| Africatime
(AFP 28/03/15)
Le Conseil de sécurité a adopté vendredi une résolution pour soutenir la lutte contre les jihadistes en Libye mais sans lever l'embargo sur les armes qui frappe le pays comme le demandait le gouvernement libyen. Ce dernier, soutenu par l'Egypte, souhaite acheter beaucoup plus d'équipements militaires pour renforcer son armée et faire face à des groupes extrémistes comme l'organisation Etat islamique qui s'est implantée en Libye. Mais la Libye est toujours sous le coup d'un embargo et de nombreux membres du Conseil craignent que les armes livrées ne tombent entre de mauvaises mains ou n'alimentent le trafic d'armes dont la Libye est le pivot. Ils souhaitent aussi que soit d'abord constitué en Libye un gouvernement...
(Reuters 28/03/15)
Les forces loyales au gouvernement dissident libyen installé à Tripoli ont accepté de se retirer de la zone côtière abritant les plus importants ports pétroliers de Libye, annonce un porte-parole vendredi. Le gouvernement reconnu par la communauté internationale qui s'est réfugié dans l'est du pays et le gouvernement dissident se sont mis d'accord sur ce retrait, a ajouté un responsable à Tripoli sans préciser s'il avait déjà commencé. Cet accord, s'il est suivi d'effets, pourrait permettre la reprise de l'activité des ports d'Es Sider et de Ras Lanouf à l'arrêt depuis le mois de décembre en raison des combats. Un porte-parole de la force de protection des installations portuaires fidèle au gouvernement légitime a dit que les milices fidèles aux...
(AFP 27/03/15)
Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a lancé vendredi une enquête sur les violations commises depuis 2014 en Libye, pays livré aux milices depuis la chute de l'ancien régime, et dirigé par deux gouvernements et parlements rivaux. Une résolution en ce sens, à l'initiative du groupe des pays africains, du groupe des pays arabes et de plusieurs pays de l'Union européenne dont la France et le Royaume-Uni, a été adoptée à l'unanimité par les 47 Etats membres du...
(AFP 27/03/15)
Le dialogue entre représentants des Parlements rivaux libyens organisé au Maroc va marquer une nouvelle pause, chaque partie devant effectuer des consultations sur les dernières propositions de l'ONU, ont affirmé à l'AFP des participants, faisant toutefois état d'un "rapprochement". L'émissaire onusien, Bernardino Leon, tente d'arracher un accord sur un gouvernement d'unité nationale auprès des deux principaux camps qui se disputent le pouvoir en Libye, pays qui s'enfonce dans le chaos. Après un premier round de négociations mi-mars, le dialogue interlibyen a repris mercredi à Skhirat, près de Rabat, avec pour nouveauté la prise en compte...
(PANA 27/03/15)
Le chef de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (Manul), Bernardino Leon, s'est rendu jeudi à Charm el-Cheikh, en Egypte, après la fin des travaux des assises du dialogue inter-libyen à Skhirat au Royaume du Maroc, pour solliciter le soutien des dirigeants arabes dont le sommet prévu samedi va examiner le dossier libyen. Les discussions entre protagonistes libyens ont pris fin jeudi après plus d'une semaine sans interruption en rencontres formelles et informelles, sur un accord pour revenir...
(AFP 25/03/15)
Les défenseurs des droits de l'Homme en Libye sont de plus en plus menacés, attaqués, enlevés ou tués, alerte un rapport de l'ONU publié mercredi à Genève. Ce rapport établi par le bureau des droits de l'Homme sur place et par la mission des Nations Unies pour la Libye (Misnul) énumère de nombreux cas dans le pays mais également sur des personnes réfugiées hors de Libye. "Beaucoup ont été tués", a déclaré à la presse Claudio Cordone, chef de la...
(AFP 25/03/15)
Au moins cinq combattants antigouvernementaux ont été tués mercredi dans une attaque du groupe Etat islamique (EI) près de Syrte dans le centre-nord de la Libye, selon un responsable local. Le porte-parole du "bataillon 166", allié à la coalition de milices Fajr Libya, a indiqué à l'AFP que l'offensive de l'EI avait été lancée mercredi à l'aube contre un point de contrôle tenu par ses combattants dans une localité située 15 km à l'ouest de Syrte. "Cinq combattants sont tombés...
(AFP 25/03/15)
Sept militaires libyens ont été tués mardi soir dans deux attentats suicide à la voiture piégée contre deux points de contrôle de l'armée dans la ville de Benghazi (est), a-t-on indiqué de sources militaires. "Sept soldats ont été tués et 12 autres blessés dans deux attentats suicide sur deux points de contrôle de l'armée", a déclaré à l'AFP Miloud Zaoui, porte-parole du corps des Forces spéciales de l'armée loyale au gouvernement reconnu par la communauté internationale. Il a précisé que...
(AFP 25/03/15)
Au moins sept militaires libyens ont été tués mardi dans deux attentats suicide à la voiture piégée contre l'armée dans la ville de Benghazi le jour même où l'ONU offrait un plan de sortie de crise pour ce pays enfoncé dans le chaos. Deuxième ville de Libye, Benghazi est l'une des zones les plus instables de ce pays livré aux milices depuis la chute de l'ancien régime et dirigé par deux gouvernements et parlements rivaux. Benghazi, berceau de la révolte...
(Le Monde 25/03/15)
« On ne peut pas discuter de paix avec ces groupes. » Le général Khalifa Haftar le répète plusieurs fois. C’est un credo, un article de foi chevillé aux tréfonds de l’âme martiale du vieux grognard sur le retour. Dans son fief de Marj, base aérienne désaffectée située à une soixantaine de kilomètres à l’est de Benghazi, au cœur de cette Cyrénaïque libyenne où se leva, en 2011, la révolte contre Mouammar Kadhafi, le général Haftar se pose ce dimanche...
(Le Monde 25/03/15)
A l’heure où la Libye sombre dans le chaos, les propos du général Khalifa Haftar au Monde augurent mal des discussions de paix que l’envoyé spécial des Nations unies, Bernardino Leon, tente d’amorcer entre les camps en présence. « Nous sommes là pour sauver le pays contre les groupes extrémistes qui tuent les gens », assène-t-il. L’ex-officier kadhafiste devenu opposant vient d’être nommé à la tête de l’armée. Loyal au gouvernement issu du Parlement exilé à Tobrouk – reconnu par...
(Afrik.com 25/03/15)
L’émissaire de l’ONU pour la Libye, Bernardino Leon, a rencontré, dans la nuit de lundi à mardi, les responsables des deux gouvernements en Libye à Tobrouk et Tripoli. Une visite qui a été émaillée par quelques incidents. Alors que les négociations se poursuivent entre les deux gouvernements rivaux en Libye, Bernardino Leon s’est rendu, dans la nuit de lundi à mardi, auprès des responsables de ces deux entités afin de d’évoquer la pourparlers en cours. Visite éclaire à Tobrouk Bernardino...
(PANA 25/03/15)
La production pétrolière de la Libye s'établit actuellement à 490.000 barils par jour, en nette amélioration en dépit de l'insécurité, a indiqué mardi une source responsable du secteur pétrolier. Quelque 1,3 million de barils de pétrole brut seront chargés depuis les ports d'al-Harriga et Zueitina lundi et mardi, a annoncé cette même source citée par des journaux libyens. Un pétrolier a chargé lundi une cargaison de de 700.000 barils de pétrole brut dans le port al-Harriga, Est de la Libye,...
(Le Monde 25/03/15)
Rapporté par un haut responsable français, l’incident est récent : un navire de guerre italien croisant près des côtes libyennes s’approche d’un bateau chargé de migrants, mais est accueilli par des tirs de kalachnikovs partis d’une seconde embarcation, et préfère rebrousser chemin. Passeurs, djihadistes, ou les deux à la fois ? Nul ne sait. Mais l’accrochage résume parfaitement la menace que constitue aujourd’hui la Libye pour ses voisins : Tunisie et Egypte au sud, Italie, et donc Union européenne, au...
(AFP 24/03/15)
L'ONU a annoncé mardi avoir soumis aux parties libyennes en conflit une série de propositions pour sortir le pays de sa grave crise politique, dont un conseil présidentiel, un gouvernement d'union nationale et un Parlement unifié. Cette déclaration intervient sur fond de négociations au Maroc, sous l'égide de l'ONU, entre des représentants des deux Parlements rivaux libyens. Elle a été publiée à l'issue d'entretiens de l'émissaire de l'ONU Bernardino Leon dans la nuit de lundi à mardi avec des responsables des gouvernements rivaux installés à Tripoli et à Tobrouk (est). Les propositions soumises aux parties...
(AFP 24/03/15)
L'ambassadrice américaine en Libye, Deborah Jones, a renoncé à utiliser Twitter après avoir été la cible d'insultes pour un tweet condamnant un raid de l'aviation gouvernementale libyenne et reprenant un bilan de la coalition de milices Fajr Libya. "J'ai décidé qu'il valait mieux cesser de s'efforcer de communiquer via Twitter étant donné que cela va à l'encontre de notre objectif de paix et de stabilité pour la #Libye", a-t-elle écrit dans l'un de ses derniers tweets, lundi soir. L'ambassadrice, basée à Malte et en Egypte en raison de l'insécurité en Libye, n'a pas fermé son compte, @safiradeborah...
(AFP 24/03/15)
L'émissaire de l'ONU pour la Libye Bernardino Leon a rencontré dans la nuit de lundi à mardi des responsables des gouvernements rivaux de Libye installés à Tripoli et à Tobrouk (est), selon un journaliste de l'AFP et des sources gouvernementales. M. Leon "a rencontré le ministre des Affaires étrangères (lundi soir) à l'aéroport de Tobrouk et ils ont évoqué le dialogue en cours", a indiqué à l'AFP une source du ministère des Affaires étrangères à Tobrouk (reconnu par la communauté...
(AFP 24/03/15)
Des bombes à sous-munitions ont été utilisées contre deux sites en Libye depuis le mois de décembre 2014, malgré l'interdiction de ces armes par un traité international, selon des éléments de preuves crédibles recueillis par Human Rights Watch. Des fragments de bombes à sous-munitions de type RBK-250 PTAB 2.5M ont été trouvés à Bin Jawad en février 2015 et à Syrte en mars 2015, selon des témoignages recueillis par téléphone, corroborés par l'analyse de photos examinées par Human Rights Watch. Le bon état de la peinture sur la partie extérieure des débris malgré l'exposition aux intempéries...
(BBC 24/03/15)
Le groupe de députés se dit inquiet de l'effondrement de l'ordre en Libye depuis le renversement du colonel Kadhafi en 2011. La chute de l'ancien régime a transformé le pays en une menace sécuritaire. Dans la lettre, les députés de la Commission britannique des affaires étrangères estiment que le chaos a permis aux combattants de l'Etat Islamique de s'installer en Libye. Selon les parlementaires, cette présence augmente le risque d'attaques terroristes en Europe. La Libye est devenue le sanctuaire des...
(AFP 23/03/15)
Les troupes progouvernementales libyennes ont affirmé avoir mené lundi un raid aérien contre un dépôt d'armes près de Tripoli aux mains d'une force rivale, au moment où des négociations pour une sortie de crise sont en cours au Maroc. La coalition de milices appelée Fajr Libya et au pouvoir dans la capitale libyenne a confirmé ce raid mais soutenu qu'il avait visé un camp de déplacés libyens et tué huit civils à Tarhouna (80 km au sud-est de Tripoli). Il...

Pages