Mercredi 22 Novembre 2017

L'Egypte a remboursé les trois quarts de sa dette auprès de la Libye

L'Egypte a remboursé les trois quarts de sa dette auprès de la Libye
(La Tribune 07/11/17)
La Banque centrale égyptienne (CBE)

Le pays des Pharaons vient de verser à la Libye une somme de 250 millions de dollars, a-t-on appris de la banque centrale égyptienne. Ce versement vient porter à un total de 1,5 milliard de dollars le remboursement d'un emprunt total de 2 milliards octroyé à l'Egypte en mars 2013. Le Caire est décidé à se débarrasser assez vite de sa dette.

L'Egypte vient de verser à la Libye une enveloppe de 250 millions de dollars, représentant une autre partie de son payement d'une dette de 2 milliards de dollars contractée en 2013. A en croire, la Banque centrale égyptienne (CBE) qui a révélé l'information ce jeudi 02 novembre 2017, ce versement vient porter à 1,5 milliard de dollars la totalité des remboursements effectués à ce jour. « Il reste seulement deux versements d'un total de 500 millions de dollars qui seront payés l'année prochaine », a déclaré Rami Abu-Naga, gouverneur adjoint de la CBE avant d'ajouter que « l'Egypte est déterminée à payer toutes ses dettes étrangères à temps ». Après avoir connu des temps très durs en raison des difficultés économiques et à la fonte de ses réserves de change et l'instabilité politique et des problèmes de sécurité, le pays est en train de se remettre petit à petit, avec l'assistance du Fonds monétaire international (FMI).

En effet, c'est dans des situations économiques insoutenables que le pays des Pharaons s'est tourné vers son voisin libyen. « Le gouvernement a signé mercredi un accord définitif avec le gouvernement libyen par lequel il obtient un prêt sans intérêt de deux milliards de dollars dans le but de soutenir le budget de l'Etat et les réserves de devises étrangères... Le prêt sera remboursé sur cinq ans avec une période de grâce de trois ans », avançait un responsable égyptien en avril 2013 au moment du prêt. Cette opération a coïncidé avec l'arrivée d'une délégation du FMI au Caire pour échanger avec les autorités sur les possibilités de prêt. En contrepartie, le gouvernement égyptien a lancé un ''douloureux'' programme de réformes, qui prévoit notamment une baisse drastique des subventions publiques (7,9% des dépenses de l'Etat), dont particulièrement celles concernant le carburant.

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/finances/2017-11-05/l-egypte-a-rembourse-les...

Commentaires facebook