Vendredi 24 Novembre 2017
(APA 20/10/17)
APA - Monrovia (Libéria) - Le second tour de la présidentielle libérienne, opposant George Weah et Joseph Baka, aura lieu le 7 novembre prochain, a confirmé ce jeudi la Commission électorale nationale du Liberia (NEC). Aucun des 20 candidats en lice pour la présidentielle du 10 octobre n’avait obtenu les 50% plus un vote requis pour remporter le scrutin. Selon le président de la NEC, Jerome Korkoya, avec 100% des voix comptées, George Weah du Parti de la Coalition pour le changement démocratique (CDC, opposition) est en tête du peloton, avec 596.037, soit 38,8% des suffrages. Il est suivi par Joseph Nyumah Boakai, du Parti de l’unité (UP, au pouvoir) qui a obtenu 445.716 voix, soit 28,8% du total. Le...
(RFI 20/10/17)
Son nom de guerre était « Jungle Jabbah ». Cet ancien commandant rebelle libérien risque désormais 30 ans de prison parce qu'il a menti aux autorités pour obtenir l'asile aux Etats-Unis. Mohammed Jabbateh de son vrai nom est accusé de fraude et de parjure, mais son procès a surtout porté sur son rôle pendant la guerre civile au Liberia. C’est la première fois que des victimes libériennes étaient entendues par un tribunal. Installé aux Etats-Unis depuis près de 20 ans , « Jungle Jabbah » a finalement été démasqué par les services d'immigration et jugé par la cour du district est de Pennsylvannie et reconnu coupable de « fraude à l’immigration » et de « parjure », des chefs d’accusation...
(La Tribune 19/10/17)
Le Fonds britannique de développement (CDC Group) vient d’annoncer un nouvel investissement massif en Afrique de l’Ouest. Sur les 2 600 milliards de Fcfa que le gouvernement du Royaume-Uni vient de mettre à la disposition du Fonds, 60% du montant seront réservés à Afrique de l’Ouest où le groupe est encore peu présent. Pays prioritaires de cette sous-région : le Sénégal et la Côte d’Ivoire où le fonds compte investir dans des secteurs stratégiques. Le Commonwealth development group (CDC-Group), le fonds de financement du développement du Royaume-Uni monte en puissance en Afrique de l'Ouest, une région dans laquelle il était jusque-là peu présent. Et pour montrer la couleur, le CDC entend faire les choses en grand à travers l'annonce d'un...
(Agence Ecofin 19/10/17)
ONU Femmes, l’entité des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des genres, a profité de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale, ce 15 octobre 2017, pour rappeler les inégalités dont sont victimes les femmes dans l’accès aux terres agricoles, particulièrement dans les pays en développement. « Les agricultrices sont tout aussi productives et entreprenantes que leurs homologues masculins, mais ne sont pas toujours en mesure d’obtenir des prix comparables pour leurs cultures. Elles n’ont pas non plus un accès égal à la terre, au crédit, aux intrants agricoles, aux marchés et aux chaînes agroalimentaires de grande valeur qui sont essentiels à leurs moyens de subsistance », dénonce notamment Phumzile Mlambo-Ngcuka, la directrice exécutive d’ONU...
(Le Point 18/10/17)
Dans la dernière ligne droite vers la présidence de la République, George Weah a comme principal atout les jeunes qui se démènent sur les réseaux sociaux pour leur champion. Loin des scènes de frénésie des meetings de la tournée préprésidentielle, ils sont des dizaines à venir à la nuit tombée au centre de campagne de la Coalition pour le changement démocratique (CDC). Ce n'est pas qu'ils attendent le discours de George Weah ou même sa venue, ils viennent juste pour s'asseoir et discuter politique. « Nous sommes comme une famille, nous venons juste pour être ensemble », dit un jeune supporter de Weah pas loin d'autres soutiens à Mister George qui déambulent ou se regroupent autour des vendeurs ambulants. Un...
(Jeune Afrique 18/10/17)
Perdants du premier tour de la présidentielle, Charles Brumskine et Alexander Cummings pourraient bien détenir la clé du second en choisissant entre Joseph Boakai et George Weah, qui ont respectivement obtenu 29,1 et 39% des suffrages. Au Liberia, tous leurs mots et gestes sont scrutés. Charles Brumskine et Alexander Cummings, deux Américains-Libériens, sont aujourd’hui considérés comme des faiseurs de roi. Parmi les recalés du premier tour de la présidentielle du 10 octobre, ces deux candidats ont obtenu le nombre le plus important de voix : 9,8% pour le premier, 7,1 pour le second selon les résultats annoncés dimanche 15 octobre par la Commission électorale. Joseph Boakai, le vice-président libérien, et l’ancienne star du football George Weah ont assuré leur place...
(AFP 18/10/17)
La Cédéao (15 pays) a demandé aux premières dames d'Afrique de l'Ouest réunies mardi à Abidjan de lutter contre une démographie galopante qui, mal maîtrisée, génère la pauvreté dans cette région qui compte 330 millions d'habitants. "Nous avons une croissance démographique très dynamique, une des plus élevées au monde", a rappelé le président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza. "Notre région a un taux de fécondité général de 5,6 enfants par femme (7 au Niger, pays très pauvre, NDLR), le plus élevé au monde", a-t-il ajouté. Selon lui, "tant que nous n'arrivons pas à arrimer la croissance démographique avec la croissance économique, la lutte contre la pauvreté est vaine. Au contraire, chaque fois, la pauvreté s'accroit"...
(Apa 18/10/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ratio des décès maternels en Afrique de l’Ouest est compris entre 400 et 600 pour 100.000 naissances vivantes, a indiqué mardi à Abidjan le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, lors d’une cérémonie de lancement du rapport 2017 sur l’état de la population mondiale. "En Afrique de l’Ouest, ce ratio est compris entre 400 et 600 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes", a déclaré Mabingue Ngom, dans un discours devant un parterre de personnalités. Selon le rapport, le ratio des décès maternels en Europe de l’Ouest se situe entre 6 et 8 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. Ce qui montre que quand une femme meurt de...
(La Tribune 17/10/17)
Ce match-là, George Weah devra le jouer dans les prolongations tout en évitant « la mort subite ». Sur le terrain politique, l’ancien ballon d’or devenu sénateur file en direction de la présidence libérienne. En face, Joseph Boakai, le vice-président d’Ellen Johnson qu’il a devancé de 10 points au premier tour, n’est pas décidé à libérer le couloir vers l’Executive Mansion. L’histoire bégaie: lors de la précédente présidentielle, George Weah était déjà arrivé en tête au premier tour sans réussir à se faire élire. Cet essai sera-t-il le bon ? Eléments de réponse.
(APA 17/10/17)
APA-Monrovia (Liberia) - C’est maintenant ou jamais pour George Weah. Arrivé en tête du premier tour de la présidentielle libérienne avec 39 % des suffrages exprimés, l’ancienne star du football qui a fini de dribbler tous ses adversaires, pourrait marquer le but le plus précieux de sa carrière politique en accédant à la magistrature suprême, au soir du second tour. Pour ce faire, le Ballon d’or 1995 devra battre, le mois prochain, Joseph Boakai, le vice-président sortant et seul obstacle pouvant l’empêcher de secouer les filets comme il savait le faire durant sa belle et prolifique carrière sportive. Weah rêve de ce but magique depuis 2005, année durant laquelle il a créé son parti, le Congress for Democratic Change (CDC)...
(AFP 16/10/17)
Les candidats éliminés du second tour de l'élection présidentielle au Liberia faisaient lundi attendre leur choix entre les deux qualifiés: le sénateur George Weah, légende du football africain, et le vice-président Joseph Boakai. Les quelque 24% de voix cumulées des candidats arrivés en troisième, quatrième et cinquième position au scrutin du 10 octobre seront particulièrement convoitées, aussi bien par George Weah, largement en tête avec 39%, que par Joseph Boakai, qui en a obtenu 29,1%. Avec une vingtaine de sièges chacun, les partis des deux candidats du second tour devraient par ailleurs dominer la Chambre des représentants de 73 sièges, sans obtenir la majorité absolue, selon les résultats provisoires du scrutin législatif à un seul tour qui se tenait simultanément...
(AFP 16/10/17)
Le sénateur George Weah, légende du football africain, et le vice-président Joseph Boakai s'affronteront au second tour de la présidentielle au Liberia en novembre, a annoncé dimanche la Commission électorale. Ce second tour pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, aura des allures des revanche pour les deux hommes, qui figuraient déjà sur des "tickets" présidentiels rivaux aux précédentes élections, en 2005 et en 2011. Malgré leurs différences, George Weah, 51 ans, et Joseph Boakai, 72 ans...
(RFI 16/10/17)
Le Liberia se dirige vers un second tour opposant George Weah à Joseph Boakai à la présidentielle. Selon les résultats annoncés ce dimanche soir par la Commission électorale portant sur 95 % des votes, l'ex-star du PSG est arrivée en tête du premier tour avec 39 % des voix, devant l'actuel vice-président qui a recueilli 29 % pour cent. Le résultat annoncé par la Commission électorale confirme les tendances de ces derniers jours. C'est maintenant que le plus dur commence pour George Weah, déjà en tête au premier tour de la présidentielle 2005 avec 8 points d'avance sur une certaine Ellen Johnson Sirleaf qui l'emporta finalement avec 60 % des voix. Bis repetita ? Un front TSG – 'Tout sauf...
(AFP 16/10/17)
Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah se rapproche du rêve de sa seconde vie: être élu président du Liberia, pays traumatisé par la guerre civile, qu'il entend réconcilier avec lui-même. A 51 ans, l'ex-attaquant vedette du PSG et du Milan AC se retrouve de nouveau en finale de l'élection présidentielle après être arrivé très nettement en tête du scrutin du 10 octobre dans ce petit pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, l'un des plus pauvres du monde. L'ancien avant-centre de génie affrontera en "finale" le vice-président Joseph Boakai lors d'un second tour prévu en novembre. Seul Africain à avoir remporté le Ballon d'or, en 1995, Weah était largement absent du pays...
(AFP 16/10/17)
Le vice-président libérien Joseph Boakai, qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle face à George Weah, perçu comme l'héritier naturel d'Ellen Johnson Sirleaf, a pris pendant la campagne ses distances avec la Prix Nobel de la paix 2011. A 72 ans, "Sleepy Joe" (Joe le dormeur), comme on le surnomme parfois pour sa propension à l'assoupissement pendant des cérémonies publiques, est sorti de l'ombre de la présidente sortante, avec laquelle il a été élu sur un "ticket" en 2005 puis réélu en 2011. "C'est son choix", a-t-il déclaré à l'AFP le 8 octobre, dernier jour de la campagne électorale, interrogé sur l'absence de soutien actif de Mme Sirleaf. "Nous nous sommes débrouillés sans elle", a-t-il ajouté. "Avec toutes nos...
(Le Point 16/10/17)
Première présidente élue d'Afrique, Ellen Johnson Sirleaf a été en tête du combat en faveur de la reconnaissance du droit des femmes. Qu'en est-il de la situation à la veille de son départ ? « D'une peine de prison à vie, les auteurs de crimes sexuels ne risqueraient plus que 10 ans d'emprisonnement maximum, avec le nouveau projet de loi », affirme l'avocate Tonieh Talery-Wiles de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme. « Les agressions sexuelles à l'encontre des femmes stagnent... mais » Entre les nombreux rassemblements et défilés de la campagne électorale et le premier tour des élections générales au Liberia le 10 octobre, elles n'ont donc trouvé qu'un petit créneau la veille du scrutin pour manifester...
(APA 16/10/17)
Le sénateur George Weah de la Coalition pour le changement démocratique (CDC) et Joseph Nyumah Boakai du Parti Unity (au pouvoir), vont s’affronter le mois prochain au deuxième tour de la présidentielle au Liberia, a annoncé dimanche la Commission électorale nationale (NEC). Aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue au premier tour, selon la Commission électorale. Selon les résultats provisoires publiés par la Commission électorale, portant sur plus de 95 % des bureaux de vote, George Weah arrive en tête, avec quelque 572 000 voix, soit 39 % des suffrages, nettement devant Joseph Boakai, qui a récolté 427 000 voix , soit 29,1 % des suffrages exprimés. Le porte-parole de la Commission, Henry Flomo, a déclaré lors d’une conférence de...
(AFP 14/10/17)
Le favori de la présidentielle au Liberia, le sénateur George Weah, légende du football africain, accentuait son avance sur le vice-président Joseph Boakai, mais un second tour paraissait de plus en plus probable, selon les derniers résultats partiels provisoires annoncés samedi. Quatre jours après le scrutin pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, cette nouvelle vague de résultats fournie par la Commission électorale nationale (NEC) porte désormais sur 74% des bureaux de vote, a indiqué le président de la NEC, Jerome Korkoya. Quelque 1,2 million de suffrages ont déjà été dépouillés, pour un taux de participation moyen observé...
(AFP 13/10/17)
Les deux favoris de la présidentielle au Liberia, le sénateur George Weah, légende du football africain, et le vice-président sortant, Joseph Boakai, confortaient leur avance dans les résultats partiels provisoires annoncés vendredi, avec un avantage substantiel pour M. Weah. Trois jours après le scrutin pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, cette nouvelle vague de résultats fournis par la Commission électorale nationale (NEC) ne permettait toujours pas de déterminer si un second tour serait nécessaire.
(RFI 13/10/17)
Encore un peu de patience au Liberia après la présidentielle de mardi. Le dépouillement se poursuit et la Commission électorale a annoncé des résultats encore partiels. D'après ces chiffres provisoires, l'ancien footballeur et actuel sénateur, George Weah est en tête dans onze comtés sur quinze. Un second tour pourrait l’opposer au vice-président sortant Joseph Boakai. La Commission électorale a annoncé des résultats partiels, jeudi soir, et d’autres résultats devraient être annoncés en fin de journée. Pour l’instant, seuls 15% des bulletins ont été dépouillés. Comme le chiffre de la participation n’est pas encore connu, il s’agit donc de 15% de tous les électeurs inscrits ce qui représente un peu plus de 2 millions de personnes. Sur les 20 candidats, le...

Pages