| Africatime
Dimanche 28 Août 2016
(RFI 27/08/16)
Cafouillage entre l'ONG Médecins sans frontières et l'armée libyenne au large de la Libye. Depuis mai 2016, trois bateaux - l'Aquarius, le Dignity et le Bourbon Argos - sont affrétés par l'organisation et patrouillent en mer pour sauver les migrants qui fuient la Libye pour rejoindre l'Italie. C'est le Bourbon Argos qui aurait été ciblé par des tirs jeudi matin 25 août, selon MSF. Le bateau se trouvait dans la zone économique libyenne. L'armée libyenne dit être à l'origine de ces tirs, mais ne pas avoir visé le navire. Selon la version relatée par MSF, des hommes armés se seraient rapprochés à toute vitesse du Bourbon Argos jeudi matin. Et les assaillants auraient tiré directement...
(Libération 26/08/16)
Après cinq mois de tergiversations, le Parlement de Tobrouk a enfin voté. Mais il a rejeté le gouvernement d'union nationale du Premier ministre, Faïez el-Serraj, soutenu par la communauté internationale. Il lui faut en passer par là pour asseoir son autorité : Faïez el-Serraj, Premier ministre du gouvernement d’union nationale libyen soutenu par les Nations unies, attendait depuis le 30 mars le vote de confiance du Parlement de Tobrouk. Depuis son arrivée surprise à Tripoli, par la mer, en provenance de Tunis, l’homme s’échine en effet à faire reconnaître son gouvernement par toutes les institutions du pays, déchiré depuis la révolution qui a renversé Muammar al-Kadhafi en 2011. Conformément à l’accord de Skhirat, signé au Maroc en décembre par toutes...
(AFP 25/08/16)
Le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj a réclamé une aide militaire "renforcée" de la part des Etats-Unis, qui bombardent déjà Syrte pour appuyer les forces libyennes contre le groupe Etat islamique, a annoncé jeudi le Commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom). En visite mercredi au quartier général de l'Africom à Stuttgart, dans le sud-ouest de l'Allemagne, M. al-Sarraj a "exprimé le souhait" du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) de voir les Etats-Unis contribuer "au renforcement des capacités militaires" libyennes, notamment via la formation de militaires et le "partage d'informations", selon l'Africom. L'émissaire américain en Libye, Jonathan Winer, et le commandant des forces...
(AFP 24/08/16)
Le Conseil présidentiel libyen a annoncé mercredi qu'il allait soumettre un nouveau cabinet au Parlement qui vient de rejeter la liste des ministres du gouvernement d'union nationale (GNA), selon un communiqué. Le Parlement a refusé lundi d'accorder sa confiance au GNA et donné au Premier ministre Fayez al-Sarraj "un délai de 10 jours" pour soumettre de nouveaux candidats, une proposition qualifiée de "dernière chance". Dans un communiqué paru mercredi sur le site officiel du GNA, le Conseil présidentiel (CP), un organe composé de neuf membres --dont M. Sarraj-- chargé de former le gouvernement, a indiqué qu'il allait soumettre une...
(RFI 24/08/16)
Dans la ville libyenne de Syrte, la situation sur le front dépend aussi de la capacité de l'hôpital de Misrata à recevoir l'afflux de blessés. Dans la ville côtière, théâtre de combats entre les forces fidèles au gouvernement de Tripoli et les jihadistes du groupe EI, les affrontements ont été parfois freinés sur ordre des médecins. Depuis plus de trois mois, l’hôpital de Misrata, situé à 200 km du lieu des affrontements, a reçu au moins 2 049 blessés. Tous transportés par avion de Syrte. Si l'avancée des forces fidèles au gouvernement était souvent retardée par les snipers...
(RFI 23/08/16)
En Libye, le Parlement de Tobrouk, réuni ce lundi 22 août, a refusé de donner sa confiance au gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et soutenu par la communauté internationale. Parallèlement à ce vote, le Parlement a appelé le Conseil présidentiel à nommer un nouveau gouvernement rapidement. Depuis le 29 mars, date de la formation du gouvernement d'union nationale en Libye (GNA) suite à l'accord politique inter-libyen signé au Maroc et parrainé par l'ONU en décembre 2015, c'est la première fois que le Parlement, installé à Tobrouk...
(Business.News 23/08/16)
Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a reçu dans la soirée du samedi 20 août 2016, une délégation des notables de la tribu libyenne « El Abidet » en présence de Rafik Abdessalem, Ridha Boukadi et Samir Hannachi et ce selon un communiqué publié aujourd'hui. Les invités de M. Ghannouchi ont mis en exergue la sagesse du mouvement et son rôle dans la consolidation de l’union nationale du peuple tunisien et la réalisation d’une transition démocratique pacifique. Cette rencontre...
(AFP 22/08/16)
Le Parlement libyen a refusé lundi d'accorder sa confiance au gouvernement d'union nationale (GNA), un coup dur pour les autorités de Tripoli dans le processus visant à sortir le pays du chaos. Le GNA et la communauté internationale attendaient depuis des mois le feu vert du Parlement pour que le gouvernement d'union dispose enfin d'une légitimité susceptible de l'aider à asseoir son autorité sur l'ensemble du pays. "La majorité des députés présents à la séance du Parlement aujourd'hui ont refusé d'accorder leur confiance au gouvernement", a déclaré à l'AFP Adam Boussakhra, porte-parole du Parlement.
(AFP 22/08/16)
Les forces gouvernementales libyennes ont avancé dans le centre de Syrte, prenant de nouvelles positions aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI), mais ceux-ci résistaient encore dans leurs derniers retranchements, a indiqué lundi le centre de presse de ces forces. "Nos forces ont pris le quartier al-Naga et un ancien bâtiment de la Sécurité intérieure que l'EI utilisait comme prison", dans le centre de cette ville située à 450 km à l'est de Tripoli. Cette "nouvelle victoire" a été remportée...
(Xinhua 22/08/16)
ALGER, (Xinhua) -- Le ministre nigérien de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et Religieuses, Mohamed Bazoum, a déploré samedi à Alger "l'affaiblissement" et "l'absence" de l'Etat en Libye et au Mali. "Nous sommes dans un contexte sous régional marqué ces dernières années par des fléaux de grosses calamités comme le terrorisme, l'instabilité et l'absence d'Etat dans un certain nombre de pays voisins, notamment la Libye, l'affaiblissement des Etats du fait des situations d'instabilité...
(AFP 20/08/16)
Les Nations unies ont plaidé la cause de la Libye à l'occasion de la journée mondiale de l'aide humanitaire, affirmant que des millions de Libyens et de migrants étaient victimes d'une crise humanitaire empirant de jour en jour. "Plus de 2,4 millions de personnes en Libye ont besoin d'aide humanitaire" a déclaré Martin Kobler, l'émissaire de l'ONU pour la Libye, dans un communiqué publié vendredi sur le site de la mission dans le pays. "Ils manquent de médicaments, de vaccins, et doivent composer avec des services hospitaliers précaires. Près de 300.000 enfants sont déscolarisés et près de 350.000 Libyens...
(Jeune Afrique 20/08/16)
Si les autorités égyptiennes restent le meilleur soutien du général Khalifa Haftar, qui contrôle une grande partie de l’est de la Libye, elles s’avouent dépassées par son ambition dévorante. Fin juillet, Le Caire avait organisé une rencontre discrète entre le chef de l’« Armée nationale libyenne » et Fayez al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement d’union nationale, qui siège à Tripoli, dans l’Ouest, afin de mettre un terme aux divisions locales. Las, les diplomates égyptiens ont été impuissants à réunir...
(AFP 19/08/16)
Dans la ville libyenne de Syrte, que les forces loyalistes tentent depuis trois mois de reprendre aux jihadistes, le rythme des combats est davantage dicté par la capacité d'accueil du seul hôpital de Misrata, à 200 km de là, que par des considérations tactiques. "La situation sur le front dépend de ce qui se passe (ici) et de la capacité du personnel médical et soignant à faire face à l'afflux des blessés", explique à l'AFP le docteur Akram Gliwan, porte-parole...
(RFI 19/08/16)
En Libye, l'Etat islamique perd la bataille de Syrte. Le gouvernement d'union nationale basé à Tripoli y a reçu le soutien déterminant des Américains. La menace jihadiste est-elle pour autant écartée ? Que vont faire les milliers de jihadistes présents en Libye ? Autant de questions autour desquelles Hasni Abidi, le directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen apporte un éclairage pour RFI. En Libye, la menace jihadiste « est écartée provisoirement d’un lieu...
(AFP 18/08/16)
Au moins dix soldats des forces progouvernementales libyennes ont été tués jeudi dans deux attentats suicide à la voiture piégée menés par le groupe jihadiste Etat islamique à l'ouest de Syrte, selon leur centre presse. Un premier bilan du centre de presse des forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a indiqué que "les corps de 10 martyrs tués par deux attentats à la voiture piégée de même que 20 blessés étaient arrivés à l'hôpital de campagne de Syrte" située...
(AFP 17/08/16)
Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont indiqué mercredi que le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avait mené, dans la seule journée de mardi, neuf attentats suicide pour tenter de maintenir ses positions dans un quartier qu'il a finalement perdu. Les combats qui se sont déroulés mardi à Syrte (450 km à l'est de Tripoli) ont fait neuf morts et 82 blessés parmi les forces du GNA, selon un bilan communiqué à l'AFP par Rida Issa, porte-parole du centre de presse des forces progouvernementales. Lors de ces affrontements, les jihadistes ont intensifié leur recours aux attentats suicide dans l'espoir de maintenir...
(AFP 17/08/16)
Une victoire des forces du gouvernement d'union libyen contre le groupe Etat islamique (EI) à Syrte n'écartera pas d'un coup la menace jihadiste en Libye et pourrait même ouvrir une phase encore plus violente, estiment des analystes. Après avoir conquis de vastes pans de territoire en Irak et en Syrie, les jihadistes de l'EI s'étaient emparés en juin 2015 de Syrte, la ville natale de l'ex-dictateur libyen Mouammar Kadhafi située au centre-nord du pays, sur les bords de la Méditerranée...
(AFP 16/08/16)
Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé avoir repris mardi l'un des derniers secteurs tenus par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans la ville côtière de Syrte. "Le quartier (résidentiel) numéro 2 a été libéré", a annoncé à l'AFP Reda Issa, porte-parole du centre de presse des forces progouvernementales. Les forces pro-GNA ont lancé mardi matin une offensive dans le quartier n°2, dans le nord-ouest de la ville, avec des chars appuyés par des tirs de mortiers, a constaté un photographe de l'AFP. La veille, elles avaient ratissé et déminé plusieurs zones reprises aux jihadistes ces derniers jours.
(Reuters 16/08/16)
Le gouvernement libyen soutenu par les Nations unies a annoncé lundi la nomination d'un comité intérimaire de cinq membres pour gérer les avoirs du fonds souverain du pays qui se montent à 67 milliards de dollars (60 milliards d'euros). Le Gouvernement d’accord national (GNA) précise dans son communiqué du lundi 15 août que le comité n’aura pas le droit de céder les actifs de la Libyan Investment Authority (LIA) et qu’il devra protéger les droits du fonds. Le comité intérimaire sera dirigé par Ali Mahmoud Hassan Mohamed, indique le communiqué sans donner d’informations sur...
(AFP 14/08/16)
Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont poursuivi dimanche leur avancée à Syrte après avoir repris aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) leur centre de commandement et l'université, ont constaté des photographes de l'AFP. Armés de mitrailleuses et d'armes légères, un groupe de combattants pro-GNA tentait de progresser vers le quartier résidentiel n°3, l'un des secteurs où se sont retranchés les combattants de l'EI dans le nord de Syrte, après avoir perdu leur QG situé dans le...

Pages