| Africatime
Samedi 10 Décembre 2016
(AFP 09/12/16)
Les combats contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) à Syrte sont terminés mais les habitants ne pourront pas rentrer chez eux avant au moins un mois, a averti vendredi un responsable militaire libyen. "Il faudra un mois ou un mois et demi" pour que les civils puissent rentrer chez eux et que la reconstruction de la ville puisse commencer, a indiqué à l'AFP le général Mohamad Guenedi, un responsable des forces loyales au gouvernement d'union (GNA) à Misrata, à mi-chemin entre la capitale Tripoli et Syrte. "Notre mission numéro une, c'est (l'élimination) des mines et explosifs", a-t-il ajouté. "Les zones résidentielles ont été bourrées d'explosifs et de mines: (...) à côté des maisons, dans...
(Jeune Afrique 09/12/16)
266 cadavres de combattants du groupe État Islamique ont été retrouvés dans les rues et bâtiments de Syrte après la reprise de la ville lundi par les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA). Selon un porte-parole du GNA, les opérations de « ratissage et de nettoyage » se poursuivaient encore jeudi. Les forces libyennes du gouvernement d’union national ont annoncé lundi avoir repris le contrôle total de la ville de Syrte, mais la libération sera officiellement proclamée « après le ‘nettoyage de la ville et le rétablissement de la sécurité », notamment dans le quartier d’al-Giza al-Bahriya, où s’étaient retranchés les derniers jihadistes, a précisé l’agence de presse libyenne LANA.
(Le Point 08/12/16)
Par le truchement du Commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), l'Otan est là et bien là. Question : où s'arrêtera son implication ? Une nouvelle intervention en Libye de l'Alliance de l'Atlantique-Nord (Otan) n'est pas à l'ordre du jour. Il y a un an, le 6 décembre 2015, le secrétaire général, Jens Stoltenberg, avait déjà été très clair à ce sujet : « Nous sommes prêts à aider le gouvernement libyen et à l'assister, mais pas en intervenant militairement, intervention...
(AFP 07/12/16)
Après plusieurs mois de calme, des affrontements ont repris mercredi dans la région pétrolière de la Libye, où des groupes armés tentent de reconquérir des installations passées sous le contrôle des autorités basées dans l'est du pays, selon des sources militaires. L'offensive a été lancée par une alliance hétéroclite de milices, les Brigades des Révolutionnaires de Benghazi (BRB), généralement d'orientations islamistes, qui ont été rejointes par des tribus de l'est. Elles...
(AFP 07/12/16)
La perte par le groupe Etat islamique (EI) de son fief de Syrte est une étape importante, mais ne suffira pas à faire reculer la menace jihadiste en Libye, ont prévenu mardi le ministre français de la Défense et un vice-Premier ministre libyen. "La défaite de Daech (acronyme de l'EI en arabe, NDLR) à Syrte est un acte très fort", a déclaré le Français Jean-Yves Le Drian à Dakar au Forum sur la paix et la sécurité en Afrique. "Mais...
(AFP 06/12/16)
L'émissaire de l'ONU en Libye Martin Kobler a préconisé mardi la création d'urgence d'une "garde présidentielle" pour protéger les instances gouvernementales libyennes, dont le gouvernement d’union nationale (GNA). "Je soutiens pleinement la création de la garde présidentielle, qui fournira une protection aux institutions de l'Etat et aux ambassades", a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité. "Le Conseil présidentiel et le GNA ne doivent pas être protégés par des milices armées", a-t-il affirmé. La création de cette garde, a-t-il précisé, doit...
(AFP 06/12/16)
Au lendemain de l'annonce de la reprise de Syrte, les forces pro-gouvernementales ont pourchassé mardi les derniers jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans leur ex-fief en Libye, selon des sources militaires. Les combattants du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) ont avancé maison après maison dans le dernier quartier résidentiel où étaient retranchés les jihadistes depuis plusieurs mois. Ils ont notamment "réussi à sauver un groupe de femmes et d’enfants" que des jihadistes "utilisaient comme boucliers humains", ont indiqué...
(AFP 05/12/16)
Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé lundi avoir repris le contrôle total de Syrte à l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), selon un porte-parole. "Nos forces ont repris le contrôle total de Syrte", a déclaré à l'AFP Reda Issa, porte-parole de l'opération militaire lancée le 12 mai par le GNA. La page Facebook du centre de presse des forces loyalistes proclame aussi "la victoire" et "le retour de Syrte". Une photo montre des combattants loyalistes, souriants, faisant le signe de la victoire.
(Les Echos 05/12/16)
Le président Essebsi plaide pour la voie tunisienne vers la démocratie. Ma plus grande crainte est le spectre de partition de la Libye. » Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, s'inquiète des conséquences de la situation chaotique en Libye. Un pays qui partage avec la Tunisie une frontière de plus de 450 kilomètres. Après le recul sur le terrain de Daech, il existe un risque d'éparpillement des djihadistes, qui pourraient être tentés de passer la frontière. A Syrte, le fief...
(AFP 04/12/16)
Des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été arrêtés alors qu'ils fuyaient à la nage la ville de Syrte, leur bastion en Libye, où ils sont poussés dans leurs derniers retranchements, selon l'agence Lana. Au moins huit jihadistes, dont deux Tunisiens, ont tenté ce week-end de s'échapper de la ville portuaire en se mettant à l'eau dans la Méditerrannée avant d'être arrêtés par les forces du gouvernement d'union nationale (GNA). En s'échappant à la nage, leur unique espoir est...
(AFP 03/12/16)
L'ONU a appelé vendredi à la fin des combats entre milices rivales à Tripoli, où les violences dans la capitale libyenne ont fait au moins huit morts en vingt-quatre heures. "Il est tout à fait inacceptable que les groupes armés se battent pour faire valoir leur intérêt et leur influence, en particulier dans les zones résidentielles, terrorisant la population", a déploré l'émissaire de l'ONU pour la Libye Martin Kobler dans un communiqué. M. Kobler a indiqué être en contact avec...
(AFP 03/12/16)
Aucune option militaire étrangère n'est sur la table en Libye, où la solution ne peut être que diplomatique, a assuré vendredi le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, alors que des combats font rage à Tripoli. "Nos outils sont la diplomatie, nous n'examinons aucune autre option", a affirmé M. Kerry à la presse à l'issue d'une rencontre avec son homologue italien Paolo Gentiloni, alors que les violences entre milices rivales ont repris cette semaine dans la capitale libyenne. La diplomatie fait...
(AFP 02/12/16)
De violents combats opposaient jeudi soir des milices rivales à Tripoli où des coups de feu et des explosions étaient entendus dans le sud de la ville, selon des correspondants de l'AFP. Des armes lourdes ont été déployées, et des chars et des pick-up ont pris position dans certains quartiers du sud de la capitale libyenne, sous la coupe d'une mosaïque de milices de diverses obédiences. Des médias libyens ont fait état d'au moins 7 morts mais il n'était pas possible dans l'immédiat d'obtenir le bilan des victimes de source indépendante.
(AFP 02/12/16)
Les Etats-Unis continuent de mener des frappes aériennes contre des jihadistes du groupe Etat islamique retranchés dans "deux derniers pâtés de maison" à Syrte en Libye, a indiqué jeudi le Pentagone. Ces combattants "sont très peu nombreux mais ils sont tenaces et ils combattent jusqu'à la mort", a déclaré le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone. Les frappes sont désormais menées par des drones, le navire d'assaut amphibie USS Wasp et ses avions Harrier présents au début de...
(AFP 29/11/16)
Quelque 1.400 migrants partis de Libye à bord de 13 embarcations de fortune à la faveur d'une fenêtre météo ont été secourus lundi en Méditerranée, ont annoncé les gardes-côtes italiens, qui coordonnent ces secours. "Cela a été une journée très difficile mais grâce à l'engagement des unités qui sont intervenues tous les migrants ont pu être secourus", a déclaré à l'AFP un porte-parole des gardes-côtes. Déjà délicates en été en raison du mauvais état des embarcations et du nombre de personnes que les...
(AFP 28/11/16)
La Libye ne participera pas à une réduction de la production décidée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a annoncé dimanche un communiqué de la Compagnie nationale de pétrole (NOC). Jugeant "dangereuse" la situation économique en Libye, le directeur de la NOC, Mustafa Sanalla, a estimé "impensable qu'elle participe aux réductions de production prévues par l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) dans un avenir proche", selon le communiqué. L'Opep souhaite ramener sa production entre 32,5 et 33 millions de barils par jour (mbj) et parvenir à un accord avec d'autres grands producteurs...
(AFP 28/11/16)
Au moins huit membres des forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont été tués samedi dans une nouvelle offensive contre le dernier secteur tenu par le groupe Etat islamique (EI) à Syrte, selon l'hôpital de campagne de la ville. Cet hôpital prend en charge les blessés parmi les forces du GNA qui sont ensuite transférés à Misrata, ville dont sont originaires la plupart des combattants antijihadistes, à mi-chemin entre Syrte et Tripoli. De son côté, l'hôpital central de...
(AFP 25/11/16)
Le gouvernement britannique a rejeté vendredi les critiques sévères d'un rapport parlementaire sur son intervention en Libye en 2011 et jugé que son action a "sans aucun doute" permis de sauver des civils. En septembre, un rapport parlementaire avait sévèrement critiqué l'intervention militaire engagée par Londres et la France, car elle était fondée sur "des postulats erronés et une analyse partielle des preuves". Le gouvernement de David Cameron, Premier ministre à l'époque, "n'a pas pu vérifier la menace réelle que le régime (du dictateur Mouammar) Kadhafi faisait peser sur les civils", notait la Commission des Affaires étrangères.
(AFP 23/11/16)
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) va élargir son enquête sur le trafic illicite de migrants depuis la Libye afin de déterminer s'il y a des éléments constitutifs de crimes de guerre, a-t-elle affirmé lors d'un entretien avec l'AFP mardi. Alors que la situation sur place "se détériore", Fatou Bensouda affirme prévoir "faire de la Libye une priorité dans les enquêtes" l'an prochain, lors de cet entretien dans ses bureaux à La Haye. Interrogée sur la possibilité de...
(AFP 22/11/16)
Les forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé lundi qu'elles resserraient de plus en plus l'étau sur les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) retranchés dans un petit quartier de Syrte qu'ils défendent farouchement. L'artillerie a pilonné des positions jihadistes et les combattants pro-GNA avançaient maison par maison, selon un photographe de l'AFP. Une quinzaine de maisons et une école du quartier d'al-Giza al-Bahriya ont été reprises, ont indiqué les forces loyalistes. Les combats de lundi...

Pages