Samedi 18 Novembre 2017

Vingt-huit corps retrouvés dans l'ouest de la Libye (Commission des droits de l'Homme)

Vingt-huit corps retrouvés dans l'ouest de la Libye (Commission des droits de l'Homme)
(Xinhua 13/11/17)

La Commission nationale libyenne des droits de l'Homme a annoncé dimanche que 28 corps, dont ceux de soldats tués par les forces du gouvernement soutenu par l'ONU, avaient été retrouvés à Warshaffana, dans l'ouest de la Libye.

"La Commission nationale des droits de l'Homme suit avec une grande préoccupation la découverte de 28 corps éparpillés à Wadi Al-Hira, à l'ouest de Warshaffana, depuis mercredi", a annoncé la Commission dans un communiqué.

"D'après nos premières informations, un certain nombre de militaires de Warshaffana ont été tués et leurs cadavres ont été malmenés après leur capture par les forces de la Chambre des opérations conjointes du Gouvernement d'entente nationale", ajoute le communiqué.

La Commission a signalé que 14 corps avaient été transportés à l'hôpital d'Esbe'a et que plusieurs autres avaient été transférés à l'hôpital de Tarhounah. Les familles des victimes n'ont pas été autorisées à récupérer les corps de leurs proches, sans en connaître les raisons jusqu'à présent.

La Commission a appelé le procureur militaire, la section des droits de l'Homme de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) et le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme à ouvrir "une enquête immédiate sur les circonstances du crime".

La Commission a aussi demandé aux autorités concernées de remettre les corps à leurs familles pour qu'elles puissent les enterrer.

Les forces alliées au Gouvernement d'entente nationale à Tripoli ont récemment lancé une opération militaire à Warshaffana dans le but d'"éliminer le crime dans la région". Elles ont pris la région mercredi, faisant 70 morts, dont des membres du Mouvement pour la justice et l'égalité du Soudan, selon un responsable local.

Commentaires facebook