Jeudi 22 Juin 2017
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le 27è sommet de l'Union africaine s'est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l'ordre du jour, dont l'élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains. Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre de conférences de Kigali de faire une minute de silence en mémoire de Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), décédé le 31 mai. Une initiative remarquée (et qui ne dura...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(APA 13/07/16)
La présidente Ellen Johnson Sirleaf du Libéria a fait part de son inquiétude à propos du pillage des ressources halieutiques dans les eaux territoriales du pays, dont la surveillance n’est pas assurée. S’exprimant mardi au Centre de formation Barclay à Monrovia, le chef de l’Etat libérien s’est plaint des activités de pêche illégale dans les eaux libériennes par des pirates qui posent un défi pour les garde-côtes. La présidente Sirleaf recevait du gouvernement des États-Unis, 18 véhicules Jeeps Land Cruiser, deux jeeps Land Cruiser de maintenance et deux navires de marque Boston Whaler mesurant 24 pieds.
(Jeune Afrique 13/07/16)
Le tourisme constitue une opportunité pour la valorisation des ressources culturelles et naturelles d’un pays tout en dynamisant les activités économiques annexes (BTP, transports, services, agro-industrie et artisanat…). Conscients de ces enjeux, les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont adopté en 2010 une Politique commune du tourisme (PCT) et un Programme régional de développement du tourisme (PRDTOUR). Ce programme vise un objectif de 8,5 millions de visiteurs par an dans la région d’ici 2020, pour 4 070 milliards de F CFA (6,2 milliards d’euros) par an de recettes touristiques, contre 2 millions de visiteurs et 580 milliards de F CFA en 2014, selon le rapport...
(AFP 07/07/16)
Une nouvelle étude a été lancée au Liberia sur la persistance du virus Ebola chez des survivants de l'épidémie qui a fait plus de 11.300 morts depuis fin 2013 en Afrique de l'Ouest, selon un communiqué reçu jeudi par l'AFP. L'étude est conduite par le Partenariat pour la recherche sur les vaccins anti-Ebola au Liberia (Partnership for Research on Ebola Vaccines in Liberia, Prevail), un programme mené en collaboration par le Liberia et les Etats-Unis. Le Prevail mène déjà au Liberia une étude d'une durée de cinq ans, lancée en juin 2015, pour mieux cerner les effets à long terme du virus chez les survivants. La dernière résurgence d'Ebola au LIberia a été déclarée terminée le 9 juin par l'Organisation...
(Jeune Afrique 07/07/16)
Le 4 juin dernier, les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) étaient réunis à Dakar. Signe des temps, l’ordre du jour de cette 49e conférence a réservé plus d’espace aux questions politiques qu’au débat sur le développement économique. En plus de l’examen de situations nationales dans des pays comme le Burkina Faso, le Mali ou la Guinée Bissau, l’organisation s’est surtout penchée sur des thèmes transnationaux comme la lutte contre le terrorisme ou les conflits liés aux activités pastorales, qui font désormais peser de nouvelles menaces sur la sécurité de l’Afrique de l’Ouest. Pour faire face à ces nouveaux défis, l’organisation doit se réformer en profondeur. Au moment de sa...
(Xinhua 07/07/16)
L'introduction d'une monnaie unique par les pays d'Afrique de l'Ouest promouvrait l'intégration et le progrès économique de la région, a déclaré lundi l'ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo. Il a tenu ces propos lors d'une rencontre avec le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, à Abeoukuta, ville du sud-ouest du Nigeria. Il est temps que la CEDEAO commence à utiliser une monnaie unique, a déclaré M. Obasanjo, ajoutant que cela permettrait de stimuler l'économie de tous les Etats de la régin. Une intégration économique plus appronfondie dans l'espace CEDEAO endiguera à fur et à mesure la vague du chômage des jeunes, a-t-il ajouté.
(Autre média 05/07/16)
Aujourd’hui, le Libéria a moins de 200 sages-femmes qualifiées pour une population de plus de 4 millions de personnes... Même si cela fait déjà 20 ans que Bentoe Tehoungue a pratiqué à son premier accouchement dans une zone rurale du Libéria, elle s’en souvient comme si c’était hier. La jeune femme enceinte n’avait que treize ans – âge auquel l’accouchement peut entraîner la mort de la mère et de l’enfant. «Je ne pouvais m’empêcher de penser que cette enfant aurait dû être à l’école et non pas...
(AFP 04/07/16)
Les dirigeants libériens et de la Mission de l'ONU au Liberia (Minul) ont marqué symboliquement vendredi le transfert à ce pays du contrôle de sa sécurité, assurée depuis 2003 par la Minul. "Aujourd'hui est véritablement un jour historique pour le Liberia", a déclaré le représentant du secrétaire général de l'ONU et chef de la Minul, Farid Zarif, lors de la cérémonie à l'Hôtel de ville de Monrovia. L'évènement s'est déroulé en présence de plusieurs dizaines de responsables libériens, dont la présidente Ellen Johnson Sirleaf, et de diplomates. La Minul, dont les effectifs ont culminé à plus de 16.000 hommes en 2007 selon M. Zarif, a été chargée d'assurer la sécurité et la protection de la population à son déploiement, en...
(AFP 01/07/16)
Des pluies diluviennes coupaient vendredi la seule route donnant accès au principal aéroport du Liberia, forçant les passagers à fendre les eaux sur des canots pour rejoindre la capitale ou prendre leur vol, a constaté un journaliste de l'AFP. Par endroit, la seule route reliant la capitale Monrovia à l'aéroport international Roberts était submergée sous 1,5 mètre d'eau en raison des pluies des derniers jours. Assis dans un canot, James Cooper, 37 ans, a ainsi traversé les eaux, son embarcation de fortune poussée par de jeunes hommes. "Nous venions de l'aéroport, la voiture a dû nous laisser de l'autre côté de l'eau. Ces garçons nous aident à traverser", a-t-il dit à l'AFP. "Je dois m'envoler pour la Côte d'Ivoire, mais...
(AFP 30/06/16)
Le transfert jeudi par l'ONU au Liberia de ses compétences en matière de sécurité partage les Libériens: certains comme Dao sont fiers de voir leur pays recouvrer une mission régalienne, mais d'autres comme John, sceptiques, préfèreraient que cela relève "pour toujours" des Nations unies. "Le dispositif libérien est prêt à assumer cette grande responsabilité", assure à l'AFP le ministre de l'Information, Eugene Nagbe, balayant les craintes et doutes exprimés par ses compatriotes qui seront appelés à élire un nouveau président en 2017. La Mission de l'ONU au Liberia (Minul), dont les effectifs ont culminé à 15.000 hommes, a été chargée d'assurer la sécurité et la protection de la population à son déploiement, en 2003, après 14 ans de guerres civiles...
(RFI 30/06/16)
La Mission des Nations unies au Liberia (Minul) transfère ses responsabilités au gouvernement libérien, ce jeudi 30 juin. Créée en 2003 après 14 ans de guerre civile, la Minul a compté jusqu'à 15 000 hommes. Elle a servi de force de stabilisation et de sécurisation du pays. Les autorités du Liberia prennent donc aujourd'hui le relais. Mais ce transfert de prérogatives n'est pas sans poser des défis et des risques. Sécuriser les aéroports, les transferts de fonds, inspecter les armes ou encore faire des patrouilles maritimes. Toutes ces prérogatives sont désormais gérées par les 5 000 policiers et 2 000 soldats du Liberia. Ellen Johnson Sirleaf se dit confiante. Pour la présidente libérienne, le pays doit montrer au monde qu'il...
(AFP 28/06/16)
La sécurisation du Liberia a été assurée depuis 2003 par la Minul, la Mission des Nations unies qui doit officiellement céder jeudi ses responsabilités aux forces libériennes, suscitant des craintes quant aux capacités de l'Etat à payer et équiper policiers et militaires. Pourquoi le déploiement de la Minul ? En août 2003, un "accord général de paix" a été signé au Liberia (4,3 millions d'habitants), qui a mis fin à 14 ans de guerres civiles impliquant forces loyalistes et mouvements rebelles. Le conflit a fait 250.000 morts, poussé des milliers d'habitants à fuir et ruiné l'économie. En septembre 2003, l'ONU a décidé la création de la Minul comme "force de stabilisation", se disant préoccupée notamment "par les conséquences dramatiques de...
(AFP 28/06/16)
La Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a invité lundi les jeunes filles du Liberia à lutter "pour rester à l'école", lors d'une visite dans ce pays, dans le cadre d'une tournée en faveur de l'accès à l'éducation. Mme Obama est arrivée lundi vers 13H00 (locales et GMT) à Monrovia, la capitale, en compagnie de ses deux filles, Malia et Sasha, ainsi que de sa mère, Marian Robinson, en provenance de l'île de Sal, au Cap-Vert, où elle avait fait escale, a constaté un journaliste de l'AFP. A son arrivée, elle s'est entretenue dans le salon d'honneur de l'aéroport international Roberts avec la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, avant de se rendre à Kakata, près de Monrovia, dans un centre...
(RFI 28/06/16)
Michelle Obama était en visite au Liberia le 26 juin. L'épouse du président américain est en tournée pour promouvoir son programme « Let Girls Learn » (« laissez les filles apprendre »). Une initiative destinée à agir en faveur de la scolarisation des filles. Aujourd'hui, 62 millions d'entre elles à travers le monde sont déscolarisées. Après le Cap-Vert, la Première dame des Etats-Unis était donc au Liberia, à l'heure où le pays se remet lentement d'une terrible épidémie d'Ebola, une crise qui avait mis à terre un système scolaire déjà très fragile. Le Liberia fait partie des très mauvais élèves en matière de scolarisation des filles. Un rapport publié en mars par l’Unesco a montré par exemple qu'en 2014, 63%...
(Jeune Afrique 27/06/16)
La première dame américaine a entamé dimanche 26 juin une tournée en Afrique. Après quelques heures passées au Cap-Vert, elle est arrivée lundi pour une courte visite au Liberia, où elle a rencontré la présidente Ellen Johnson-Sirleaf. Drapeaux américains et protocole digne d’un chef d’État : dès son arrivée à Monrovia lundi 27 juin, le Liberia a déroulé le tapis rouge pour accueillir Michelle Obama. Accompagnée de ses deux filles Sasha et Malia, elle a dans la foulée été reçue par la présidente Ellen Johnson-Sirleaf. Si la teneur de leur discussion n’a pour l’heure pas filtré, la première dame américaine a partagé une image de leur entrevue sur son compte snapchat, ouvert le 21 juin dernier.
(AFP 16/06/16)
La Première dame des Etats-Unis Michelle Obama se rendra au Liberia, au Maroc en Espagne fin juin pour promouvoir l'accès à l'éducation des filles, a annoncé la Maison Blanche mercredi. Au Liberia, pays d'Afrique de l'Ouest durement touché par l'épidémie d'Ebola, l'épouse de Barack Obama, qui voyagera avec ses deux filles Malia, 17 ans, et Sasha, 15 ans, se rendra dans un centre des Peace Corps à Kakata. Elle visitera également une école à Unification Town où elle s'entretiendra avec des adolescentes confrontées à de réelles difficultés pour avoir accès au système éducatif. La présidente du Liberia, Ellen Jonhson Sirleaf, se joindra à Mme Obama durant sa visite, précise l'exécutif américain. Au Maroc, le 28 et 29 juin, la First...
(AFP 11/06/16)
Le patron de la compagnie minière britannique Sable Mining a été inculpé dans la procédure ouverte au Liberia sur des accusations de corruption pour obtenir des concessions de minerai de fer visant la société, ont annoncé les enquêteurs. Andrew Groves a été inculpé par une commission spéciale anti-corruption mise en place par la présidence après la publication le 11 mai par l'ONG britannique Global Witness d'un rapport accusant la compagnie dont il est le PDG de pratiques de corruption pour obtenir ou sécuriser des permis...
(AFP 09/06/16)
La dernière résurgence d'Ebola au Liberia, ultime pays encore touché par l'épidémie qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest, est terminée, a déclaré jeudi le ministère libérien de la Santé. "En accord avec les règles de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé), nous pouvons dire que nous sommes maintenant, de nouveau, débarrassés d'Ebola", a dit à l'AFP à Monrovia Sorbor George, responsable de la Communication au ministère. "Nous venons de boucler la période" de 42 jours retenue par l'OMS - deux fois la durée...
(AFP 09/06/16)
La dernière résurgence d'Ebola au Liberia, ultime pays encore touché par l'épidémie qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans, doit être officiellement déclarée terminée jeudi. La prudence s'imposait néanmoins, les précédentes déclarations de ce type par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ayant systématiquement été accompagnées de la découverte de nouveaux épisodes localisés dans un des trois pays voisins les plus touchés. Le 17 mars, l'OMS avait proclamé l'arrêt présumé...

Pages