Samedi 21 Octobre 2017
(Xinhua 20/11/13)
NEW YORK ( Nations Unies), (Xinhua) -- Le Bureau du Haut Commissaire aux Droits de l'Homme (HCDH) des Nations Unies s'est dit mardi profondément préoccupé par les incidents violents qui ont commencé vendredi dans la capitale libyenne de Tripoli, faisant plus de 40 morts et des centaines de blessés. "Le Bureau condamne le recours à la violence contre des manifestants pacifiques," a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint de l'ONU, lors d'une conférence de presse quotidienne. "Il revient aux autorités libyennes de lancer une enquête prompte, impartiale et indépendante sur les actes de violence et d'assurer que les responsables d'homicides illégaux et d'autres abus contre les droits de l'homme soient traduits en justice." Le Bureau a également exhorté toutes les parties...
(Afrik.com 20/11/13)
Le principal groupe de milice dans la capitale libyenne a été dissout. Une décision prise par le Parlement, après les affrontements de vendredi à Misrata, entre groupes armés et manifestants. Le principal groupe de milice libyen, Nawasi, a quitté Tripoli, la capitale. Ce retrait fait suite à la demande du Parlement de dissoudre tous les groupes armés de la capitale. Nawasi ne sera plus autorisé à patrouiller dans les rues de la capitale. Le groupe a d’ailleurs déserté ses bases militaires et les aéroports situés en périphérie, selon une source de sécurité contactée par Xinhua, ce mercredi. « A partir de maintenant, le groupe ne sera plus autorisé à patrouiller dans les rues en tant que brigade révolutionnaire, mais le...
(Xinhua 20/11/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- Le continent africain offre de meilleures conditions de vie pour les enfants qu'il y a cinq ans, selon le nouveau rapport du Forum politique africain pour l'enfance (African Child Policy Forum ou ACPF). Le rapport tire ces conclusions à l'issue d'une enquête sur les conditions de vie des enfants menée dans 52 pays d'Afrique. Ce rapport, publié mardi à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, est intitulé « Rapport africain sur le bien-être des enfants 2013 : vers une plus grande responsabilité à l'égard des enfants d'Afrique », et conclut que le bien-être des enfants ne dé pend pas nécessairement de la richesse du pays. Les pays africains « les plus favorables aux enfants » comprennent Maurice,...
(Xinhua 20/11/13)
CASABLANCA (Maroc), (Xinhua) -- Les pays du Maghreb Arabe sont appelés à redoubler les efforts pour assurer la sécurité alimentaire des populations de la région, a souligné, mardi à Casablanca au Maroc, le secrétaire général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahia. S'exprimant à l'ouverture d'un séminaire maghrébin sur "L'adaptation de l'agriculture, grandes cultures aux changements climatiques", M. Ben Yahia a indiqué qu la région de l'UMA souffre des changements climatiques et le secteur agricole reste prépondérant dans les pays du Maghreb avec une contribution de l'ordre de 11% du PIB notant que malgré l'immensité de la superficie totale de l'UMA, la superficie agricole n'en représente que 23%, soit 137 millions d'hectares. Ce secteur vital dépend fortement de...
(AFP 19/11/13)
TRIPOLI, 19 novembre 2013 (AFP) - Le gouvernement libyen a présenté mardi au Congrès général national (Parlement) un plan pour faire évacuer les milices de la capitale, après les heurts meurtriers du week-end dernier. Ce plan en quinze points prévoit le recensement des différents groupes armés dans la capitale et leurs emplacements, afin de les évacuer vers d'autres sites en dehors de Tripoli. Le gouvernement envisage par la suite d'élaborer un deuxième plan pour le désarmement de ces groupes et l'intégration de leurs membres dans les forces de sécurité. Une Commission, présidée par le ministre de l'Electricité Ali Mohamed Mhireg, avait été chargée en juillet dernier d'appliquer une décision du Congrès de faire évacuer les groupes armés de la capitale...
(Le Figaro 19/11/13)
L'armée s'est déployée aujourd'hui dans la capitale libyenne après des heurts meurtriers sur fond de tensions entre groupes armés de Tripoli et milices de Misrata. Les autorités de la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli) ont donné 72 heures à leurs miliciens pour quitter la capitale, quasiment paralysée depuis vendredi par des incidents liés à la présence des milices, qui défient le pouvoir central et sèment l'anarchie dans le pays en l'absence de police et d'armée professionnelles. L'enlèvement dimanche du numéro deux des services du renseignement libyen, Moustapha Nouh, a mis en évidence la faiblesse de l'Etat face à ces milices constituées sur des bases régionales ou idéologiques. Libéréaujourd'hui, Nouh a indiqué à la chaîne privée al-Naba...
(RFI 19/11/13)
Ce 19 novembre est une journée de commémoration en Egypte. A cette même date, en 2011, de violents affrontements opposaient de jeunes révolutionnaires aux forces de l’ordre dans la rue Mohamed Mahmoud, à deux pas de la place Tahrir. Le bilan était d'au moins 47 morts en quatre jours. Ces violences marquent un tournant et obligent les militaires, alors au pouvoir, à annoncer un calendrier électoral. Deux ans plus tard, des militants ont appelé à commémorer ces évènements, mais aussi des partisans de l’armée et les Frères musulmans. Des parties accusées de chercher à réécrire l’Histoire. Au loin une sirène retenti: « C’est la sirène de la police, au moment où elle charge… », indique Omar Hamilton. Il est l'un...
(Human Rights Watch 19/11/13)
"Les Tripolitains réclament la dissolution de toutes les milices armées et des mesures à l'encontre des responsables des violences qui ont ensanglanté la capitale", rapporte le site. Les affrontements des 15 et 16 novembre dans le sud de Tripoli, notamment le quartier de Gharghour, entre une milice armée et des manifestants pacifiques réclamant son départ ont fait au moins 40 morts et plus de 400 blessés. Le 17 novembre, alors que le calme revenait, le numéro deux des services des renseignements Moustapha Nouh, de retour d'un séjour en Turquie, a été enlevé à sa sortie de l'aéroport.
(La Voix de la Russie 19/11/13)
Le portail internet européen «EUobserver» a publié le programme détaillé des activités en Libye de la mission de l’UE «EUBAM Libya» qui a pour but de protéger les frontières libyennes et de créer à cette fin les structures correspondantes. Le départ de la mission avait déjà été donné officiellement et la divulgation du plan d’actions de l’équipe de Bruxelles agissant sous l’égide du service des relations extérieures dirigé par Catherine Ashon a coïncidé avec une vague d’informations faisant valoir que le Libye s’est retrouvée une fois de plus au bord du chaos et de la guerre civile. Le document mis en ligne par «EUobserver» précise que la mission de l’UE est initialement échelonnée sur 2 ans. Son budget s’élève à...
(RFI 19/11/13)
Le calme était précaire ce lundi 18 novembre à Tripoli où des blindés de l'armée s'étaient déployés dans la matinée. L'objectif était de mettre un terme aux violences entre groupes armés de Tripoli et milices de Misrata, lesquelles auraient commencé à quitter la capitale. Depuis vendredi, ces affrontements ont fait plus de 40 morts et 450 blessés. Un climat d'insécurité qui inquiète l'Union européenne et l'Etat libyen. La population est dubitative devant ce déploiement de militaire dans la ville pour ramener la sécurité. Le gouvernement libyen a annoncé le déploiement d’unités de l’armée dans les rues de la capitale. Mais sur place beaucoup se demandent qui est cette armée et si elle existe où était-elle donc ces derniers jours ?...
(Xinhua 19/11/13)
WASHINGTON, (Xinhua) -- Les Etats-Unis ont accepté de fournir une formation de base au combat pour 5000 à 8000 militaires libyens, a déclaré lundi le porte-parole du département de la Défense américain Steve Warren. La mission de formation est encore en cours de planification, et devrait avoir lieu dans une base en Bulgarie, a indiqué M. Warren lors d'un briefing du Pentagone, sans donner aucune précision sur les coûts, calendrier ou spécificités des entrainements. "Nous sommes en train de discuter avec les Libyens du nombre exact. Nous sommes prêts à fournir une formation de 5000 à 8000 militaires lybiens," a-t-il ajouté. Les Etats-Unis ont offert de fournir une formation militaire générale en dehors de Libye après que le Premier ministre...
(Xinhua 19/11/13)
TRIPOLI, (Xinhua) -- Des affrontements ont éclaté lundi dans la capitale libyenne Tripoli entre les groupes armés de la ville de Misrata (ouest) et l'armée nationale, a rapporté un correspondant de Xinhua présent sur les lieux. "Les brigades de Misrata quittent la ville progressivement. Certaines se trouvent encore ici à Salah Din", a déclaré à l'agence Xinhua un officier de l'armée libyenne. De nouvelles barricades ont rapidement été dressées dans la zone pour éviter tout débordement dans les quartiers résidentiels. Dimanche soir, le conseil local de la ville de Misrata a annoncé le retrait progressif de ses groupes de miliciens de la capitale libyenne ainsi que de ses représentants au Parlement libyen et au gouvernement dimanche. La décision est intervenue...
(Xinhua 19/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Les médias africains et chinois devraient renforcer leur coopération pour améliorer leur couverture des événements nationaux et internationaux et aider les gens à mieux comprendre les événements, a déclaré lundi l'ambassadeur chinois au Kenya, Liu Guangyuan. L'ambassadeur chinois a qualifié d'"inacceptable" la présentation déformée des relations Afrique-Chine dans des médias occidentaux, estimant que la seule manière de corriger cette situation était que la Chine et l'Afrique racontent elles-mêmes leur histoire. "Il est contraire à l'éthique que les médias occidentaux décrètent l'existence d'un distance dans les relations entre la Chine et l'Afrique", a déclaré l'ambassadeur chinois. Le diplomate chinois s'exprimait à l'occasion d'un séminaire sur la coopération des médias Chine-Afrique ayant pour thème le renforcement de la coopération...
(Dakaractu 19/11/13)
L’émir du Koweït, Sheikh Sabah Al Ahmad al-Jabar Al-Sabah, a annoncé mardi que le Fonds koweïtien de développement économique allait débloquer des prêts bonifiés d’un montant d’un milliard de dollars (environ 500 milliards de francs CFA) en faveur des pays africains, dans les cinq prochaines années.‘’J’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai donné des instructions aux responsables du Fonds pour accorder des prêts bonifiés d’une valeur d’un milliard de dollars en faveur des pays africains dans les cinq années à venir’’, a-t-il dit en ouvrant les travaux du troisième Sommet afro-arabe. S’exprimant en présence d’une cinquantaine de chefs d’Etat et délégation d’Afrique et de la Ligue arabe réunis pour deux jours a Bayan, l’un de ses palais à Koweït City,...
(AFP 18/11/13)
BRUXELLES, 18 novembre 2013 (AFP) - Les ministres européens des Affaires étrangères ont exprimé lundi leur préoccupation face à "la détérioration importante" de la situation en Libye après les heurts meurtriers des derniers jours. "L'UE est préoccupée par la détérioration importante de la situation politique et sécuritaire en Libye et condamne les violences du 15 novembre à Tripoli", ont indiqué les ministres dans les conclusions de leur réunion mensuelle à Bruxelles. "L'UE appelle toutes les parties à éviter tout nouveau bain de sang", ont-ils ajouté, alors que Tripoli est quasiment paralysée depuis vendredi par des incidents liés à la présence de milices défiant le pouvoir central. Les Européens appellent les autorités libyennes à poursuivre "l'intégration progressive de membres des brigades...
(Le Monde 18/11/13)
Kidnappé et emmené de force par un groupe armé, dimanche 17 novembre, Mustapha Nouh, numéro deux du renseignement libyen, n'avait toujours pas été libéré, lundi matin. Le 10 octobre, c'est le premier ministre Ali Zeidan qui avait été « enlevé » durant quelques heures par une katiba (brigade de combattants) pourtant sous les ordres du Congrès général national (CGN).Dans le désordre qui règne en Libye, la pratique n'a plus rien d'exceptionnel. Depuis deux mois, le fils du ministre de la défense est lui aussi détenu par l'une de ces milices.Dimanche, jour ouvré en Libye, les commerces sont restés pour la plupart fermés répondant à un mot d'ordre de grève générale du conseil local (la mairie) de Tripoli. De nombreux quartiers...
(Le Pays 18/11/13)
« Un pays laisse-guidon ». Ainsi titrions-nous dans notre édition du lundi 11 novembre à propos de la situation sécuritaire chaotique qui règne en Libye, lorsqu’un procureur général et deux soldats étaient tombés sous les balles assassines d’une des multiples milices qui sévissent dans le pays. On ne pensait pas si bien dire puisqu’en l’espace d’une semaine, le pays a connu une violence inouïe qui a laissé une quarantaine de morts sur le carreau. La pagaille a atteint son paroxysme en Libye au point que l’on est tenté de dire que le pays va à vau-l’eau. Tout se passe comme si la démonstration de force organisée le 9 novembre dernier à Benghazi par le pouvoir central, a envenimé la situation,...
(AFP 18/11/13)
Mustapha Nouh, vice-président du renseignement libyen, a été libéré lundi. Il avait été enlevé la veille près de l'aéroport de Tripoli. Kidnappé et emmené de force par un groupe armé la veille à Tripoli, Mustapha Nouh, le numéro deux des services de renseignements libyens a été libéré, lundi 18 novembre. "Mustapha Nouh a été libéré aujourd'hui", a indiqué une source au sein des services de renseignement sous couvert de l'anonymat, refusant de donner plus de détails. Le vice-président du renseignement libyen avait été enlevé près de l'aéroport de Tripoli "peu après son retour d'un voyage à l'étranger", avait déclaré un responsable de sa sécurité. L'enlèvement de Mustapha Nouh, qui est originaire de la ville de Misrata (à 200km à l'est...
(20minutes 18/11/13)
Le vice-président du renseignement libyen, Moustapha Nouh, enlevé la veille près de l'aéroport de Tripoli, a été libéré lundi par ses ravisseurs. «M. Nouh a été libéré aujourd'hui» lundi, a indiqué à l'AFP une source au sein des services du renseignement, refusant de donner plus de détails. Un ex-commandant rebelle a indiqué dimanche à la chaîne privée libyenne al-Naba qu'il était en compagnie de M. Nouh lors de son enlèvement. Ala Abou Hafess a raconté qu'à leur sortie de l'aéroport, des hommes armés leur avaient bloqué la route avant de les faire monter dans un autre véhicule. Il a indiqué avoir réussi à échapper à ses ravisseurs en ouvrant la portière de la voiture. «Je me suis échappé en courant...
(RFI 18/11/13)
En Libye, la grève générale se poursuit pour protester contre les affrontements meurtriers qui ont fait plus d'une quarantaine de morts et des centaines de blessés dans la capitale. Le numéro 2 des services de renseignements enlevé, dimanche, a été libéré ce lundi 18 novembre au matin. Enlevé dimanche alors qu’il rentrait d’un voyage à l’étranger, le numéro deux services de renseignement, Moustafa Nouh, a été relâché lundi matin. Mais toujours aucune information sur l’identité de ses ravisseurs et leurs revendications. Plusieurs personnalités politiques ont été enlevées cette année, le Premier ministre lui-même avait été kidnappé quelques heures en octobre. Lundi de nombreuses routes de Tripoli étaient bloquées par des check-points de fortune. Beaucoup de commerces étaient encore fermés, notamment...

Pages