| Africatime
Vendredi 22 Août 2014
(AFP 22/08/14)
Quelque 170 migrants clandestins originaires de l'Afrique sub-saharienne sont portés disparus en mer près de Tripoli, a indiqué vendredi à l'AFP un agent des gardes-côtes libyens. "Nous recherchons 170 passagers africains d'une embarcation de bois qui a sombré en mer en face de la localité de Guarakouzi", à 60 km à l'est de Tripoli, a déclaré cet agent, Abdellatif Mohammed Ibrahim. "On a retrouvé à quelques encablures de la côte les débris d'une embarcation en bois sur laquelle étaient montés quelque 200 migrants", a-t-il précisé. "On a réussi à sauver 16 personnes et repêché 15 corps mais on continue à rechercher 170 des migrants clandestin qui ont disparu en mer", a encore déclaré cet agent...
(AFP 22/08/14)
Amnesty International s'est élevée vendredi contre l'exécution publique en Libye d'un Egyptien accusé de meurtre, attribuée à un groupe jihadiste, estimant que cet acte marque la descente du pays dans l'anarchie totale. Dans un communiqué publié vendredi, l'organisation de défense des droits de l'Homme a qualifié de "choquante" la vidéo circulant les réseaux sociaux de cette exécution perpétrée dans un stade de foot de Derna (est) et attribuée au groupe armé, la Choura de la jeunesse islamique de Derna, apparemment lié à Ansar Asharia, classé "groupe terroriste" par les Etats-Unis. "Ce meurtre illégal confirme les plus grandes craintes des Libyens...
(Le Parisien 22/08/14)
La libye s'enfonce chaque jour un peu plus dans l'horreur. Aéroports désertés, diplomates occidentaux rapatriés, la guerre que se livrent les différentes milices pour s'emparer du pouvoir poussent la communauté étrangère à fuir le pays. La violence est telle que la Tunisie voisine a dû fermer plusieurs fois ses frontières en raison de l'afflux d'immigrés égyptiens ou philippins en Libye venant se réfugier dans le sud tunisien. Vendredi, c'est Amnesty International qui s'est élevée contre l'exécution publique d'un Egyptien accusé...
(Le Monde 22/08/14)
Le terminal pétrolier d'Al-Sedra, le plus grand de Libye, à 600 km à l'est de Tripoli, fermé depuis plus d'un an, est redevenu opérationnel, a fait savoir, mercredi 20 août, la compagnie nationale pétrolière NOC. C'est l'une des rares nouvelles positives en provenance de Libye. Un mois après l'embrasement du pays, les combats se poursuivent à Tripoli, la capitale, et à Benghazi, à l'est, menaçant de plonger la Libye dans un chaos généralisé et de déstabiliser tout le Sahel. Les...
(RFI 22/08/14)
La situation se complique en Libye. Ses deux voisins à l’ouest comme à l’est ont suspendu les vols en provenance ou à destination de trois aéroports libyens à l’heure où les combats continuent de faire rage dans les deux principales villes du pays Benghazi et Tripoli. Tunis a annoncé jeudi la suspension des vols à destination et en provenance de trois aéroports de l’ouest libyen. Une décision d’interrompre les vols avec les aéroports de Meitiga, Misrata et Syrte prise par...
(Algerie Focus 22/08/14)
L’armée du Maroc est en état d’urgence, suite à l’enlisement de la crise sécuritaire en Libye. Les Far (Forces armées royales) du Maroc sont en alertes. Depuis le 15 août dernier, un vaste dispositif – comprenant missiles sol-air, batteries de défense anti-aériennes etc. – a été déployé au niveau de plusieurs sites jugés stratégiques, notamment à Casablanca, Tanger ou Marrakech, indique le quotidien français Le Point. Une information relayée également par la chaîne qatarie Al Jazeera. Des hélicoptères ont même...
(Afrik.com 22/08/14)
Le consulat général du Maroc a Tripoli a été la cible, mardi, de tirs croisés entre factions rivales, sans faire de victimes. Le consulat du royaume du Maroc à Tripoli a été victime, ce mardi, de tirs croisés entre fractions rivales. D’après une source gouvernementale, aucune perte humaine n’est à déplorer. C’est une ressortissante marocaine qui a donné l’alerte sur Facebook. Le bâtiment a été effleuré par des impacts de missiles, rapporte Le360, ce qui a provoqué un incendie dans...
(AFP 21/08/14)
La Tunisie a annoncé jeudi avoir suspendu les vols en provenance de trois aéroports libyens pour des raisons de sécurité. "Le ministère du Transport a décidé d'annuler tous les vols en provenance de Miitiga (un aéroport militaire près de Tripoli, ndlr), Misrata (à l'est de la capitale) et Syrte (centre) jusqu'à nouvel ordre", a indiqué le ministère dans un communiqué. Cette mesure "préventive" a été prise en raison du "foisonnement d'informations contradictoires concernant la sécurité dans les aéroports mentionnés"...
(Ouest-France 21/08/14)
La Tunisie a fermé sa frontière aérienne avec la Libye tandis qu'en Egypte, la direction de l'aéroport du Caire annulait tous les vols au départ ou à destination de la Libye. La Tunisie a annoncé jeudi qu'elle fermait sa frontière aérienne avec la Libye tandis qu'en Égypte, la direction de l'aéroport du Caire annulait tous les vols au départ ou à destination de la Libye. Aucune explication n'a été fournie par l'aviation civile tunisienne; l'agence libyenne de presse Lana indique...
(AFP 21/08/14)
Le terminal pétrolier d'al-Sedra, le plus grand de Libye fermé depuis plus d'un an, est redevenu opérationnel mercredi avec le début du chargement d'un supertanker, a annoncé la compagnie nationale pétrolière NOC. "Un supertanker sous pavillon panaméen d'une capacité de 600.000 barils est entré cet après-midi au terminal d'al-Sedra (600 km à l'est de Tripoli) et a commencé à être chargé. La cargaison sera livrée en Italie pour le compte de la compagnie Tamoil", a déclaré à l'AFP, le porte-parole...
(Reuters 21/08/14)
Tunis et Le Caire ont annoncé, jeudi, qu'elles fermaient leurs frontières aériennes avec la Libye, où la situation semble s'aggraver. De violents combats ont encore éclaté à Benghazi mais aussi à Tripoli, notamment autour de l'aéroport. La Tunisie a annoncé, jeudi 21 août, qu'elle fermait ses frontières aériennes avec la Libye, tandis qu'en Égypte, la direction de l'aéroport du Caire annulait tous les vols au départ ou à destination de ce pays en proie à des violences depuis plusieurs semaines...
(PANA 21/08/14)
La production pétrolière de la Libye connaît un léger mieux et devrait retrouver son niveau d'avant la crise qui a vu la fermeture pendant plus d'un an des terminaux pétroliers à l'est du pays, selon le porte-parole de la Compagnie nationale libyenne du pétrole (NOC), Mohamed al-Harairi. ''La production actuelle s'établit à 550.000 barils par jour (b/j) contre seulement 400.000 b/j durant la dernière période", indique-t-il dans une déclaration publiée mercredi. Cette production devrait enregistrer une hausse en septembre pour...
(Jeune Afrique 21/08/14)
Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les années 1980-1983. Laurent Touchard travaille depuis de nombreuses années sur le terrorisme et l'histoire militaire. Il a collaboré à plusieurs ouvrages et certains de ses travaux sont utilisés par l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis. Un nouveau round débute à l'orée de 1980. Le 22 mars 1980, les factions...
(Le Temps (al) 21/08/14)
Le trafic de drogue redouble d'intensité et les narcotrafiquants recourent à des procédés continuellement renouvelés dans leur recherche à tromper la vigilance des forces de sécurité, comme le prouve cette nouvelle saisie de stupéfiants par la Gendarmerie nationale à Relizane. Il s'agit, en effet, d'un important réseau international de trafic de cannabis activant aux frontières Ouest vers l'Est du pays qui vient d'être démantelé par la Section de recherches du groupement de wilaya de Relizane de la Gendarmerie nationale, après...
(Le Figaro 20/08/14)
Il y a trois ans, en août 2011, le régime de Mouammar Kadhafi tombait, suite à l'intervention militaire d'une coalition menée par la France. Aujourd'hui abandonnée par l'Occident, la Libye est embourbée dans une nouvelle guerre interne. Le décryptage de Jean-François Galletout. Le 20 août 2011, la Libye se débarrassait du régime de Mouammar Kadhafi, en place depuis 1969. L'intervention étrangère s'aventura bien au delà du mandat fixé par la résolution 1970 des Nations Unies du 26 février 2011 mais...
(Jeune Afrique 20/08/14)
Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick Amadou Bany Kanté a nié avoir joué un rôle quelconque dans cette affaire. Comme l'a révélé Jeune Afrique, la justice française soupçonne un financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kaddafi en 2007 via le Mali. Et en particulier via la personne de Cheick Amadou Bany Kanté, ex-DG d’Air Mali, représentant...
(RFI 20/08/14)
Depuis la mi-juillet, la Libye est le théâtre de combats meurtriers entre milices rivales. Depuis la chute du président Mouammar Kadhafi et après huit mois de révolte, les autorités transitoires ne sont toujours pas parvenues à rétablir l’ordre et la sécurité. À la place, ce sont des milices formées d’anciens rebelles ou encore des jihadistes qui font désormais la loi. Qui sont ces rebelles, d’où viennent-ils ? Lundi 18 août 2014, Tripoli est une nouvelle fois réveillée par la déflagration...
(Le Point 20/08/14)
Maroc, Algérie et Tunisie craignent de voir le chaos libyen déborder chez eux. Dans les trois pays, l'armée a demandé à des officiers de différer leurs congés. Intox ou menaces réelles ? Le chaos grandissant en Libye met les responsables maghrébins sur les dents. La situation libyenne est, il est vrai, inquiétante : le pays, immense et peu peuplé aux frontières poreuses, n'est plus gouverné depuis de longs mois. Les milices y font la loi et le pays est en...
(Courrier International 20/08/14)
Qui lutte contre qui ? Après l'attaque sur Tripoli par des avions non identifiés, la confusion règne dans le pays. Plus que jamais les habitants doutent d'un pouvoir à venir qui pourrait rétablir l'Etat. Quelques jours après que de nouvelles altercations entre milices ont éclaté, deux avions non identifiés ont survolé Tripoli le 18 août, suivis d'une série d'explosions. Selon l'agence d'information étatique Lana, plus de 1 000 familles ont déjà fui les combats. "Les Libyens vivent dans la peur...
(Afrik.com 20/08/14)
Les médias tunisiens font état de l’existence de tunnels, destinés au trafic d’armes, reliant l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Mais le ministère de l’Intérieur a démenti cette information. Des tunnels, destinés au trafic d’armes, relieraient l’Algérie, la Libye et la Tunisie, affirme la presse tunisienne. Le journal Al Sarih rapporte que les forces algériennes auraient lancé des opérations de ratissage dans le but de neutraliser ces tunnels qui auraient été découverts sur la ligne frontalière qui sépare la Libye...

Pages