Mercredi 21 Février 2018
(La Tribune 18/12/17)
Vers la prolongation de l’incertitude politique née dans l’entre-deux-tours ? Le parti de l’Unité (UP, au pouvoir) de Joseph Boakai, le vice-président sortant a saisi la Cour Suprême, d’une nouvelle requête pour faire reporter le second tour de la présidentielle, fixé au 26 décembre. Le feuilleton juridico-politique vient de connaître un nouveau revirement. Dans le camp du Congrès pour le changement démocratique (CDC) de George Weah comme celui du Parti de l'Unité (UP, au pouvoir), la campagne électorale avait repris son cours normal, avec elle son lot de promesses. Mais le bruit des sifflets, le collage d'affiches et la distribution de tee-shirts et de pancartes à l'effigie des deux candidats viennent de prendre un sérieux coup de frein. Listes électorales...
(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et à son compatriote par ses...
(AFP 15/12/17)
Le vice-président libérien Joseph Boakai a demandé à la Cour suprême un nouveau report du second tour de l'élection présidentielle qui doit l'opposer le 26 décembre à George Weah, sénateur et légende du foot, a-t-on appris vendredi auprès de son parti. M. Boakai avait pourtant annoncé jeudi "la reprise officielle" de sa campagne pour le second tour, initialement prévu le 7 novembre, et déjà retardé de sept semaines, à la suite de la décision de la Cour suprême enjoignant la Commission électorale nationale (NEC) de statuer d'abord sur le recours contre les résultats du premier tour, le 10 octobre. Ce recours du candidat arrivé troisième, avec 9,6% des voix, Charles Brumskine, auquel s'était joint M. Boakai, a été définitivement rejeté...
(AFP 15/12/17)
Un parti d'opposition du Liberia a apporté son soutien jeudi au candidat à la présidentielle George Weah après s'être allié avec son adversaire, le vice-président Joseph Boakai, pour contester la régularité du premier tour. MM. Weah et Boakai vont s'affronter au second tour de la présidentielle le 26 décembre après le premier tour du 10 octobre au cours duquel ils sont arrivés à la première et à la deuxième place, sans toutefois remporter plus de 50% des voix. Le Liberty Party, dont le candidat Charles Brumskine s'était plaint de fraudes et d'irrégularités après les résultats le donnant troisième avec 9,6% des voix, s'était rallié au parti de M. Boakai (Unity Party) et avait affirmé que la Commission électorale (NEC) avait...
(La Tribune 14/12/17)
La «National Electoral Commission» (NEC), chargée de la supervision des élections, a fixé la date de la clôture de la campagne électorale au 24 décembre à minuit. Le second tour de la présidentielle opposant George Weah et Joseph Boakai est donc fixé au 26 décembre, le lendemain de Noël. «Nous avons conscience que ce jour arrive juste après Noël, et appelons tous les électeurs inscrits à faire ce sacrifice, pour l'amour de notre démocratie». L'annonce de Jerome Korkoya, le président de la NEC sonne comme une première transmission démocratique et pacifique du pouvoir en guise de cadeau de Noël. Après l'heure certes, mais décisif pour l'avenir politique du pays. Au lendemain de Noël ... Sur «injonction de la Cour suprême...
(AFP 13/12/17)
La Commission électorale nationale du Liberia (NEC) a fixé au 26 décembre le second tour du scrutin présidentiel entre l'ex-star du foot George Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai, a annoncé son président, Jerome Korkoya. "Conformément à l'injonction de la Cour suprême à la Commission électorale (...) le second tour de l'élection présidentielle 2017 aura lieu le mardi 26 décembre", a déclaré M. Korkoya dans une conférence de presse, précisant que la campagne était aussitôt ouverte, jusqu'au 24 décembre à 23H59. Le second tour, intialement prévu le 7 novembre, avait été reporté sine die par la Cour suprême, qui avait enjoint la NEC de statuer d'abord sur le recours du candidat arrivé troisième au premier tour le 10 octobre,...
(Le Monde 13/12/17)
L’ex-star du football George Weah affrontera le vice-président sortant, Joseph Boakai. Le candidat à l’élection présidentielle George Weah (en costume), à Monrovia, au Liberia, le 6 décembre 2017. La Commission électorale nationale du Liberia (NEC) a fixé au 26 décembre le second tour du scrutin présidentiel entre l’ex-star du football George Weah et le vice-président sortant, Joseph Boakai, a annoncé son président, Jerome Korkoya. Lire aussi : La Cour suprême du Liberia valide le premier tour de la présidentielle « Conformément à l’injonction de la Cour suprême à la NEC [...]
(APA 13/12/17)
APA-Monrovia (Libéria) - Le vote du deuxième tour de la présidentielle libérienne devant opposer l’ancienne star du footballeur George Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai, aura lieu le 26 décembre prochain, a annoncé ce mardi, la Commission électorale nationale. S’exprimant lors d’une conférence de presse, le président de la Commission électorale, Jerome Korkoya, a déclaré que l’instance qu’il dirige agit conformement à la décision prise, la semaine dernière, par la Cour suprême de rejeter une motion interdisant le second tour. Korkoya, a déclaré que les résultats définitifs du second tour de la présidentielle seront annoncés avant la fin du mois en cours. Le candidat de la Coalition pour le changement démocratique, George Weah, et son rival au pouvoir, Joseph...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La compagnie minière Avesoro Resources a conclu avec Mapa İnşaat ve Ticaret AŞ, des accords de financement pour acquérir 17,1 millions $ de nouveaux équipements miniers lourds pour sa mine d’or de New Liberty, au Libéria. La somme sera remboursée, apprend-on, en huit tranches équivalentes espacées chacune de 6 mois. Les équipements à acheter comprennent trois foreuses de surface SandvikDP1500, trois excavateurs Komatsu PC1250, huit camions de transport Komatsu HD785, ainsi que d’autres équipements de soutien (niveleuses, bouteurs). Les livraisons devraient commencer avant la fin de cette année, et s’achever au premier trimestre 2018. La société a indiqué que les accords de financement portent également sur l’achat de huit générateurs diesels de 2 290 kVA qui remplaceront l’installation de génération...
(Agence Ecofin 13/12/17)
C’est acté. La finale entre George Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai aura lieu le 26 décembre. Ainsi en a décidé la Commission électorale nationale du Liberia (NEC). Jerome Korkoya, président de la NEC, a aussitôt donné le top départ de la campagne qui se terminera le 24 décembre à minuit. Ce second tour de l’élection, qui devait avoir lieu le 7 novembre avait été suspendu pour permettre à la NEC d’examiner les recours déposés par les candidats Charles Brumskine et Joseph Boakai, arrivés tous les deux derrière George Weah lors du premier tour. Déboutés par la NEC, les deux contestataires ont déposé un nouveau recours, devant la Cour Suprême. Ce qui n’a pas empêché Jerome Korkoya de trancher...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(RFI 11/12/17)
Guus Kouwenhoven, homme d’affaires néerlandais, est un proche de Charles Taylor, ancien président et chef de guerre du Liberia, qui sera peut-être bientôt extradé vers les Pays-Bas. Guus Kouwenhoven a été arrêté, vendredi 8 décembre, au Cap, en Afrique du Sud par Interpol. Ce trafiquant d’armes néerlandais avait été condamné, en avril dernier, par un tribunal batave à 19 ans de prison pour son rôle dans la guerre civile au Libéria. Il avait été reconnu coupable d’avoir livré illégalement des armes au régime de Charles Taylor entre 2000 et 2003, en violation d’un embargo décrété par les Etats-Unis.
(AFP 08/12/17)
La Cour suprême du Liberia a autorisé jeudi sous conditions la tenue du second tour de l'élection présidentielle, rejetant les recours de candidats arrivés derrière l'ex-star du foot George Weah au premier tour le 10 octobre. La date de ce second tour, entre M. Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai, qui devait initialement se tenir le 7 novembre, n'était pas connue dans l'immédiat, la Cour suprême ordonnant dans la même décision à la Commission électorale nationale (NEC) de réviser sérieusement les listes électorales, très critiquées. "La NEC est dans l'obligation d'entamer l'organisation du second tour", les plaignants n'étant pas parvenus à prouver que les irrégularités constatées étaient d'une "ampleur" suffisante pour remettre en cause les résultats, selon l'arrêt lu...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la 19e Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre. L’Afrique de l’Ouest et du Centre "concentre à elle seule 20% des nouvelles infections au VIH...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(AFP 03/12/17)
Le Liberia n'avait vraiment pas besoin de ça. Après les ravages de l'épidémie d'Ebola et la chute des cours des matières premières, l'économie de ce pays africain, l'un des plus pauvres du monde, subit le contrecoup de l'imbroglio juridico-électoral. Les commerçants de Monrovia, la capitale, qui voient leur clientèle les fuir dans l'attente de jours meilleurs, espèrent que la décision attendue la semaine prochaine de la Cour suprême leur apportera un peu de soulagement. La haute juridiction doit statuer sur les recours de candidats arrivés derrière le sénateur et ex-star du foot George Weah au premier tour de l'élection présidentielle le 10 octobre, qui réclament l'annulation des résultats. Le second tour, prévu le 7 novembre entre George Weah et le...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
La Cour suprême du Liberia a annoncé vendredi qu'elle rendrait la semaine prochaine sa décision sur les recours de candidats arrivés derrière l'ex-star du foot George Weah au premier tour de l'élection présidentielle le 10 octobre. Le second tour, prévu initialement le 7 novembre entre George Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai, a été reporté sine die par la Cour suprême qui avait enjoint la Commission électorale d'examiner d'abord le recours du candidat arrivé en troisième position, avec 9,6% des voix, Charles Brumskine, auquel s'est joint M. Boakai. "La Cour suprême rendra sa décision d'ici jeudi", a déclaré le président de la haute juridiction, Francis Korkpor, à la clôture des débats vendredi après-midi. La prochaine audience la semaine prochaine...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...

Pages