Mercredi 22 Novembre 2017

Soutenir la feuille de route de l'ONU est crucial pour les élections 2018 en Libye, selon le ministre français des Affaires étrangères

Soutenir la feuille de route de l'ONU est crucial pour les élections 2018 en Libye, selon le ministre français des Affaires étrangères
(Xinhua 08/11/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian .

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réaffirmé mardi l'importance de soutenir la feuille de route des Nations Unies pour organiser des élections en Libye l'an prochain.

M. Le Drian a tenu ces propos au cours d'une conversation téléphonique avec Fayez Serraj, Premier ministre libyen soutenu par l'ONU. Les deux hommes ont discuté des évènements actuels en Libye et de divers sujets d'intérêt commun, selon le service de presse du Premier ministre.

"Jean-Yves Le Drian a souligné qu'il était crucial de poursuivre les efforts pour parvenir à un consensus sur la feuille de route présentée par Ghassan Salamé, l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU, dans le but d'organiser des élections présidentielles et parlementaires l'année prochaine", a déclaré le service de presse.

"Le ministre français des Affaires étrangères a salué les efforts du Premier ministre pour rétablir la sécurité et la stabilité en Libye, et a exprimé son soutien à l'idée du Premier ministre, selon laquelle la solution à la crise repose sur l'organisation d'élections", a-t-il ajouté.

Imad al-Sayah, directeur de la Commission électorale supérieure de Libye, a déclaré lundi à Xinhua qu'il projetait de signer un accord avec l'ONU pour que l'Organisation apporte son soutien à la Commission électorale durant l'organisation des prochaines élections présidentielles et parlementaires en Libye.

En juillet, à Paris, le général Khalifa Haftar, qui commande les forces armées basées dans l'est du pays, a convenu avec M. Serraj de décréter un cessez-le-feu et d'organiser des élections présidentielles et législatives en 2018.

L'Envoyé de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, a proposé au mois de septembre une feuille de route pour la Libye. Le document prévoit notamment un amendement de l'accord politique actuellement parrainé par l'ONU, l'organisation d'une conférence nationale de toutes les factions politiques libyennes, également sous la houlette de l'ONU, ainsi que l'adoption d'une constitution et l'élection d'un président et d'un parlement. Cette feuille de route vise à mettre fin à la crise politique qui déchire le pays.

Commentaires facebook