Jeudi 22 Février 2018
(AFP 04/12/13)
TRIPOLI, 4 décembre 2013 (AFP) - Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a annoncé mercredi que les forces de sécurité se préparaient à se déployer dans la ville de Derna, fief de groupes islamistes armés dans l'est du pays. "Des forces de la police et de l'armée se déploieront prochainement à Derna", a déclaré M. Zeidan précisant que les forces de sécurité se préparaient pour cette mission. Il a reconnu "la complexité de la situation" dans cette ville de 200.000 habitants contrôlée par des groupes islamistes radicaux armés et où l'Etat est quasi-totalement absent. Depuis le début de la semaine, les habitants observent une grève générale et organisent des manifestations quotidiennes pour réclamer le retour des institutions de l'Etat, en...
(AFP 04/12/13)
PARIS, 4 décembre 2013 (AFP) - L'ancien ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, a présenté mercredi quinze propositions pour mettre un terme au recul de la France sur les marchés en pleine croissance de l'Afrique, avec en premier lieu une révision des procédures de visas. "Le diagnostic est évidemment sévère: la France perd des parts de marché dans toutes les zones où elle était fortement implantée pour des raisons historiques et elle n'en gagne presque pas ailleurs", a résumé M. Védrine auprès de l'AFP. "Entre 2000 et 2011, la part de marché de la France au sud du Sahara a décliné de 10,1% à 4,7%", constate-t-il dans un rapport qu'il présente à l'occasion d'un forum franco-africain organisé par le...
(Le Monde 04/12/13)
Ancien policier devenu bijoutier, l’homme invite à rentrer discrètement dans sa boutique du quartier Intissar, à Tripoli. Il ne veut pas être vu en compagnie d’une journaliste étrangère. Il se méfie. « Depuis ce matin, ceux de Misrata contrôlent les papiers de tout le monde », chuchote-t-il. La veille, le 15 novembre, à l’issue d’une manifestation qui a tourné au drame, des combats meurtriers ont opposé des combattants de la ville rebelle, Misrata, à ceux de Tripoli juste en face de son quartier, à Gharghour. Tout près, les détonations et le bruit saccadé des rafales de kalachnikovs résonnent encore. « Avant, ajoute le bijoutier sur le ton du découragement, on avait un Kadhafi. Maintenant, on en a des milliers… »...
(Le Monde 04/12/13)
Devancés par les libéraux lors des élections de juillet 2012, les islamistes restent la grande obsession du moment dans le pays. Détestés par une partie des Libyens qui les accusent, pour les uns, de pousser au désordre pour s'emparer du pouvoir, pour d'autres, de vouloir importer un « islam de l'étranger », d'Egypte, d'Arabie saoudite ou du Qatar, ils sont au centre de toutes les préoccupations. Sur la défensive, Salah Al-Mesmari, chef du bureau politique du Parti de la justice et de la reconstruction (PJR), l'aile politique des Frères musulmans, reçoit au centre de Tripoli, dans un immeuble qui n'affiche, à l'entrée, rien d'autre qu'un mur aveugle. « Les Frères, c'est un mouvement qui travaille dans la société, nous, nous...
(Le Monde 04/12/13)
Ses traits ne laissent guère de doute sur sa filiation. Anoud Al-Senoussi ressemble de façon frappante à son père, Abdallah Al-Senoussi, jusque dans sa façon de décrire la situation : ses geôliers, les milices de Tripoli ou les nouvelles autorités indifféremment désignés comme « Al-Qaida ». Agée de 22 ans, cette étudiante en droit, qui vit aujourd'hui au Caire avec sa mère et ses soeurs, se bat pour que son père, patron des renseignements de Mouammar Kadhafi et beau-frère par alliance de ce dernier, détenu dans une prison de Tripoli depuis septembre 2012, soit jugé par la Cour pénale internationale (CPI) plutôt qu'en Libye où il encourt la peine de mort. De passage à Paris, mardi 3 décembre, Anoud Al-Senoussi...
(Xinhua 04/12/13)
BALI (Indonésie), (Xinhua) -- La Suède a annoncé mardi le lancement d'un nouveau centre de formation assurant la promotion de la facilitation du commerce en Tanzanie, lors d'une conférence de presse accordée dans le cadre de la 9e conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui se tient à Bali, en Indonésie. Selon l'annonce, le gouvernement suédois offrira une subvention initiale de 1,6 million de dollars américains au centre pour l'année 2014-2015. Le centre offrira de la formation à des participants africains, en se concentrant plus particulièrement sur les pays les moins avancés (PMA). Il soutiendra les pays participants dans la mise en oeuvre d'un futur Accord sur la facilitation du commerce de l'OMC, qui a pour but de...
(Le Monde 04/12/13)
Récemment, Ivan Molotkov, ambassadeur de Russie en Libye, a déclaré qu’une mission préparatoire allait être envoyée dans ce pays d’ici la fin de l’année afin d’étudier la possibilité d’un retour de l’ambassade russe. Les diplomates russes ont quitté Tripoli en octobre, lorsqu’il y avait des affrontements entre des groupes armés dans la capitale libyenne. Mohamed Abdelaziz, le ministre libyen des Affaires étrangères, a expliqué, dans un entretien exclusif à La Voix de la Russie, qu’il espérait que l’ambassade russe reviendrait à Tripoli le plus rapidement possible. Mohamed Abdelaziz : La décision du départ de l’ambassade russe de Tripoli a été prise en octobre par l’ambassadeur russe. Au nom du gouvernement libyen, nous avons tout de suite annoncé que nous étions...
(Reuters 04/12/13)
TRIPOLI, (Reuters) - Le gouvernement libyen a puisé sept milliards de dollars dans ses réserves de change pour effacer l'impact des grèves qui paralysent depuis l'été le secteur pétrolier et il devra dépenser encore six milliards de dollars au cours du mois pour maintenir l'économie du pays à flot, a déclaré le vice-gouverneur de la banque centrale. Si les grèves, déclenchées par des tribus ou des milices, se poursuivent et continuent à bloquer les exportations, la banque centrale restreindra dès l'an prochain l'accès au dollar afin de préserver le dinar. Elle pourrait aussi envisager une dévaluation, a dit Ali Mohamed Salem. Selon le vice-gouverneur, Tripoli dispose toujours de 119 milliards de dollars (88 milliards d'euros) de réserves, mais "les réserves...
(RFI 04/12/13)
560 chefs d'entreprise français et africains se retrouvent au Forum économique franco-africain organisé ce mercredi 4 décembre au ministère des Finances à Paris en lever de rideau du sommet de l'Elysée pour « la paix et la sécurité en Afrique » qui aura lieu vendredi 6 et samedi 7 décembre. Une vingtaine de ministres et quatre chefs d'Etat seront également présents. Le Tanzanien Jakaya Kikwete, l'Ivoirien Alassane Ouattara et le Sénégalais Macky Sall doivent clôturer ce Forum pour un nouveau modèle de partenariat économique entre l’Afrique et la France aux côtés de François Hollande. Il s'agit de donner un nouvel élan aux relations d'affaires entre la France et le continent africain. « Quatre chefs d'Etat à Bercy, c'est du jamais...
(La Nouvelle République 04/12/13)
Neuf pour cent des algériens ne reçoivent l’eau potable dans leurs robinets qu’un jour sur trois ou peut être plus. Lors du prochain programme quinquennal (2015-2019), le ministère des ressources en eau prévoit d’améliorer le service pour une distribution quotidienne 24h/24. le système de dessalement de l’eau de mer est une des solutions retenues. Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, qui était présent, hier à Alger, au séminaire de l’Arab countries water utilities association (Association des aménagements d’eau des pays arabes) Acuwa, a indiqué, lors d’un point de presse, que 75% de la population algérienne bénéficient d’un service quotidien de distribution d’eau potable dont 45% en jouissent 24h/24. Cependant, il reste 16% qui en bénéficient 1 jour sur...
(Xinhua 03/12/13)
TRIPOLI, (Xinhua) -- Un agent de sécurité libyen a été abattu lundi matin dans la ville de Benghazi (est), a déclaré à Xinhua un responsable de la sécurité. Le commandant de la Force de sécurité préventive de Benghazi, Hussaein Bin Humaid, a déclaré : "Des hommes armés non identifiés ont tiré lundi matin sur Misbah Gbaylli dans le quartier de Hay Al Mokhtar dans le centre-ville de Benghazi". Il a précisé que la victime, l'un des officiers de sa Force, se rendait à son travail lorsqu'elle a été abattue. Le porte-parole de l'hôpital Jalaa à Benghazi a affirmé à Xinhua que le corps de la victime a été transporté à l'hôpital, ajoutant qu'il était âgé de 22 ans et a...
(Zone Bourse 03/12/13)
Le gouvernement libyen a imputé à deux organisations représentant des minorités en lutte pour leurs droits politiques les coupures de courant que subissent la capitale Tripoli et d'autres parties du pays, ont rapporté lundi les médias libyens. Le centre de Tripoli a été privé de courant pendant plusieurs heures, lundi, alors même que la consommation d'électricité était en hausse pour chauffer les habitations face à la chute des températures. Un groupe de Berbères a interrompu les livraisons de gaz en provenance du gisement de Wafa, dans le sud-ouest du pays, à l'appui de revendications linguistiques. Des membres d'une autre minorité, les Toubous, bloquent de leur côté un route afin d'empêcher que les camions ne livrent du pétrole à une centrale...
(L'Orient- Le Jour 03/12/13)
Des inconnus ont tiré sur une manifestation contre les violences lundi soir à Derna, dans l'est de la Libye, faisant au moins quatre blessés, selon des témoins et une source hospitalière. "Quatre blessés par balles ont été admis en début de soirée, dont deux dans un état grave", a confirmé à l'AFP une source à l'hôpital de Derna. Selon un témoin, des habitants manifestaient pour le deuxième jour consécutif contre les violences et les milices islamistes qui font la loi à Derna, quand ils ont essuyé des tirs. Dimanche des dizaines de manifestants avaient déjà bloqué plusieurs routes, incendié des pneus et appelé à la grève pour mettre fin à l'anarchie dans la ville, fief des islamistes radicaux. Cette manifestation...
(AFP 02/12/13)
BENGHAZI, 2 décembre 2013 (AFP) - Des inconnus ont tiré sur une manifestation contre les violences lundi soir à Derna, dans l'est de la Libye, faisant au moins quatre blessés, selon des témoins et une source hospitalière. "Quatre blessés par balles ont été admis en début de soirée, dont deux dans un état grave", a confirmé à l'AFP une source à l'hôpital de Derna. Selon un témoin, des habitants manifestaient pour le deuxième jour consécutif contre les violences et les milices islamistes qui font la loi à Derna, quand ils ont essuyé des tirs. Dimanche des dizaines de manifestants avaient déjà bloqué plusieurs routes, incendié des pneus et appelé à la grève pour mettre fin à l'anarchie dans la ville,...
(AFP 02/12/13)
TRIPOLI, 2 décembre 2013 (AFP) - Le propriétaire de Tripoli FM, une radio musicale émettant en anglais, a été tué par balles dimanche soir dans la capitale libyenne, pour des raisons jusqu'ici inconnues, a indiqué lundi à l'AFP un responsable de la radio. "Le propriétaire de la radio, Radwan Ghariani, a été tué de quatre balles hier soir dans le quartier de Ghot al-Roman", dans la banlieue est de Tripoli, a déclaré Rabii Dahan, directeur des programmes et co-fondateur de la radio. "On ignore pour le moment les raisons de cet assassinat. Ce qui est sur, c'est que sa mort n'était pas motivée par le vol", a-t-il ajouté, précisant que la radio a cessé d'émettre en signe de deuil. Radwan...
(AFP 02/12/13)
BENGHAZI, 2 décembre 2013 (AFP) - Un membre des services de sécurité libyens a été tué lundi à Benghazi, où un local du groupe salafiste jihadiste Ansar Asharia a été visé par une attaque à la bombe, sans faire de victimes, a-t-on appris de sources locales. "Des inconnus ont tiré des rafales de balles en direction de Mosbah al-Kabaeli, membre de l'Organe (de sécurité préventive) dans le quartier al-Mokhtar dans le centre de Benghazi, provoquant sa mort", a indiqué Hussein Ben Hamid, un des responsables de cet organe qui dépend du ministère de la Défense. L'hôpital al-Jala de Benghazi a confirmé la mort de ce militaire de 21 ans, précisant que la victime avait reçu deux balles dans la tête...
(AFP 02/12/13)
BENGHAZI, (AFP) - Un officier de l'armée libyenne a été tué par balles dimanche à Benghazi, dans l'Est libyen où des dizaines de personnes ont manifesté à Derna contre l'extrémisme et l'insécurité, a-t-on appris auprès de responsables locaux. Selon Ibrahim al-Charaa, porte-parole des services de sécurité à Benghazi, "des inconnus ont tiré à l'arme automatique en direction du militaire Salah Fradj al-Dursi, provoquant sa mort et blessant son fils" qu'il emmenait au lycée. Fadia al-Barghathi, porte-parole de l'hôpital al-Jala de Benghazi, a confirmé la mort de M. Dursi et précisé que son fils, âgé de 17 ans, avait subi une opération chirurgicale après avoir été touché par une balle à la main. L'Est libyen a été le théâtre d'une escalade...
(Pana 02/12/13)
Le ministre libyen de la Défense, Abdallah al-Theni, a assuré que les frontières sud de la Libye avec le Tchad et le Niger seront sécurisées en 2014 par l'utilisation de techniques de surveillance par satellites pour suivre les mouvements des engins et des individus qui violent les limites frontalières.S'exprimant dimanche dans un entretien avec la télévision, M.al-Theni a précisé que les violations des frontières détectées par satellite seront vite réglées, soit par des hélicoptères, soit par des patrouilles qui vont rapidement se déployer sur les lieux de passage des trafiquants. ''Le gouvernement libyen est en train de sécuriser toutes les villes et en faire évacuer les groupes armés'', a-t-il notamment dit, soulignant la nécessité pour les ex-rebelles de choisir, avant...
(Tunisie Numérique 02/12/13)
Son nom n’en finit pas de faire parler.Le très controversé, opulent et ostentatoire président du parti libyen « Al Amen », Abdelhakim Belhaj a été épinglé dans l’assassinat du leader du Front Populaire, Chokri Belaid.S’en défendant catégoriquement, l’ex djihadiste et compagnon de route de Ben Laden est un symbole de résistance pour de nombreuses personnalités tunisiennes.Vendredi dernier se tenait la conférence du comité de défense d’Abdelhakim Belhaj où plusieurs voix se sont élevées pour défendre sa réputation. Preuve en est, les nombreux liens entre ce dernier et des politiques tunisiens dont Hafedh Caied Essebsi, membre de Nidaa Tounès et fils de Béji Caied Essebsi. Cet exemple a été cité par le journaliste d’investigation Ramzi Bettibi. Dans un post sur sa...
(La Voix de la Russie 02/12/13)
Les autorités libyennes sont prêtes à rendre l’ambassade russe à Tripoli aux diplomates, a annoncé à La Voix de la Russie le ministre des Affaires étrangères libyen Mohamed Abdelaziz. « Nous espérons que les diplomates russes pourront rentrer prochainement en Libye et poursuivre leurs activités. Nous sommes prêts à les accueillir », selon M.Abdelaziz. Début octobre, l'ambassade de Russie en Libye a été la cible d'une attaque lancée par des inconnus armés qui ont tenté de pénétrer dans l'enceinte du complexe diplomatique. Tous les employés ont été évacués.

Pages