Samedi 18 Novembre 2017
(APA 13/10/17)
APA - Monrovia (Liberia) - Le chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO au Liberia, l’ex président ghanéen John Mahama, a indiqué que dans l’ensemble, les élections présidentielle et législatives du 10 octobre ont été ‘’libres et équitables’’. Dans une déclaration publiée mercredi à Monrovia, M. Mahama a déclaré que les Libériens avaient saisi l’occasion pour exercer en toute maturité et dans l’ordre, leur droit souverain de décider de la personne qui va les diriger, justifiant ainsi la confiance de la communauté internationale dans le processus. "Cette mission croit jusqu’ici qu’avec l’environnement qui a précédé le vote, les activités du jour du scrutin, le tri et le décompte des bulletins de vote, le Liberia est sur la bonne...
(APA 13/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - Le National Democratic Institute (NDI), basé aux Etats-Unis, a déclaré qu’en dépit de certains aspects compliqués du processus électoral au Libéria, il était impressionné par la "participation enthousiaste" des électeurs à travers le pays dont beaucoup ont patiemment attendu pour voter. Selon le NDI, certaines circonscriptions abritant de nombreux bureaux de vote étaient surpeuplées et certains électeurs étaient un peu perdus dans les files d’attente et des lieux de vote avec un grand nombre d’inscrits ne disposaient que d’un seul bureau de vote, tandis que les noms de certains votants en possession de leurs cartes d’électeur ne figuraient pas sur les listes électorales, Dans un communiqué rendu public jeudi, le co-président de la délégation du NDI, le...
(AFP 12/10/17)
Les premiers résultats de la présidentielle au Liberia, qui désignera le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, se faisaient encore attendre jeudi, 48 heures après le vote, la Commission électorale appelant à la patience et au calme. Après le vote de mardi, marqué par une forte participation, l'incertitude perdurait notamment sur la tenue d'un éventuel second tour, qui sera organisé si aucun des 20 candidats ne l'emportait dès le premier. La commission électorale a renoncé à donner mercredi comme prévu de premiers résultats...
(APA 12/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - Un second tour semble se profiler à l'élection présidentielle du Liberia pour départager les deux principaux candidats, que sont le vice-président Joseph Boakai du Parti de l'unité (sortant) et George Weah, candidat de la Coalition pour le changement démocratique. Selon la télévision nationale « Liberian Broadcasting System » on s’achemine vers un second tour qui va opposer les deux principaux candidats qui ont tous les deux remporté largement leurs fiefs respectifs. Toutefois les chiffres avancés par la télévision ne sont pas officiels.
(La Tribune 12/10/17)
Les messages de félicitations fusent de partout en Afrique et même au-delà. Très vite suivis d’articles qui l’ont déjà installé sur le fauteuil de l'Executive Mansion, le palais présidentiel de Monrovia. Sur les réseaux sociaux comme dans une partie de la presse, George Weah est déjà élu président du Liberia, dès le premier tour. Seul problème, la commission électorale libérienne n’a encore officialisé aucun résultat. « Bienvenue sur le compte Twitter officiel du président élu du Liberia», tweete lapidairement un compte du réseau social au nom de George Weah, apparu au lendemain de la présidentielle 2017 au Liberia. George Weah déjà élu sur les réseaux sociaux et la presse... Dans l'attente de connaître le visage parmi la vingtaine de candidats...
(AFP 11/10/17)
Les Libériens devaient encore patienter mercredi pour connaître les premiers résultats de la présidentielle pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, dont la Commission électorale a reporté l'annonce d'au moins 24 heures. Au lendemain de ce vote marqué par une forte participation, émaillé par endroits de problèmes d'organisation, l'incertitude demeurait notamment sur la tenue d'un éventuel second tour, si aucun des 20 candidats ne l'emportait dès le premier. Les deux favoris, le sénateur George Weah, légende du football africain, battu par Mme Sirleaf au second tour en 2005...
(RFI 11/10/17)
Plus de deux millions de Libériens étaient aux urnes appelés mardi 10 octobre pour élire leurs parlementaires mais surtout choisir qui succédera à la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Vingt candidats sont en lice, dans un scrutin très ouvert qui pourrait constituer la première transition démocratique dans ce pays. Le vote s'est déroulé dans le calme et a fortement mobilisé les électeurs, à en croire le président de la commission électorale qui a estimé que la participation avait été « très forte », sans toutefois donner de chiffre. Signe de cette affluence : plusieurs bureaux ont dû rester ouverts plus tard que prévu pour permettre aux électeurs arrivés avant l'heure officielle de clôture de mettre leur bulletin dans l'urne. Beaucoup d'engouement...
(APA 11/10/17)
APA - Monrovia (Liberia) - Le président de la Commission électorale nationale du Liberia, le conseiller Jerome Korkoya a qualifié d’’impressionnant’’ le taux de participation aux élections générales de ce mardi Les bureaux de vote ont été officiellement fermés à 18 heures après un vote pacifique pour élire un nouveau président et des membres de l’Assemblée nationale Lors d’une conférence de presse à Monrovia, le président Korkoya a déclaré que le nombre d’électeurs dans les centres de vote avait été énorme. Mais il n’a pas donné de chiffre. Il a ordonné aux agents électoraux de veiller à ce que tous les citoyens munis de cartes d’identification puissent voter, que leur nom figure ou non sur le registre électoral. Cependant, les...
(Xinhua 11/10/17)
Les Libériens vont aux urnes mardi pour élire le président et les membres du Congrès national. Un total de 20 candidats présidentiels sont en lice, et leurs destins seront décidés par 2.183.629 électeurs inscrits par la Commission électorale nationale du Liberia. Parmi les candidat présidentiels, l'actuel vice-président Joseph Boakai et Georeg Weah, une ex-star de football, sont les plus favoris, bien qu'il n'y ait pas de favori clair parmi les candidats. Joseph Nyumah Boakai, actuel vice-président du Liberia et candidat présidentiel du Parti de l'unité au pouvoir (UP), est vice-président du Liberia depuis 2006, sous la présidence d'Ellen Johnson Sirleaf. Entre 1983 et 1985, il a été ministre de l'Agriculture dans du pays. En tant que ministre de l'Agriculture, il...
(AFP 10/10/17)
Plus de deux millions de Libériens votent mardi pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, au cours d'un scrutin très ouvert devant enraciner la démocratie dans un pays encore meurtri par la guerre civile. Outre leur nouveau président, le premier à succéder à un autre dirigeant élu depuis plus de 70 ans, les Libériens se rendent aux urnes pour renouveler les 73 sièges de la Chambre des représentants. Les bureaux de vote seront ouverts de 08H00 à 18H00 GMT, les premiers résultats étant attendus dans les 48 heures, selon la Commission électorale.
(APA 10/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - Le scrutin pour l’élection présidentielle a débuté à 8 heures du matin dans plusieurs bureaux de Monrovia, la capitale libérienne, devant lesquels beaucoup d’électeurs se sont massés dès 5h30 du matin. Jusqu’ici, on ne déplore aucune tension ou violence et le calme règne dans les bureaux de vote qui sont tous dotés du matériel de vote. Cependant, d’après la radio nationale, le vote dans certaines parties du pays, notamment dans les zones difficiles d'accès, y compris la frontière entre Ganta et la Guinée dans le nord-est du comté de Nimba, a commencé avec un peu de tard. Selon le porte-parole de la police, Sam Collins, environ 6.000 membres du groupe de travail sur la sécurité électorale, comprenant...
(APA 10/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf qui a achevé son dernier mandat, a exhorté ses compatriotes à adopter une attitude pacifique à l’occasion des élections générales de ce mardi. « Embrassez votre voisin, quel que soit son choix politique, » a-t-elle déclaré dans un discours sur l'Etat de la nation prononcé lundi soir à la veille du scrutin. Cette allocution est la plus courte prononcée par la chef de l’Etat pendant les douze années qu’elle a passées à la tête du pays. «Rappelez-vous que vous êtes un peuple capable, l'avenir du pays est entre vos mains. Aucun candidat ne doit avoir votre voix en raison de son appartenance ethnique, religieuse ou tribale. Votre loyauté doit être donnée...
(Le Monde 10/10/17)
Plus de 2 millions d’électeurs votent mardi pour désigner le successeur de la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Un scrutin très ouvert. Si le sort de l’élection présidentielle au Liberia se jouait dans les stades les jours de meetings électoraux, George Weah, 51 ans, ancienne gloire mondiale du football des années 2000 reconvertie dans la politique, gagnerait haut la main face aux dix-neuf autres prétendants. Mardi 10 octobre, pourtant, il devra passer par le vote des électeurs lors du premier tour de scrutin, pour sa troisième tentative. La plupart des observateurs le voient franchir cette étape. Mais rien ne dit que son indéniable popularité parmi les classes les plus défavorisées de Monrovia – soit l’essentiel de la population souvent entassée dans...
(RFI 10/10/17)
A l’heure où le Liberia doit se choisir un nouveau président, retour sur une histoire contemporaine singulière et douloureuse. Singulière de par ses origines américano-africaines, et douloureuse de par les terribles épreuves qu’a traversé le pays durant deux guerres civiles sans vainqueurs. Un traumatisme, dont la mémoire hante encore une nation engagée dans un processus de reconstruction depuis 2003, porté depuis douze ans (deux mandats) par Ellen Johnson Sirleaf, la première femme présidente en Afrique. Une présidence aujourd’hui de nouveau vacante (deux mandats maximum) qui remet le Liberia, face à son histoire pour lui redessiner un avenir. Le Liberia, ce pays d’Afrique de l’Ouest de 4,614 millions habitants (chiffres Banque mondiale 2016) va devoir choisir dans les urnes son nouveau...
(RFI 10/10/17)
Les électeurs libériens doivent choisir ce mardi 10 octobre qui des vingt candidats à l'élection présidentielle succédera à Ellen Johnson Sirleaf. Deux tours seront sans doute nécessaires pour élire le nouveau chef de l’Etat. C’est un rendez-vous historique qui verra pour la première fois depuis le début de la guerre civile le pouvoir se transmettre démocratiquement à Monrovia d’un président élu à un autre. Quelque 2,2 millions de Libériens en âge de voter sur une population totale de 4,6 millions sont appelés aux urnes ce mardi 10 octobre. Ils éliront leurs députés et leur nouveau président (ou leur nouvelle présidente) qui prendra la succession d’Ellen Johnson Sirleaf à Executive Mansion, le palais présidentiel de Monrovia. De l’aveu de tous, au...
(Xinhua 10/10/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a exhorté tous les acteurs politiques du Liberia à assurer un processus électoral démocratique, crédible et pacifique à la veille des élections du pays prévues le 10 octobre. Selon un communiqué du bloc panafricain publié lundi, le président de la Commission de l'UA a appelé tous les Libériens, en particulier les dirigeants des partis politiques et leurs partisans, à aborder les prochaines élections présidentielles et de la Chambre des représentants avec le même esprit de tolérance. Il a exhorté la Commission électorale nationale à assurer l'impartialité, la transparence et la justice, afin d'assurer la légitimité et l'approbation des résultats électoraux. En faisant cet appel, M. Mahamat est conscient...
(APA 10/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - Les trois semaines de prière et de jeûne du réseau des femmes libériennes pour des élections pacifiques s’achèvent ce soir alors que le scrutin doit se tenir mardi, avec quelque deux millions d'électeurs appelés aux urnes pour choisir leur prochain président et les 73 membres de l'Assemblée nationale. Le jeûne pour la paix, qui avait commencé le 13 septembre, était organisé par « Women of Liberia Mass Action for Peace » (réseau des femmes libériennes pour la paix), une structure qui avait joué un rôle clé pour le retour de la paix dans ce pays, déchiré par des années de guerre civile. Le réseau avait d’ailleurs invité toutes les femmes à observer elles aussi le jeûne et...
(Le Monde 09/10/17)
Douze ans après l’espoir suscité par l’élection de la première femme à la tête d’un Etat africain, la corruption continue de gangrener le système politique. Sous le coup d’une émotion sincère que le trop plein d’alcool ingurgité dès le matin rend incontrôlable, Isobe W. Gborkorkollie verse des larmes qui ruissellent sur son visage déjà inondé par une pluie torrentielle. « Ellen [Johnson Sirleaf] nous a trahis alors que nous nous sommes battus pour elle pendant des années ! », lâche le chef du People’s Unification Party (PUP). Jusque dans les rangs de ses partisans, la déception domine à l’heure du bilan après les douze années de pouvoir exercé par la première femme élue présidente sur le continent africain. A son...
(AFP 09/10/17)
Prières chrétiennes, lance-flammes et grands rassemblements motorisés, bruyants de musique, ont marqué au Liberia la fin de la campagne pour les élections générales de mardi. Les Libériens sont appelés à des présidentielle et législatives. Le scrutin doit notamment permettre d'élire un successeur à la présidente Ellen Johnson Sirleaf, élue une première fois en 2005 et qui ne peut plus se représenter après deux mandats successifs de six ans chacun. Dans ce pays majoritairement chrétien, chacun des vingt candidats s'est ...
(Jeune Afrique 09/10/17)
Le 10 octobre, des candidats très différents s’affronteront dans les urnes pour succéder à la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Un test pour la démocratie, quatorze ans après la fin d’un conflit sanglant. Un célèbre footballeur, un richissime entrepreneur, un ancien mannequin, un avocat réputé, un chef de milice, un vice-président… tous engagés dans une course effrénée pour le pouvoir. Le scénario pourrait être celui de la dernière série télévisée à la mode. Mais, preuve que parfois la réalité est au moins aussi surprenante que la fiction, l’affiche est bien celle de la prochaine élection présidentielle au Liberia, qui se tiendra le 10 octobre. De l’aveu même d’Ellen Johnson Sirleaf, le rendez-vous est « historique ». « Pour la première fois...

Pages