Mercredi 25 Avril 2018

Libye : zéro pointé onusien

Libye : zéro pointé onusien
(Jeune Afrique 22/03/18)
Des drapeaux libyens

Si l'ONU incite fortement à la tenue, cette année, d’un référendum constitutionnel et d’élections présidentielle et législatives en Libye, cette perspective pourrait ne pas être la solution. L’ONU ne semble en effet pas avoir retenu les leçons de ses errements répétés.

Tribune. An 2031. Sujet d’examen de droit international : « Pourquoi parle-t‑on de fiasco de la diplomatie internationale en Libye après la révolution de 2011 ? Vous avez quatre heures. »

C’était le thème redouté par tous les étudiants. Pas la question – un grand classique, d’autant qu’on célèbre cette année-là le vingtième anniversaire du soulèvement – mais le temps imparti : 240 minutes pour énumérer et classer les erreurs de l’ONU. Une gageure.

À aucun moment les Nations unies n’ont compris ce qui se passait en Libye ni anticipé ce qui l’attendait

À aucun moment les Nations unies n’ont en effet compris ce qui se passait en Libye ni anticipé ce qui l’attendait. Le constat semble sévère et facile à dresser a posteriori, sauf que, au moment des faits, observateurs, journalistes et diplomates prévoyaient déjà l’emballement de la machine infernale libyenne.
L’après Kadhafi

Juillet 2012. Mouammar Kadhafi est mort depuis moins de neuf mois. Premières élections libres. Premières méprises. Sur la date – trop tôt –, sur le mode de votation complexe – mélange de scrutin uninominal et de listes politiques – et, surtout, sur l’analyse des résultats.

Le parti « modéré » de Mahmoud Jibril, ex-chef du Conseil national de transition (CNT), le gouvernement révolutionnaire, arrive en tête. À New York, au siège de l’ONU, on célèbre ce vote qui fait barrage à la montée des Frères musulmans, déjà majoritaires en Égypte et en Tunisie.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/538697/politique/libye%e2%80%89-zero-poi...

Commentaires facebook