| Africatime
(AFP 23/05/15)
Le Liberia, "libre de la transmission du virus Ebola" selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), peut à nouveau accueillir des rencontres internationales de football, a annoncé vendredi la Confédération africaine de football (CAF). Cette décision de la CAF intervient après que l'OMS a déclaré la fin de l'épidémie d'Ebola au Liberia le 9 mai dernier. L’interdiction d'organiser des matches à l'intérieur du pays avait été prise en juillet 2014, obligeant les Libériens par exemple à disputer une rencontre qualificative pour les jeux Olympiques de Rio au Ghana. La Guinée et la Sierra Leone, voisines du Liberia, sont toujours privées de rencontres internationales, les deux pays étant encore touchés par l'épidémie d'Ebola. Le Maroc s'est...
(Les Afriques 21/05/15)
Dr Saye Dahn Baawo, ministre libérien adjoint de la santé, vient de révéler à Monrovia que le gouvernement de son pays a mené une évaluation de la gestion des déchets, de l’hygiène et du traitement de l’assainissement dans 665 établissements de santé publics et privés. Une évaluation, orientée vers l’amélioration des systèmes d’installations de gestion des déchets médicaux, approvisionnement en eau et assainissement. Justement le ministre a soutenu que l’Etat libérien apportera son soutien à la gestion des déchets de soins de santé aux 47 premiers établissements de santé dans les 15 subdivisions politiques du pays...
(Pana 21/05/15)
Le président ghanéen et président en exercice de la CEDEAO, John Dramani Mahama, a mis l'accent sur le grand défi auquel est confronté l’espace communautaire, à savoir la question de l’emploi des jeunes pour lequel Il exhorte ses pairs à mener des réflexions approfondies. «La question de l’emploi des jeunes est un défi auquel chacun de nos Etats est confronté. C’est en fait un problème que connaissent même les pays développés, mais cela est encore beaucoup plus accentué dans notre...
(BBC 20/05/15)
Le 47e Sommet des chefs d'état de la CEDEAO, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest qui s'est tenu à Accra au Ghana a pris fin. Le chef de l'Etat Sénégalais, Macky Sall a été élu président de la CEDEAO. Il prend le relais du président Ghanéen, John Dramani Mahama. Le président Mahama a demandé à ses collègues de prendre des mesures immédiates pour faire face aux niveau élevé de chômage des jeunes dans la sous-région. Au coeur des discussions, la situation politique et sécuritaire et l'examen du protocole sur la bonne gouvernance et la démocratie. Le protocole sur la bonne gouvernance, qui exige que tous les états membres...
(AFP 18/05/15)
Peter Kollie, 20 ans, cherchait de l'or dans une forêt du Liberia lorsque l'effondrement du puits de mine qu'il creusait l'a englouti avec ses espoirs de richesse, qui animent aussi des milliers de ses compagnons d'infortune, y compris des enfants. Le jeune homme connaissait les risques, comme tous les chercheurs d'or de cette région du Sud-Est frontalière de la Côte d'Ivoire, poussés par la pauvreté et le désespoir vers les mines clandestines, assure Lomax Saydee, un de ses collègues et...
(Jeune Afrique 15/05/15)
Ils ont vécu le pire et s’en sont sortis indemnes, ou presque. Alors que l’OMS a annoncé la fin de l’épidémie Ebola au Liberia, l’attention se tourne vers les survivants, parmi lesquels plusieurs troubles pathologiques sont apparus. Mise au point. Fatigue, douleurs et troubles de la vision En septembre 2014, l’OMS avertissait déjà, dans un rapport, des troubles observés chez un certain nombre de survivants. Parmi eux : fatigue et sentiment de faiblesse généralisés, douleurs articulaires et musculaires, céphalées, douleurs...
(BBC 12/05/15)
Des experts de l’ONU soulignent que l’OMS n’a pas réagi aux alertes précoces à propos d'Ebola lancées entre mai et juin 2014. Les pays les plus touchés, l'OMS et la communauté internationale ont été "en retard" sur l'expansion rapide du virus Ebola, selon un groupe de 8 experts enquêteurs mandatés par l’ONU. L'épidémie Ebola a commencé en décembre 2013 en Guinée, mais l'OMS n'a tiré la sonnette d'alarme que 8 mois plus tard. Cette lenteur a favorisé l’extension de l’épidémie en Sierra Leone et au Liberia, selon le rapport des experts. Le manque d’actions concertées...
(Le Monde 12/05/15)
'Organisation mondiale de la santé (OMS) « n'a pas une capacité et une culture suffisamment fortes pour mener des opérations d'urgence ». Le diagnostic du groupe d'experts indépendants mandaté par l'ONU pour évaluer la réaction de l'OMS face à « l'épidémie sans précédent » d'Ebola est sévère. Son rapport dévoilé lundi 11 mai dénonce le retard et les défaillances de l'OMS. « [Le groupe] ne comprend toujours pas pourquoi des avertissements précoces lancés de mai à juin 2014 n'ont pas...
(RFI 11/05/15)
Le Liberia a annoncé officiellement la fin de l’épidémie d’Ebola, le samedi 9 mai, 42 jours après l’enterrement de la dernière victime du virus, soit deux cycles d'incubation complets. Le pays attendait ce jour depuis plus d'un an. Ce succès est le fruit d'une mobilisation sans précédent des Libériens mais aussi de la communauté internationale, même si l'appui extérieur - et en particulier celui de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) - a été très critiqué. L'OMS a notamment été...
(BBC 11/05/15)
La vigilance doit demeurer, dans tous les pays, y compris au Liberia, qui a mis fin à l’épidémie de fièvre Ebola, affirme le médecin Peter Piot, qui est à l'origine de la découverte du virus Ebola en 1976. "Il faudra bien profiler chaque cas de fièvre et chaque personne présentant des symptômes", a recommandé le docteur Piot dans un entretien à la BBC. La transmission sexuelle peut être une source de contagion de la fièvre Ebola, a-t-il signalé. "Il faut...
(AFP 09/05/15)
L'épidémie d'Ebola est terminée au Liberia, où 42 jours se sont écoulés sans nouveaux cas signalés, a annoncé samedi à Monrovia un responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lors d'une cérémonie officielle en présence de la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf. "Aujourd'hui, 9 mai 2015, l'OMS déclare le Liberia exempt de la transmission du virus Ebola. 42 jours se sont écoulés depuis le dernier cas confirmé en laboratoire", décédé et qui a été inhumé le 28 mars. "L'épidémie...
(RFI 09/05/15)
Si tout va bien, le Liberia va déclarer ce samedi officiellement la fin de l'épidémie d'Ebola. L'Organisation mondiale de la santé doit faire l'annonce en premier, dans la matinée, suivie par le gouvernement. Une première cérémonie sera organisée. Une seconde plus importante doit se tenir lundi. Touchant la Guinée voisine en premier, le virus est entré au Liberia le 31 mars 2014 selon l'OMS. Un an plus tard, l'organisation a décompté plus de 10 300 malades et plus de 4 600 morts. Le Liberia est donc le pays qui compte le plus de victimes et s'apprête à sortir d'un long cauchemar. Il semble loin le temps où Ebola...
(Xinhua 09/05/15)
DAKAR, (Xinhua) -- La Croix-Rouge a appelé à un soutien aux pays ouest-africains touchés par l'épidémie de fièvre à virus Ebola, à l'occasion de la célébration vendredi à Dakar de sa journée mondiale. "Il faut soutenir les communautés touchées, en Guinée, au Sierra Leone et au Libéria, à se relever des effets de la maladie. C'est notre responsabilité collective et partagée", a affirmé le directeur Afrique de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Alasan...
(AFP 08/05/15)
Malades refoulés de centres de traitement saturés, cadavres incinérés par dizaines, soignants décimés, régions entières en quarantaine, le Liberia martyrisé par Ebola est sur le point d'être officiellement débarrassé de l'épidémie qui y a fait près de 5.000 morts. Le Liberia s'acheminait vers l'objectif tant désiré de "zéro cas" quand le virus assassin lui a infligé une ultime avanie, la première contamination enregistrée en presque un mois, le 20 mars. Il s'agissait d'une femme de 44 ans, Ruth Tugbah, probablement contaminée lors d'un rapport sexuel avec son compagnon, survivant d'Ebola, le virus pouvant subsister dans le sperme bien au-delà de la période d'incubation de 21 jours...
(Le Monde 08/05/15)
Ils ont survécu au pire, mais ne sont pas indemnes. Depuis plusieurs semaines, des complications sont observées chez des personnes ayant vaincu l’infection par le virus Ebola au cours de l’épidémie, qui affecte encore l’Afrique de l’Ouest. Des douleurs dans les membres inférieurs, des troubles visuels parfois sévères sont apparus chez des patients après qu’ils avaient quitté les centres de traitement une fois débarrassés du virus. L’origine de ces manifestations n’est pas élucidée pour l’instant. Le bilan le plus récent...
(Agence Ecofin 07/05/15)
Le nombre des nouveaux cas d'Ebola est tombé sous la barre des dix aussi bien en Sierra Leone qu'en Guinée, atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis juin 2014, a annoncé l’ONU le 6 mai, estimant que cette chute augure de la fin de l'épidémie. «La Guinée et la Sierra Leone ont enregistré chacune neuf nouveaux cas la semaine dernière», a révélé le Dr David Nabarro, coordinateur des Nations unies pour la lutte contre Ebola. «C'est un progrès extraordinaire», s'est félicité le coordinateur de l'ONU, notant que deux facteurs de préoccupation, en l’occurrence le nombre de nouveaux cas provenant de chaînes de transmission non identifiées...
(France Info 06/05/15)
Ils ont survécu à l'une des pires épidémies qui a frappé l'Afrique, et pourtant ils n'en ont pas fini avec la maladie. En Afrique de l'Ouest, parmi les 15.000 survivants d'Ebola, beaucoup sont désormais en proie à des maux mystérieux, quelques mois, quelques semaines, après leur guérison. Cela fait plusieurs semaines que des cas de complications sont rapportés à l'OMS, où travaille le Docteur Daniel Bausch. Rien à voir avec les syndromes d'Ebola, ceux-là sont maintenant différents et l'OMS, l'Organisation...
(RFI 05/05/15)
Alors que la pire épidémie d’Ebola qui ait jamais frappé l’Afrique de l’Ouest est en nette décroissance, des malades en ayant réchappé sont maintenant victimes de problèmes de santé inexpliqués. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les services de santé enquêtent pour comprendre les effets à long terme du virus sur les survivants. Alors que le pire semble derrière eux, les pays les plus touchés par l’épidémie d’Ebola qui sévit depuis fin 2013, sont à présent confrontés à un...
(AFP 02/05/15)
Quatre ans après l'arrivée au pouvoir du président Alassane Ouattara à l'issue de meurtrières violences post-électorales, certains de ses farouches opposants réfugiés au Liberia voisin redoutent toujours des représailles en cas de retour au pays. Des centaines de partisans armés du président déchu Laurent Gbabgo ont trouvé asile au Liberia, après avoir fui Abidjan et l'Ouest ivoirien, où les tensions interethniques ont dégénéré en massacres en 2011. "Je n'ai pas vu mes enfants depuis cinq ans. Chaque fois que je...
(Les Afriques 02/05/15)
Le géant minier australien, Tawana Ressources Inc., vient d’annoncer la découverte d’un important gisement de minerais dans la région de Sinje au Libéria. Il est précisé dans un document, qui nous est parvenu, que cette compagnie opère sous la licence Mofe Creek, à qui un permis d’exploration minière a été accordé par le ministère libérien des Mines, le 13 décembre 2012. Actuellement, elle procède à l’exploration afin de déterminer l'existence, la quantité et la qualité du minerai dans la dite...

Pages