Dimanche 22 Avril 2018
(Jeune Afrique 24/02/18)
La liste des convives du déjeuner offert mercredi 21 février par Emmanuel Macron en l’honneur de George Weah ressemblait à une combinaison 4-3-3 pour match de gala. Le président français n’a-t-il appréhendé son homologue que par l’anecdote sportive ? Un écrivain, un comédien ou même un footballeur peut donc être élu à la magistrature suprême de son pays. Mais comment ne pas être ramené constamment au statut qui vous a rendu célèbre ? En accédant à la présidence de la République tchèque, le dramaturge Václav Havel n’avait pas réussi à faire oublier une œuvre qui le valorisait intellectuellement. Assis dans le fauteuil de la Maison-Blanche, Ronald Reagan, lui, n’eût au contraire guère de peine à faire oublier les mauvais westerns...
(Le Point 23/02/18)
Peut-on vraiment être surpris que George Weah ait choisi la France pour sa première visite hors d'Afrique ? Pas du tout quand on connaît l'attachement particulier de George Weah à un pays dont il a eu la nationalité un moment, un pays où il a évolué à l'AS Monaco, au Paris-St-Germain et à l'Olympique de Marseille, mais aussi où il a de nombreux amis dont les moindres ne sont pas le très connu entraîneur Claude Leroy, qui l'a découvert à Yaoundé alors qu'il évoluait au Tonnerre, et Arsène Wenger, l'actuel manager d'Arsenal, qui lui a donné sa chance en l'intégrant dans l'effectif du club monégasque alors sous sa responsabilité. Il faut ajouter à cela qu'en faisant pas moins de trois...
(La Tribune 23/02/18)
Le président libérien a rencontré, hier mercredi 21 février à Paris, son homologue français avec qui il a échangé sur les voies et moyens d’accompagner le développement de son pays. En plus d’un don de 10 millions d’euros, la France s’est engagée à renforcer es investissements notamment privés au Liberia. Pour Emmanuel Macron, l’arrivée de George Weah, ancienne gloire du football, à la tête de son pays, ouvre de nouvelles perspectives au développement du business du sport sur le Continent. L'élection de George Weah, ballon d'or 1995, à la tête du Liberia a visiblement impulsé une nouvelle idée de développement des opportunités d'affaires à son homologue français, à la recherche de nouveaux créneaux innovants pour refonder la relation France-Afrique. En...
(Jeune Afrique 23/02/18)
Femme de réseaux, l’ex-première dame a fait de son nom un atout. Devenue vice-présidente suite à la victoire de George Weah fin décembre, elle est revenue au cœur du pouvoir. Mais à quelles fins ? Sous la lumière blanche d’un couloir sans fin du Capitole libérien, des dizaines de personnes attendent en silence depuis des heures. La file s’est allongée ces dernières semaines : derrière la porte en bois, il n’y a plus seulement l’une des femmes politiques les plus puissantes du Liberia, mais aussi la vice-présidente du pays. « Jewel Howard-Taylor » s’affiche en lettres d’or au-dessus du chambranle. L’ancienne femme de Charles Taylor...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de cette volonté affichée, il reste beaucoup de questions à résoudre. Les mots prononcés à Accra lors de la réunion du groupe de travail sur la monnaie unique traduisent bien l'optimisme ambiant. Le vice-président ghanéen a affirmé que son pays serait...
(AFP 22/02/18)
Trois grands attaquants sur le perron de l'Elysée: George Weah, Didier Drogba et Kylian Mbappé. L'ex-crack devenu président du Liberia, l'ex-capitaine des Eléphants de Côte d'Ivoire et la nouvelle star du PSG ont déjeuné avec Emmanuel Macron pour soutenir des projets sportifs en Afrique. Le sport peut être "un vecteur fort et dynamique pour l'Afrique", a souligné le chef de l'Etat français à l'issue d'un déjeuner qui a également rassemblé les présidents de la Fédération française de foot (FFF) Noël Le Graët et de la Fifa Gianni Infantino. Il a ensuite annoncé le lancement d'une "plateforme de transformation par le sport" en Afrique, qui sera dotée d'un budget initial de 15 millions d'euros, lesquels financeront "des projets venus du terrain"...
(BBC 22/02/18)
Le président du Liberia est allé chercher de l'aide à Paris pour relancer l'économie de son pays et offrir des emplois aux jeunes. George Weah, actuellement en visite officielle en France, a été reçu par son homologue français Emmanuel Macron, à l'Elysée. Les deux chefs d'Etat ont évoqué les défis auxquels le Liberia fait face, en particulier la croissance économique et l'emploi de la jeunesse. Il est allé chercher à Paris un soutien pour relancer l'économie de son pays, dont les besoins sont énormes, notamment en matière d'infrastructures, d'éducation et de santé. Le président libérien a souhaité par exemple que la France participe au financement de 1.500 km de routes prévues par son gouvernement. Il a rappelé que son objectif...
(MondAfrique 22/02/18)
Reçu à déjeuner à Paris par Emmanuel Macron le mercredi 21 février, Georges Weah est non seulement une star du foot, mais aussi un descendant d’esclave qui a redonné le pouvoir, par son élection à la tète du Liberia, aux « natives ». Un article signé Jocksy Ondo Louemba Célébrée par la communauté internationale, l’élection de George Weah, ancienne gloire internationale de football, marque le retour au pouvoir des autochtones libériens. Le Liberia est né en effet d’un projet colonial américain mis en œuvre par l’American Colonization Society qui avait pour objectif d’organiser le retour en Afrique de descendants d’esclaves noirs, souvent christianisés, qui avaient été déportés aux Etats Unis. Par un détour tragique dont l’histoire a le secret, ces...
(RFI 22/02/18)
Georges Weah aime la France où il a fait l'essentiel de sa carrière de footballeur. Et il aime aussi les entreprises tricolores. Pour l'heure, les échanges franco-libériens sont très faibles, moins de 45 millions d'euros en 2016. Et le président Weah appelle les entreprises françaises à investir chez lui. Il l'a dit lors d'une rencontre au Medef, le patronat français. C'est « l'Afrique économie » du jour. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180222-afrique-economie-liberia-france-geor...
(Agence Ecofin 22/02/18)
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont pris ce part ce mercredi 21 février à Accra aux travaux de la 5ème Réunion de la « Task Force présidentielle » sur le programme de la monnaie unique dans l’espace communautaire. Ils ont adopté une nouvelle feuille de route qui donne un coup d’accélérateur au projet commun de création d’une monnaie unique. Objectif annoncé : atteindre au plus vite la « CEDEAO des peuples » avec un espace économique plus viable. L’une des grandes décisions contenues dans la nouvelle feuille de route, est la création dès cette année 2018 d’une institution monétaire de la CEDEAO. Elle sera chargée de « fédérer et rationnaliser les multiples institutions existantes et de...
(AFP 21/02/18)
"J'ai hérité d'un pays sans argent", a lancé mardi le nouveau président libérien George Weah, en affichant lors d'une conférence sa volonté de rompre avec la corruption endémique dans son pays, au premier jour d'une visite officielle à Paris. L'ancienne star du ballon rond, élu fin décembre à la présidence du Liberia et investi le 22 janvier, a réservé à la France son premier voyage hors du continent africain. Il sera reçu mercredi à l'Elysée par le président Emmanuel Macron pour un déjeuner de travail, en présence de nombreuses personnalités du monde sportif, du vice-président de la Banque Mondiale pour l'Afrique, Makhtar Diop, et du directeur général de l’Agence française de développement, Rémy Rioux. Tout comme la France, soucieuse de...
(RFI 21/02/18)
Pour son deuxième jour de visite en France, le président du Liberia, investi en janvier, doit rencontrer son homologue français Emmanuel Macron à la mi-journée. George Weah sera reçu à l'Elysée à l'occasion d'un déjeuner de travail. Cette rencontre est destinée à concrétiser le lancement d'une plateforme d'investissements autour du sport. Auparavant, l'ancienne star du football a rencontré des étudiants français, ce 20 février, au Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM) de Paris. L'amphithéâtre du ...
(AFP 21/02/18)
Le président français Emmanuel Macron recevra mercredi le nouveau président libérien George Weah, ex-star du foot, pour un déjeuner de travail à l'Elysée en présence de nombreuses personnalités du monde sportif, tels les footballeurs Didier Drogba et Kylian Mbappé. "Le rôle du sport comme facteur de développement sera au coeur de ces échanges", auxquels ont aussi été conviés les présidents de la Fédération française de foot (FFF) Noël Le Graet et de la Fifa, Gianni Infantino, selon l'Elysée. La création d'une plate-forme pour "mobiliser des financements sur des projets sportifs en Afrique" et "développer une économie du sport" sur le continent devrait être annoncée par les deux présidents lors d'une conférence de presse à l'issue de la rencontre. Elu fin...
(AFP 21/02/18)
Morris Kidir montre les frondaisons vertes de jeunes palmiers à huile: si les habitants de son village, au nord de Monrovia, la capitale du Liberia, avaient eu leur mot à dire, c'est à cet emplacement que se trouverait une école ou un dispensaire. En octobre, raconte cet "ancien" du village de Gbah, des ouvriers du conglomérat malaisien Sime Darby, géant mondial de l'huile de palme et détenteur de la concession sur ces terres, ont planté le dernier espace inoccupé de la palmeraie qui s'étend à perte de vue. La question de la propriété de la terre, historiquement accaparée par l'élite "américano-libérienne" descendant d'esclaves affranchis qui domine le Liberia depuis 170 ans, hante ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest. Déclenchée par...
(AFP 21/02/18)
Les effets dévastateurs d'Ebola sur le fragile système de santé du Liberia pourraient avoir fait plus de morts que le virus lui-même, notamment parmi les femmes enceintes et les malades atteints de paludisme, selon une étude. Le Liberia a été le pays le plus touché par l'épidémie de 2014-2016 où elle a fait 4.800 morts et laissé des milliers de malades avec des séquelles. Selon l'étude menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Washington et parue mardi dans la revue PLOS Medicine, 67% des soins de base n'ont plus été dispensés pendant l'épidémie et la période qui l'a immédiatement suivie. "Les femmes enceintes ne recevaient pas de soins prénatals essentiels" et celles sur le point d'accoucher "n'allaient pas...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(La Tribune 20/02/18)
Le chef de l’Etat libérien effectue du 20 au 23 février une visite officielle en France, son premier déplacement en Europe depuis sa prise de fonction. A Paris, Georges Weah rencontrera des hommes d’affaires et surtout son homologue français Emmanuel Macron qui a exprimé le souhait de son pays d’accompagner le président libérien à relever certains défis socio-économiques auxquels le Libéria est confronté. C'est une visite officielle de travail chargée de symboles qu'entreprend, à partir de ce 20 février et pour trois jours, le nouveau président libérien en France. Pour sa première visite officielle en Europe, Georges Weah a en effet choisit l'hexagone quelques jours seulement...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la communauté, comme il a été recommandé lors de la réunion de Niamey, du 24 octobre dernier. Notons que cette réunion succède aux séances de travail, des 17,18 et 19 janvier derniers, à Abuja, au cours desquelles plusieurs experts régionaux ont...
(AFP 16/02/18)
Le nouveau président du Liberia, George Weah, effectuera une visite en France du 20 au 23 février et sera reçu mercredi à déjeuner par Emmanuel Macron, a annoncé l'Elysée jeudi soir. "Il s’agira du premier déplacement de George Weah en Europe depuis son élection", à l'issue "d’une alternance démocratique exemplaire", a commenté l'Elysée. La visite de l'ex-star du football sera consacrée "aux défis auxquels le Liberia fait face, en particulier la croissance économique et l’emploi de la jeunesse" ainsi qu'au "rôle du sport comme facteur de développement", explique la présidence française. Elle sera aussi "l’occasion pour le président de la République d’amorcer un partenariat avec un président qui incarne la nouvelle génération...
(Xinhua 16/02/18)
Le président sénégalais Macky Sall a souhaité jeudi un renforcement de la coopération entre le Sénégal et le Libéria dans divers domaines, en jugeant le cadre actuel "très faible". Le président sénégalais s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue libérien George Weah, en visite d'amitié et de travail au Sénégal. "Nous avons fait avec le président George Weah le tour d'horizon de la coopération. Nous avons vu que le cadre était très faible. Nous sommes liés par des accords de coopération qui datent de très longtemps. Nous avons réaffirmé la volonté de renforcer ce cadre de coopération dans divers domaines entre autres dans les domaines de la santé, l'éducation, et l'économie", a affirmé le chef de l'Etat...

Pages