Mardi 20 Février 2018

Une filière de trafic d’êtres humains entre le Pakistan et la Libye dévoilée

Une filière de trafic d’êtres humains entre le Pakistan et la Libye dévoilée
(RFI 06/02/18)

La disparition de près de 90 migrants au large de la côte libyenne, vendredi 2 février, a mis en lumière l'existence d'une filière de trafic d'êtres humains entre le Pakistan et la Libye. En 2017, 3 138 Pakistanais sont arrivés en Italie, après avoir traversé la Méditerranée, en provenance de la côte libyenne. Selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM), ce nombre tend à s'amplifier. En janvier 2017, ils étaient 9 et en janvier 2018, ils étaient 240.
Si les migrants d'Afrique subsaharienne traversent le désert pour arriver en Libye, avant d'atteindre l'Europe par la mer, d'autres candidats arrivent en Libye, en toute légalité, mais tombent, eux aussi, entre les mains de trafiquants.

Il s'agit de Pakistanais qui arrivent en Libye en passant par des bureaux d'offre d’emplois qui servent de couverture à ce trafic. C'était le cas des 16 Pakistanais parmi les 90 migrants qui ont trouvé la mort sur le bateau, vendredi dernier, qui était parti de la ville libyenne de Zawiya.

Ces bureaux d'offre d’emplois – qui existent dans le pays d’origine mais aussi en Libye - octroient, à ces migrants, des visas et des papiers pour un travail fictif à Tripoli.

Suite au dernier naufrage, les autorités pakistanaises ont annoncé l'arrestation de quatre de leurs ressortissants, en rapport avec ce trafic, alors que certains employés dans des ambassades libyennes, en Asie, sont aussi impliqués dans ce genre de trafic. Selon la presse pakistanaise, ils facilitent l'obtention de papiers à des centaines de Pakistanais.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180205-migrants-libye-pakistan-trafic-etres-...

Commentaires facebook