recensé plusieurs sociétés qui seront présentées devant le procureur général libyen qui doit prendre les mesures nécessaires en collaboration avec la police. Le gouvernement a aussi donné des instructions à la marine et à l'armée de l'air 'pour surveiller les terminaux et ports pétroliers' et pour faire échouer...
(AFP 12/11/13)
DUBAÏ, 12 novembre 2013 (AFP) - L'économie libyenne devrait se contracter de 5,1 % cette année en raison des perturbations entraînées par les mouvements de protestation dans les terminaux pétroliers, a averti le Fonds Monétaire International mardi. Le budget libyen devrait en outre être déficitaire, en raison de la baisse des revenus pétroliers, a indiqué Masood Ahmed, directeur du FMI pour le Moyen Orient et l'Asie Centrale, lors d'une conférence à Dubaï au cours de laquelle il a lancé le rapport économique régional de cette instance. "L'économie libyenne devrait se contracter cette année, plutôt que se développer", a déclaré Masood Ahmed. Le rapport a prédit une contraction de 5,1% en 2013. La croissance économique dans ce pays d'Afrique du nord...
(Reporters 12/11/13)
Des miliciens partisans d’un « fédéralisme » en Libye, qui bloquent des sites pétroliers dans l'Est du pays, ont annoncé dimanche soir la création, selon l’AFP, d'une compagnie pour commercialiser le pétrole libyen, défiant les autorités de Tripoli. «Le bureau exécutif (gouvernement régional, NDLR) de la Cyrénaïque a décidé la création de la Compagnie de pétrole et de gaz» qui aura pour siège temporaire la ville de Tobrouk dans l’Est libyen, a annoncé le chef de cet exécutif autoproclamé pour la région orientale de la Cyrénaïque,Abd Rabou al-Baraassi. M. al-Baraassi a annoncé également la création d'une Banque régionale pour la Cyrénaïque. Cette annonce faite au cours d'une conférence de presse à Ajdabiya, toujours à l’est du pays, intervient plus de...
(Xinhua 12/11/13)
TRIPOLI, (Xinhua) -- Un mouvement rebelle, dans l'est de la Libye riche en pétrole, a déclaré dimanche avoir formé une compagnie pétrolière régionale pour gérer la production et la vente du pétrole et du gaz, défiant le gouvernement central du pays. Le Premier ministre du gouvernement autoproclamé de Cyrénaïque, ou Barqa en arabe, Abd-Rabbo al-Barassi, a déclaré que la compagnie serait basée temporairement à Tobrouk, ville méditerranéenne sur la côte est de la Libye, avant d'être installée à Benghazi. Le gouvernement libyen fera sûrement face à un déficit dès le mois prochain en raison de la perturbation de près de 60% de ses exportations pétrolières, pour la plupart dans l'est du pays, a déclaré Ali Zeidan, le Premier ministre du...
(L'essentiel 12/11/13)
Des manifestants berbères ont coupé lundi le gazoduc Greenstream par lequel la Libye exporte du gaz vers l'Italie. Ils revendiquent une meilleure reconnaissance des droits de leur communauté.Cette interruption du robinet gazier libyen s'ajoute aux problèmes que rencontre l'Italie en matière énergétique, l'Ukraine ayant interrompu ses importations de gaz en provenance de Russie, ce qui risque d'avoir par contrecoup un impact sur les livraisons à l'Italie. Or, la Péninsule dépend fortement du gaz russe. Des manifestants berbères ont pris le contrôle en octobre du terminal de Mellitah, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la capitale libyenne Tripoli. Ils ont déjà interrompu les exportations pétrolières à partir de ce port, cogéré par la compagnie libyenne des pétroles et la...
(Le Temps (tn) 12/11/13)
Ansar Ashariaa, le principal groupe salafiste jihadiste libyen, pointé du doigt dans des dizaines d'attaques et d'assassinats dans l'est du pays, a affirmé que la sécurité en Libye était tributaire de l'application de la loi islamique. "La quiétude et la sécurité sont (tributaires) de l'application de la charia", la loi islamique, a affirmé le groupe dans un communiqué transmis mardi à l'AFP, expliquant la "position d'Ansar Ashariaa par rapport aux tiraillements politiques" en Libye. Ansar Ashariaa, dont le QG se trouve à Benghazi, chef lieu de l'Est libyen, a indiqué par ailleurs qu'il ne reconnaissait pas les institutions de l'Etat ni ses services de sécurité, les qualifiant d'apostat et de "Taghout" (forces maléfiques au service de la tyrannie). Le groupe,...
(Courrier International 12/11/13)
"Les dirigeants autoproclamés de la Cyrénaïque (dans l'est du pays) ont annoncé, le 10 novembre, la création d'une compagnie pétrolière", rapporte le site. L'annonce faite par le chef du "bureau exécutif de la Cyrénaïque" était ponctuée de critiques et de moqueries à l'égard du gouvernement central "dont le Premier ministre se fait kidnapper dans sa chambre [d'hôtel, à Tripoli, le 10 octobre, pendant vingt-quatre heures] et dont le Congrès a échoué à satisfaire les attentes du peuple libyen". En juin, cette région a proclamé son autonomie et, en octobre, la formation d'un gouvernement régional.
( 12/11/13)
Dans un entretien à Médias 24, le président du Conseil économique, social et environnemental détaille le nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud qui s’inscrit dans la cadre de la régionalisation avancée. Quelle est l'articulation du NMDPS (nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud) avec le projet de régionalisation avancée ? Les articulations entre le NMDPS et la régionalisation avancée sont multiples. Tout d’abord, le NMDPS s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée où l’ensemble des mesures, des organes de pilotage et de gestion, des plateformes de dialogue et de décision octroient une place prépondérante aux conseils régionaux élus au suffrage universel. C’est, d’ailleurs, pour cette raison qu’un modèle...
(Xinhua 12/11/13)
JOHANNESBURG, (Xinhua) -- Des milliards de dollars américains sortent illégalement des pays africains chaque année, a affirmé lundi le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, mettant en garde contre ces pratiques menées par les entreprises qui ont volé de l'argent à 33 pays africains. Cet argent dérobé aurait pu servir à aider les pays africains à construire de meilleures économies, a souligné M. Gordhan lors de la deuxième conférence annuelle africaine du G20 qui se tient à Johannesburg. « Pensez à tout ce que les gouvernements africains pourraient faire avec cette manne fiscale supplémentaire. L'Afrique pourrait être fondamentalement un meilleur endroit avec plus d'écoles, plus d'infrastructures et plus d'activités économiques ». M. Gordhan n'a cependant pas avancé de chiffres exacts...
(Libération 11/11/13)
La menace d’une intervention étrangère fera-t-elle plier les milices libyennes ? Visiblement à cours d’argument pour convaincre la population de le soutenir dans sa lutte contre les brigades d’ex-rebelles qui imposent leur ordre, le Premier ministre, Ali Zeidan, a averti hier les Libyens que l’anarchie actuelle pourrait provoquer une intervention de forces étrangères. «La communauté internationale ne peut pas tolérer un Etat, en pleine Méditerranée, qui est source de violences, de terrorisme et d’assassinats», a-t-il déclaré avant de citer l’exemple irakien. Zeidan réagissait aux heurts qui ont éclaté, jeudi, entre deux groupes armés à Tripoli ...
(RFI 11/11/13)
Le premier ministre libyen, Ali Zeidan, a averti ce dimanche 10 novembre qu'une intervention étrangère serait possible sur le sol libyen si le chaos actuel ne cesse pas. Cette annonce intervient trois jours après des combats violents entre milices, en plein cœur de Tripoli. Une intervention étrangère en Libye ? C'est la menace évoquée par le Premier ministre, Ali Zeidan, lors d'une conférence de presse qu’il a tenue ce dimanche 10 novembre. Trois jours après les violents affrontements entre milices rivales en plein coeur de Tripoli et quatre assassinats en moins de 24 heures dans l'est du pays, Ali Zeidan a prévenu : l'occident ne laissera pas la Libye devenir un foyer de violences. « La communauté internationale ne peut...
(AFP 11/11/13)
LONDRES - Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens, les cours bénéficiant à Londres de l'échec des négociations avec l'Iran et des troubles en Libye, alors qu'ils pâtissaient toujours de l'abondance de l'offre aux États-Unis. Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 105,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 73 cents par rapport à la clôture de vendredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance cédait 20 cents, à 94,40 dollars. La référence européenne du pétrole progressait lundi, alors que les discussions ce weekend à...
(Le Pays 11/11/13)
Plus rien ne va en Libye. Le pays est sens dessus dessous, si fait que l’on est tenté de dire qu’il va à vau-l’eau. On ne sait pas qui gouverne qui ni quoi. On a même l’impression d’être dans un avion sans pilote qui, bravant sans cesse les zones de turbulences, risque de finir sa course sur le faîte d’une montagne. En effet, aux enlèvements d’autorités, s’ajoute une violence inouïe caractérisée par des assassinats ciblés et cela sur fond d’affrontements entre différentes milices. Pas plus tard que le week-end écoulé, deux soldats, un procureur général et un lieutenant-colonel, ont été tués par des individus non encore identifiés. Abandonnée à elle-même après la mort du dictateur Kadhafi, la Libye d’aujourd’hui ressemble,...
(La Voix de la Russie 11/11/13)
Des membres d'une milice séparatiste opérant dans l'est de la Libye ont annoncé la mise en place d'une compagnie pétrolière indépendante du gouvernement central, baptisée « Corporation pétro-gazière libyenne ». Selon un chef rebelle, les séparatistes ont suspendu le chargement de pétrole à bord de tankers appartenant à l'Etat et envisagent de créer leur propre société pétrolière, dont le siège se trouvera à Tobrouk. En juin dernier, la Cyrénaïque, province orientale de la Libye, a proclamé son indépendance vis-à-vis du gouvernement central.
(La Voix de la Russie 11/11/13)
La menace de famine, les conflits intestins incessants, le collapse de l’économie et la probabilité de désintégration nationale sont les réalités de la Libye d’aujourd’hui après « la leçon de démocratie » donnée par la coalition occidentale. Existe-t-il une chance de remettre ce pays dans la voie de la paix et qui doit être tenu pour responsable des conséquences désastreuses d’une révolution financée de l’extérieur ? Deux ans après la « révolution libyenne », la situation dans ce pays a atteint le point critique. Les autorités actuelles et les leaders d’une énième vague de protestations bloquent les relations économiques élémentaires du pays avec le monde extérieur dont dépendent énormément de choses. Les uns ne peuvent pas payer les importations de...
(Xinhua 11/11/13)
TRIPOLI, (Xinhua) -- Quatre personnes ont été tuées au cours des dernières 24 heures dans l'est de la Libye, a-t-on appris samedi de sources de sécurité. Le procureur de la région d'Al-Jabal Al-Akhadar, à l 'est de Benghazi, Mohamed al-Naass, a été tué dans la ville de Derna dans l'explosion d'une bombe placée sous sa voiture, selon la même source. Deux militaires ont été tués par des hommes armés à Laithi, suite à un défilé de l'armée libyenne à Benghazi, qui chcrchait à rassurer la population sur la situation de sécurité dans la ville. Un responsable de la police, le lieutenant-colonel Sherif al- Zjili, a été tué par balle et son corps a été ramené vendredi soir à l'hôpital d'Al-Jala...
(La Presse Canadienne 11/11/13)
Un drone d'espionnage créé par une compagnie canadienne aide les rebelles libyens dans le combat qu'ils mènent contre les forces du gouvernement de Mouammar Khadafi. La compagnie Aeryon Labs, de Waterloo, en Ontario, a déclaré qu'elle fournissait des véhicules aériens sans pilote, les unités Aeryon Scout Micro, au Conseil National de Transition (CNT), afin d'aider les rebelles à localiser leurs ennemis. Le petit appareil, qui ressemble à un hélicoptère-jouet, pèse environ 1,3 kilogrammes et pourrait entrer dans un sac à dos ou une valise. Il peut voler dans des zones dangereuses et enregistrer des vidéos de grande qualité, qui sont ensuite diffusées en temps réel sur les BlackBerrys et les iPhone, notamment. Selon la compagnie, l'engin estt facile à utiliser,...
(Le Monde 11/11/13)
Un avocat tunisien, Mohamed Baccar, a été entendu en France fin octobre par les policiers enquêtant sur les accusations de financement par la Libye de Mouammar Kadhafi de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, ont indiqué samedi 9 novembre des sources concordantes. Mohamed Baccar et une source proche du dossier ont confirmé cette audition où, selon l'avocat, a été notamment évoquée une audience le 25 octobre 2011 devant la cour d'appel de Tunis sur l'extradition de la Tunisie vers la Libye de l'ex-premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Al-Mahmoudi. "Dans les limites du secret de l'instruction, je peux vous dire" que le 25 octobre 2011, Baghdadi Al-Mahmoudi "a répondu par l'affirmative à la question" sur sa connaissance d'un financement...

Pages