| Africatime
Samedi 01 Octobre 2016
(RFI 01/10/16)
En Libye, les appels à la réconciliation nationale lancés par Fayez el-Sarraj, le Premier ministre à la tête du gouvernement d'union nationale, depuis Paris et New-york n'ont pas trouvé un écho positif auprès du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye, qui est en train de s'imposer progressivement en tant qu'homme providentiel pour le pays. Celui-ci refuse de reconnaître le gouvernement d'el-Sarraj qui lui, voulait qu'Haftar soit représenté dans le prochain gouvernement qui sera nommé dans quelques semaines. Le maréchal Khalifa Haftar à désormais du mal à cacher ses ambitions pour la Libye.
(AFP 30/09/16)
L'Union européenne a prolongé vendredi de six mois, jusqu'en avril 2017, les sanctions visant trois Libyens accusés d'avoir fait "obstruction" à l'effort de paix dans ce pays en maintenant des institutions parallèles au gouvernement d'union formé sous l'égide de l'ONU. Il s'agit de Nouri Abou Sahmein, président du Parlement de Tripoli, Khalifa al-Ghwell, chef du gouvernement rebelle de la capitale libyenne, et de Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants, une institution qui n'était, elle non plus, pas reconnue par la communauté internationale.
(RFI 30/09/16)
L'opération porte le nom d'une petite fille née en aout 2015 à bord d'une frégate allemande après avoir été secourue en mer Méditerranée. La mission européenne Sophia est entrée cet été dans sa deuxième année. Cinq navires et sept aéronefs sont aujourd'hui mobilisés pour lutter contre les réseaux clandestins de passeurs. Depuis début septembre, Sophia contribue à la mise en œuvre en haute mer de l'embargo des Nations unies sur les armes visant particulièrement les groupes jihadistes en Libye. En exclusivité pour RFI, Olivier Fourt a pu participer à une...
(RFI 29/09/16)
Mardi 27 septembre, le média en ligne Mediapart a divulgué l'existence d'un carnet de notes actuellement aux mains de la justice française. Ce petit carnet, ayant appartenu à l'ancien ministre du Pétrole libyen, détaille trois versements qui auraient été effectués par le régime de Mouammar Kadhafi pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Les conditions dans lesquelles ont été retrouvées ce mystérieux carnet sont dignes d'un roman d'espionnage. L'histoire commence en 2012 à Vienne, en Autriche. Dans le fleuve Danube, le corps de Chokri Ghanem, propriétaire du carnet, y est retrouvé sans vie. Suicide ou accident ?
(Le Monde 29/09/16)
Les soupçons de financement illégal de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye de Mouammar Kadhafi se renforcent encore un peu plus après la publication, mardi 27 septembre, par le site Mediapart d’une nouvelle pièce mettant en cause l’ancien président. Il s’agit de quelques lignes retrouvées dans le carnet manuscrit d’un ancien haut dignitaire du régime, retrouvé mort noyé dans le Danube en avril 2012, qui mentionnent sans détour les millions d’euros qui seraient partis de la...
(Le Quotidien d'oran 29/09/16)
Le ministre chargé des Affaires maghrébines, de la Ligue arabe et de l'Union africaine a fait une apparition hier dans l'après-midi au CIC pour s'entretenir avec le vice-président du gouvernement présidentiel libyen. Moussa Koni a déclaré à la presse que «la Libye salue la proposition faite par l'Algérie d'accorder une exception à la Libye, l'Irak et le Nigeria pour atteindre les seuils de production recherchés». Abdelkader Messahel a rappelé lui que «le dialogue est continu entre l'Algérie et la Libye,...
(AFP 28/09/16)
Une réunion sur la Libye se tiendra la semaine prochaine à Paris avec plusieurs représentants de pays de la région parmi lesquels l'Egypte, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault cité par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. "Jean-Marc Ayrault a indiqué qu'il réunirait un certain nombre de pays la semaine prochaine - l'Egypte, le Qatar, les Emirats arabes unis, la Turquie - pour voir comment on fait avancer l'unité nécessaire en Libye, qui reste...
(Le Figaro 28/09/16)
Les parrains diplomatiques et militaires de la Libye se sont entendus, lors de la récente assemblée générale de l'ONU, pour soutenir le gouvernement d'al-Sarraj et le parlement de Tobrouk. La France a peut-être la possibilité de donner un peu de consistance à ce qui n'est aujourd'hui qu'un vœu pieux. Le premier ministre libyen Fayez al-Sarraj a finalement répondu, mardi, à l'invitation lancée publiquement le 30 août par François Hollande.
(AFP 27/09/16)
Le président François Hollande a assuré mardi que la France ne "ménagera aucun effort" pour soutenir le gouvernement d'union nationale en Libye, notamment dans sa lutte contre le terrorisme, afin que ce pays ne connaisse pas le sort de la Syrie. "La France apportera tout son concours au gouvernement d'unité nationale" (GNA) dans sa lutte contre le terrorisme et "nous coopèrerons autant qu'il sera nécessaire", a déclaré le chef de l'Etat français, qui s'exprimait devant la presse, à l'Elysée...
(AFP 27/09/16)
La Libye fait face "à une impasse politique" et à des "développements militaires dangereux", a mis en garde mardi à Genève l'émissaire de l'ONU pour ce pays, Martin Kobler, soulignant l'impact des violences sur les civils. En proie au chaos depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 et confrontée à une implantation des jihadistes du groupe Etat islamique (EI), la Libye avait semblé pouvoir sortir du conflit permanent avec la formation d'un gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par l'ONU et les puissances occidentales. Le GNA s'est installé à Tripoli fin mars.
(RFI 27/09/16)
Le Premier ministre libyen Fayez el-Sarraj, s’est arrêté à Paris à son retour de New York où il a assisté au sommet de l’ONU. Il rencontrera le président français François Hollande mardi soir 27 septembre. Le soutien de la France et les difficultés de l’application de l’accord politique seront sur la table de discussion. C’est certainement à la recherche de plus de soutien de la part de la France que le Premier ministre du gouvernement d’union nationale en Libye effectue...
(Libération 27/09/16)
Les dernières révélations, à nouveau signées Mediapart, concernent les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de 2007 et pourraient faire l’effet d’une bombe. Le site d’investigation fait état ce mardi de l’existence d’un carnet de notes actuellement exploité par la justice, ayant appartenu à l’ancien ministre du pétrole libyen Choukri Ghanem et qui détaille, à la date du 29 avril 2007, une série de trois versements pour un total de 6,5 millions d’euros destinés à la campagne de...
(Le Monde 27/09/16)
Le pétrole libyen, cette guerre dans la guerre. La récente conquête par le général Khalifa Haftar du « croissant pétrolier » a une nouvelle fois mis en exergue le rôle central de la bataille du pétrole dans les déchirements que connaît la Libye. En enlevant, le 13 septembre, cet arc stratégique de terminaux sur le littoral de la Cyrénaïque (est), plateforme d’exportation par où transite autour de 60 % du brut libyen, le chef en titre de l’Armée nationale libyenne...
(AFP 26/09/16)
Le lancement de la formation par l'UE des gardes-côtes libyens, dans le cadre de l'opération anti-passeurs Sophia, prend du retard, faute de liste de noms permettant aux Européens de vérifier la loyauté des candidats, a appris l'AFP dimanche de sources diplomatiques. Le commandement de cette opération de l'UE tablait sur un démarrage effectif de la mission de formation fin septembre-début octobre. Or "on attend toujours" de Tripoli la liste portant sur une centaine de premiers candidats, ont indiqué ces deux sources, parlant d'une tâche "complexe", "d'évidence difficile"...
(Le Point 24/09/16)
L'intervention occidentale en Libye en 2011 n'était pas une opération de changement de régime comme l'affirme un récent rapport de la Chambre des communes. Impossible de laisser sans réponse le rapport de la Chambre des communes sur la guerre en Libye de 2011. Il reproche aux coalisés de s'être « focalisés » sur le seul « changement de régime par des moyens militaires ». Cela est inexact. Et l'honnêteté oblige à dire que l'on offrit à Kadhafi, à chacun des...
(RFI 23/09/16)
L'inquiétude de la communauté internationale grandit face à la situation en Libye. Une vingtaine de pays, dont la France, les Etats-Unis, l'Egypte, le Qatar, la Turquie ou encore l'Italie, se sont réunis en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Ils ont réaffirmé leur soutien au Premier ministre Fayez el-Sarraj et au gouvernement d'union nationale libyen. Avec un mot d'ordre : l'unité de la Libye. Le rendez-vous a eu lieu dans un grand établissement new-yorkais, le Palace hôtel. Mais sous les dorures et le marbre opulent, cette concertation ministérielle n'aura amené aucune avancée...
(AFP 22/09/16)
Le pétrole "peut et doit être" le ferment de la réconciliation et de l'unité des Libyens, a déclaré jeudi à l'AFP le directeur de la compagnie nationale de pétrole (NOC), au lendemain d'une reprise des exportations. "Le pétrole peut et doit être un moteur de l'unité nationale", affirme Mustafa Sanalla, dans un entretien écrit accordé depuis Tripoli. M. Sanalla joue un rôle clé en Libye en dirigeant la NOC, acteur majeur du pétrole, principale ressource économique du pays d'Afrique qui...
(AFP 22/09/16)
Neuf soldats progouvernementaux et dix jihadistes ont été tués jeudi dans des combats à Syrte, le bastion du groupe Etat islamique (EI) en Libye que tente de reprendre depuis quatre mois le gouvernement d'union nationale (GNA), selon des sources médicales et militaires. "Nos forces progressent vers les derniers retranchements de Daech" (acronyme arabe de l'EI) dans le seul quartier de Syrte encore contrôlé par les jihadistes, a indiqué le centre de presse des forces loyalistes.
(RFI 22/09/16)
La reprise des exportations libyennes ne facilite pas le plan de l'OPEP, à savoir geler la production pour doper les prix du pétrole. L’appareillage du Seadelta, le premier tanker à quitter le port libyen de Ras Lanouf en deux ans, n’arrange pas les affaires de l’OPEP. Ce n’est qu’une cargaison de 700 000 barils, mais elle devrait être suivie d’une autre de volume comparable, à bord du Syra. Ce nouveau tanker attend d’être chargé à Ras Lanouf pour quitter la Libye, direction Trieste, en Italie, lui aussi. La montée en puissance de la production libyenne, une priorité...
(AFP 21/09/16)
Des contrats de mariage, scellés par le groupe Etat islamique et découverts en Libye par les forces loyales au gouvernement d'union nationale luttant contre l'EI dans la ville de Syrte, promettaient ceintures explosives et mitrailleuses en guise de dot aux épouses des jihadistes. C'est en ratissant les quartiers et en fouillant les bâtiments repris aux jihadistes que les forces du GNA ont découvert les archives de ce que l'EI appelle "le département de magistrature et des plaintes". Certains de ces documents ont été publiés par le centre de presse des forces loyalistes sur sa page Facebook, notamment des contrats...

Pages