Vendredi 20 Octobre 2017

Pétrole : « Depuis 2011, la Libye a perdu 180 millions de dollars à cause des milices », accuse Mustafa Sanalla

Pétrole : « Depuis 2011, la Libye a perdu 180 millions de dollars à cause des milices », accuse Mustafa Sanalla
(Jeune Afrique 12/10/17)

Le président de la National Oil Corporation (NOC), Mustafa Sanalla, est l'une figure clé du pays. Pour Jeune Afrique, il revient sur les enjeux de la sécurisation de la production pétrolière et en appelle à toutes les parties pour mettre un terme aux blocages et attaques qui ont coûté 180 millions de dollars au pays depuis le début de la crise.

C’est un technocrate placé sous l’autorité du Conseil présidentiel et du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj. Mais le président de la National Oil Corporation (NOC) a en fait plus de pouvoir qu’un haut fonctionnaire classique. Il est l’uns des principales figures de la transition en cours dans le pays. En temps de guerre, il est une des rares personnalités libyennes à échanger avec les différentes parties. Principal pourvoyeur du Trésor national libyen, il apparaît aussi comme un potentiel acteur du processus de paix.

Jeune Afrique : Aujour’d’hui, qui a la main pour négocier les concessions avec les compagnies étrangères ?

Mustafa Sanalla : La NOC a été créée et est encadrée par la loi pour soutenir l’économie libyenne, accroître, développer et exploiter les réserves pétrolières. Elle opère et investit dans ces réserves pour assurer des rendements optimaux et est le dépositaire légal des contrats et le partenaire des compagnies qui opèrent en Libye.

Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/482553/economie/petrole-libyen-depuis-2011-l...

Commentaires facebook