Mardi 20 Février 2018

Deux morts et 143 blessés dans une explosion à l'intérieur d'une mosquée à Benghazi en Libye

Deux morts et 143 blessés dans une explosion à l'intérieur d'une mosquée à Benghazi en Libye
(Xinhua 10/02/18)

Deux personnes ont été tuées et 143 autres, dont des enfants, ont été blessées vendredi après-midi lorsqu'une explosion a frappé une mosquée lors des prières du vendredi dans la ville de Benghazi, dans l'est de la Libye, ont indiqué des sources militaires et médicales.

"Une explosion a éclaté à l'intérieur de la mosquée de Sa'ad Bin-Abada dans le district de Majuri à Benghazi pendant les prières du vendredi", a déclaré le colonel Milud Zwai, porte-parole des forces spéciales de l'armée basées dans l'est du pays.

"Des sacs remplis d'explosifs ont explosé à l'intérieur de la mosquée", a indiqué le colonel Milud Zwai, précisant que "l'attentat a été perpétré à distance, selon des enquêtes préliminaires".

"L'hôpital a reçu un corps et 87 blessés souffrant de blessures à des degrés divers", a annoncé Fadia Al-Barghathi, chargé d'information à l'hôpital Al-Jalaa de Benghazi.

Al-Barghathi avait dit auparavant qu'une personne avait été tuée et 55 autres blessées.

Abdalkarim Al-Gbaili, directeur du Centre médical de Benghazi, a déclaré à Xinhua que le centre avait reçu 56 blessés, dont 12 enfants, et confirmé que le centre n'avait reçu aucun cadavre.

Le service de sécurité central de Benghazi, formé par les forces de l'armée et de la police, a confirmé qu'une deuxième personne a été tuée dans l'attentat.

Le chef du service, le général Wanis Bokhmada, a ordonné à toutes les mosquées de Benghazi "d'installer des caméras de surveillance dans un délai de deux semaines".

La ville de Benghazi, contrôlée par l'armée depuis la défaite des groupes terroristes en 2017, connaît une escalade des attaques à la bombe, surtout contre les mosquées.

Deux attaques à la voiture piégée ont visé une mosquée du quartier de Salmani à Benghazi il y a deux semaines lorsque les fidèles quittaient la mosquée après la prière du soir, tuant 34 personnes et en blessant plus de 100 autres, principalement des civils.

L'insécurité et le chaos règnent en Libye depuis le soulèvement qui a entraîné la chute du régime de l'ancien leader Mouammar Kadhafi en 2011.

Commentaires facebook