Dimanche 25 Février 2018
(Agence Ecofin 12/02/18)
L’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf (photo), a été désignée 5e lauréate du prix Mo Ibrahim 2017, ce lundi, par le comité indépendant du prix. Selon le communiqué de l’organisation, l’ex-chef d’Etat a été choisi pour son leadership et sa gestion de la situation politique du Libéria, à la sortie d’une guerre civile dévastatrice. « Ellen Johnson Sirleaf a pris la tête du Libéria quand il a été complètement détruit par la guerre civile et a mené un processus de réconciliation qui s'est concentré sur la construction d'une nation et de ses institutions démocratiques.», a indiqué Salim Ahmed Salim, le président du comité. Malgré un bilan économique peu reluisant, caractérisé par une croissance en récession (-1,6%) en 2016, l’ancienne dirigeante...
(APA 12/02/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le Prix Ibrahim 2017 pour un Leadership d’excellence en Afrique a été décerné, lundi à Londres, à Ellen Johnson Sirleaf, ancienne Présidente du Libéria, annonce la Fondation Mo Ibrahim au terme de la réunion du Comité indépendant d’attribution du Prix. Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria de 2006 à 2017, devient ainsi le cinquième Lauréat du Prix Ibrahim, qui récompense et célèbre l’excellence du leadership sur le continent Africain. Le Prix Ibrahim vise à distinguer les dirigeants qui, au cours de leur mandat, ont développé leur pays, renforcé la démocratie et les droits humains au bénéfice de leur concitoyens, et ouvert la voie à une prospérité durable et équitable. Dans un communiqué de presse, le Comité du Prix...
(Jeune Afrique 12/02/18)
Investi président du Liberia le 22 janvier, George Weah se retrouve à la tête d'un pays qui manque de fonds. Selon l’entourage du président libérien, 75 millions de dollars sont nécessaires de façon urgente afin de pouvoir payer les salaires des fonctionnaires des trois premiers mois de l’année. Contacts pris avec le FMI et la Banque mondiale Plusieurs pays, dont la France où l’ancien attaquant doit rencontrer son homologue le 21 février, doivent être sollicités. Des contacts avec le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont en outre été immédiatement établis. Le 6 février, une délégation de la Banque mondiale, conduite par son responsable régional Henry Kerali, s’est ainsi entretenu avec Jewel Award-Taylor, la vice-présidente. Lire la suite sur:...
(AFP 08/02/18)
Le nouveau président du Liberia George Weah a désigné un nouveau ministre de la Justice après que des médias ont rapporté que celui qu'il avait initialement choisi, Charles Gibson, s'était vu retirer sa licence d'avocat pour avoir détourné l'argent d'un client. La présidence a publié tard mercredi soir un communiqué annonçant le retrait "avec effet immédiat" de la nomination de M. Gibson, un premier contretemps sérieux pour l'ancienne star du PSG et du Milan AC depuis sa prestation de serment à la tête du pays le 22 janvier pour un mandat de six ans.
(Jeune Afrique 07/02/18)
Pionnier en matière de franc-maçonnerie africaine et notamment féminine, le Liberia est de nouveau dirigé par un président initié : George Weah. Sa vice-présidente, Jewel Howard-Taylor, est membre de la même confrérie. Perché tout en haut de Benson Street, au cœur de Monrovia, le temple maçonnique libérien domine la capitale. La vue est incomparable depuis cet imposant édifice construit en 1902, aujourd’hui en rénovation. Après des années de difficultés, les francs-maçons du pays espèrent retrouver de leur superbe. George Weah, le nouveau chef de l’État, et Jewel Howard-Taylor, sa vice-présidente, sont en effet membres de la confrérie. Cette dernière fut même la maîtresse de sa chapelle maçonnique. Cette élection marque ainsi le retour de la franc-maçonnerie à la tête de...
(Journal du Jeudi 05/02/18)
Le nouveau président du Liberia a décidé de ne pas s'installer dans le palais présidentiel. Il faut dire qu'une superstition veut que le lieu soit hanté... Investi à la tête du Liberia le 22 janvier, George Weah ne s’est pas installé au palais présidentiel. Il partagera son temps entre sa résidence privée de Rehab Junction, où il a fait construire une annexe, et le ministère des Affaires étrangères, où Ellen Johnson-Sirleaf, son prédécesseur, avait déjà installé son bureau. Il a d’ailleurs engagé plusieurs milliers de dollars de frais de rénovation. Le nouveau chef de l’État n’est pas insensible à la superstition qui veut qu’Executive Mansion soit hanté. Tous les présidents y ayant élu domicile ont connu une fin tragique. William...
(AFP 30/01/18)
Le nouveau président libérien George Weah a annoncé lundi son intention de réviser la Constitution, notamment pour supprimer une disposition réservant la citoyenneté aux "personnes de couleur", et de réduire sa rémunération de 25%. George Weah, ancien footballeur de légende, qui a pris ses fonctions le 22 janvier, succédant à Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, a fait ces annonces lors de son premier "discours sur l'état de la nation" une semaine plus tard. Après Samuel Doe (1980-1990), il est le deuxième président de la plus ancienne république d'Afrique à ne pas appartenir à l'élite "américano-libérienne" descendant d'esclaves affranchis qui y domine la vie politique depuis 170 ans.
(APA 30/01/18)
APA-Monrovia (Liberia) - Le président du Libéria, George Manneh Weah, a procédé à de nouvelles nominations au gouvernement, en attendant la confirmation des nouveaux membres par le Sénat. Parmi les personnes nommées figurent le Pr Wilson K. Tarpeh, Ministre du commerce et de l’industrie; Williametta Piso Saydee Tarr, Ministre du genre et de la protection sociale, M. Moses Kollie, Ministre du travail, le Dr D. Ansu Sonii, Ministre de l’éducation et Lenn Eugene Nangbe, Ministre de l’information, des affaires culturelles et du tourisme. Les autres sont Mary Broh, Directrice générale de l’Agence des services généraux, M. Jeff Koijee, Maire de Monrovia et le Conseiller Lemuel Reeves, Commissaire du Service de l’immigration. Weah a également nommé plusieurs vice-ministres et ministres délégués.
(RFI 30/01/18)
Le nouveau président libérien George Weah a annoncé, ce lundi, son intention de réviser la Constitution. Il souhaite aussi réduire sa rémunération de 25% et entend également supprimer une disposition réservant la citoyenneté aux « personnes de couleur ». Dans son discours sur l’état de l’Union, devant le parlement libérien, George Weah a annoncé qu’il reverrait son salaire à la baisse : « Je vous annonce aujourd'hui, avec effet immédiat, que je vais réduire mon salaire et mes primes de 25% ». Le nouveau président a jugé « inutile, raciste et dépassé » l'article de la Constitution réservant la citoyenneté du Liberia, une république fondée par des esclaves affranchis, aux « personnes de couleur ». Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180130-liberia-le-president-weah-va-reviser-...
(Jeune Afrique 30/01/18)
Suite à la victoire de George Weah à la présidentielle du Liberia fin décembre 2017, Jewel Howard-Taylor est devenue, à 54 ans, la vice-présidente du pays. Si l’alliance avec l’ancienne femme de Charles Taylor interroge, elle a déjà joué plusieurs rôles importants dans le pays. 1. Vice-présidente du Liberia C’est à la surprise générale qu’en janvier 2017, George Weah annonce son alliance avec Jewel Howard-Taylor, l’ancienne femme de Charles Taylor, pour l’élection présidentielle. Avec cette alliance sulfureuse, l’ancien footballeur espérait obtenir les votes des partisans de l’ex-chef d’État mais également toucher l’électorat féminin. 2. Ancienne femme de Charles Taylor Jewel Howard rencontre Charles Taylor dans les années 1980, elle est étudiante alors que lui dirige l’Agence des services généraux. Ils...
(Agence Ecofin 30/01/18)
A l’occasion de son premier « discours sur l'état de la nation » prononcé, ce lundi, devant le Sénat et l'Assemblée nationale, le nouveau Président du Libéria, George Weah, a annoncé son intention de réviser la Constitution du pays, mais également de réduire son salaire et ses primes de 25%. A travers cette révision de la Constitution, George Weah souhaite notamment supprimer une disposition réservant la citoyenneté aux « personnes de couleur » qu’il juge « inutile, raciste et dépassé ». D’autres dispositions sont également dans le viseur du nouveau Président, telle que celle interdisant aux étrangers de posséder des biens fonciers, dissuasive selon lui pour les investisseurs. Il en est de même de celle interdisant de détenir une autre...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(AFP 29/01/18)
Le nouveau président du Liberia, l'ex-star du foot George Weah, a complété samedi son premier gouvernement en nommant de nouveaux ministres, un mélange de nouveaux venus et de membres de l'ancienne administration. Le nouveau ministre de l'Intérieur, Varney Sirleaf, est le beau-fils de l'ex-présidente Ellen Johnson Sirleaf. L'ancien ministre de l'Information, Eugene Nagbe, garde son portefeuille dans le nouveau gouvernement, selon un communiqué officiel. Le ministre de l'Education Ansu Sonii, et celui du Commerce et de l'Industrie, Wilson Tarpeh, étaient les porte-paroles de Weah, pendant sa campagne électorale.
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(APA 25/01/18)
APA - Monrovia (Libéria) - Le président George Weah a procédé mardi, à plusieurs nominations dans le nouveau gouvernement, qui devront être confirmées par le Sénat, conformément à la Constitution libérienne. Parmi les personnes nommées figurent M. Nathaniel F. McGill comme Ministre d’Etat aux affaires présidentielles et Chef de cabinet du ministère d’Etat aux Affaires présidentielles L’ancien président intérimaire du Sénat libérien. M. Gbehzohngar M. Findley a été choisi comme Ministre des Affaires étrangères. M. Samuel D. Tweh est le nouveau Ministre des Finances et de la planification du développement, tandis que le général Daniel Dee Ziankahn est le nouveau Ministre de la défense nationale. Le ministère de la Justice sera occupé par Charles Gibson. Le général de division C...
(Jeune Afrique 24/01/18)
Au lendemain de son investiture, ce lundi 22 janvier, le nouveau président libérien a nommé les premiers membres de son cabinet. Gbezohngar Findley, ancien proche de l'ex-présidente, devient ministre des Affaires étrangères. George Weah sait que les attentes sont à la hauteur des espoirs suscités par son élection. Il sait qu’il doit aller vite. Moins de 24 heures après son investiture, la superstar libérienne a nommé les premiers membres de son cabinet. « Il fallait immédiatement pourvoir les postes clés, d’autres nominations suivront dans les prochains jours », confie un de ses conseillers.
(AFP 23/01/18)
Le nouveau président du Liberia, l'ex-star du foot George Weah, a désigné les premiers membres de son gouvernement - uniquement des hommes et principalement des membres de son parti -, la diplomatie revenant à un proche de la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf. Largement élu le 26 décembre et investi lundi à Monrovia, l'ancien attaquant de Monaco, du PSG et du Milan AC, 51 ans, a dans la foulée désigné ses premiers ministres, qui devront être confirmés par le Sénat, selon un communiqué de la présidence. Après 12 années de pouvoir d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'un Etat africain en 2005, dont le dernier acte au pouvoir a été de renforcer la lutte contre les violences envers les...
(AFP 23/01/18)
L'ancien footballeur de légende George Weah a promis lundi en tant que nouveau dirigeant du Liberia une gestion transparente, lors de la première passation de pouvoirs entre présidents élus dans ce pays depuis 1944, devant des milliers de partisans en liesse et plusieurs chefs d'Etat africains. Dans le stade Samuel Kanyon Doe, une enceinte de 35.000 places bondée, la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf, 79 ans, première femme élue chef d'Etat en Afrique en 2005 face, déjà, à George Weah, lui a officiellement cédé le pouvoir. Le nouveau président, 51 ans, vêtu d'une tunique blanche...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Le nouveau président du Liberia a été investi ce lundi devant une foule de plus de 35 000 personnes. Dans une atmosphère de liesse populaire, il a promis de préserver les acquis démocratique, de lutter contre la corruption et de construire un Liberia « d’égalité, de liberté, de dignité et de respect ». Reportage. « Dans ma vie, j’ai passé beaucoup de temps dans des stades de football. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Je peux vous garantir que cette fois-ci il n’y aura ni gagnant, ni perdant. » À peine ces mots lancés, et la clameur s’est emparée du grand stade de Monrovia. Une joie qui a résonné en écho dans les rues de la capitale...

Pages