| Africatime
Jeudi 23 Octobre 2014
(AFP 23/10/14)
La présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf a appelé jeudi à un strict contrôle des frontières avec la Sierra Leone et la Guinée afin d'empêcher une résurgence du virus Ebola dans les rares régions où l'épidémie recule. Par ailleurs, 49 médecins et infirmiers envoyés en renfort par Cuba sont arrivés mercredi soir au Liberia. "Nous ne pouvions pas rester les bras croisés pendant que nos frères et sœurs en Afrique souffrent de cette épidémie", a déclaré l'ambassadeur cubain, George Nicholas, en les accueillant à l’aéroport international Roberts, près de Monrovia. "Nous allons nous assurer que les agents d'immigration protègent les frontières.
(AFP 23/10/14)
Le Liberia et la Sierra Leone, ravagés par plus d'une décennie de guerres civiles, et la Guinée, meurtrie par un passé de violences, sont les trois pays frappés de plein fouet par le virus Ebola. L'épidémie, qui a déjà fait 4.877 morts sur quelque 9.936 cas signalés, affecte les systèmes de santé, mais aussi toute l'économie, paralysant de nombreux domaines comme le tourisme, mais surtout l'agriculture et les transports, voire les mines. LIBERIA Pays le plus touché par l'épidémie (2.705 décès sur 4.265 cas), le Liberia n'est pas encore remis des deux guerres civiles qui ont causé 250.000 morts entre...
(AFP 23/10/14)
Le bilan de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest approche les 10.000 cas pour près de 4.900 morts, en plein renforcement des dispositifs de précaution et de la mobilisation internationale. Faute de perspective d'endiguement rapide au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, les trois pays frappés de plein fouet, malgré des avancées dans la recherche d'un vaccin, le virus exacerbait les tensions entre population et autorités, dégénérant en émeute mortelle dans l'est de la Sierra Leone, région en quarantaine depuis août. Malgré une diminution des risques de contagion mondiale...
(Afrique Inside 23/10/14)
C’est une bonne nouvelle dans le combat mené contre le virus Ebola. Une équipe de chercheurs français a mis au point un test rapide qui permet de savoir en 15 minutes seulement si le patient est contaminé. C’est un des enjeux principaux de la lutte contre le virus Ebola mais également pour beaucoup d’autres maladies. Le dépistage qui s’effectuait, jusqu’à aujourd’hui, en laboratoire, et nécessitait des moyens techniques importants, pourrait être complètement bouleversé. Alors que traditionnellement il faut une prise...
(AFP 22/10/14)
Toutes les personnes entrant aux Etats-Unis en provenance des trois pays d'Afrique de l'Ouest frappés par Ebola (Liberia, Guinée, Sierra Leone) seront étroitement surveillées pendant 21 jours, période maximum d'incubation de la maladie, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines. Le "nouveau programme visant à surveiller activement chacune de ces personnes" s'applique à tous ceux dont le voyage a commencé dans l'un des trois pays d'Afrique de l'Ouest qui font face à l'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition du virus en 1976, a expliqué le Dr Tom Frieden, directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) lors d'une conférence...
(AFP 22/10/14)
L'épidémie d'Ebola a coûté la vie à 4.877 personnes, essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Sierra-Leone, Liberia), selon le dernier bilan de l'OMS publié mercredi et arrêté au 19 octobre. Au total, l'Organisation mondiale de la santé a recensé 9.936 cas de cette maladie, mortelle à 70%, dans sept pays. Depuis la publication de son précédent bilan, le 17 octobre, deux pays sont considérés comme n'étant plus affectés par la maladie, soit le Sénégal et le Nigeria. Deux autres pays restent touchés, outre les trois pays africains, les Etats-Unis et l'Espagne. Désormais, l'épidémie touche tous les districts de la Sierra Leone, indique l'OMS. Au Liberia, tous les districts, sauf un, sont concernés.
(AFP 22/10/14)
Un nouveau contingent de 83 médecins et infirmiers cubains est parti mardi soir vers la Guinée et le Liberia, portant à 256 le nombre de personnels déployés en Afrique de l'Ouest par l'île communiste pour lutter contre le virus Ebola. Dans le quotidien officiel Granma, ces 35 docteurs et 48 infirmiers ont été qualifiés de "héros". Ils ont été salués par le président Raul Castro avant de décoller vers "l'épicentre de la lutte mondiale contre Ebola". "Je suis convaincu que l'on va revenir victorieux et saufs", a déclaré à la télévision d'Etat le médecin Alexander...
(AFP 22/10/14)
La panoplie des candidats vaccins et des médicaments antiviraux expérimentaux sur les rangs pour tenter de répondre à l'épidémie d'Ebola sans précédent qui frappe l'Afrique de l'Ouest, s'étoffe, tandis que les tests chez l'homme s'accélèrent. DEUX VACCINS "PROMETTEURS" L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état de deux candidats vaccins "prometteurs": - Le vaccin (rVSV-ZEBOV), développé par l'agence de santé publique du Canada à Winnipeg, dont la licence de commercialisation est détenue par la société américaine NewLink Genetics. Un essai clinique de phase 1 (portant sur des volontaires sains) doit démarrer très prochainement aux Etats-Unis, avec de premiers...
(AFP 22/10/14)
La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, va effectuer une tournée en Guinée, Sierra Leone et au Liberia, pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola, afin d'évaluer la "situation sur le terrain", a annoncé l'UA mercredi. La chef de l'organe exécutif de l'organisation panafricaine, qui rencontrera les chefs d'Etat et de gouvernement des pays d'Afrique de l'Ouest visités, sera accompagnée du secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique, Carlos Lopes, et du président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka. La date de la tournée n'a pas été précisée. La semaine dernière, Mme Dlamini-Zuma avait appelé l'Afrique...
(AFP 22/10/14)
Il faudra au moins quatre mois pour juguler l'épidémie d'Ebola et cela même si toutes les mesures nécessaires sont prises, a déclaré mercredi le directeur général de la Croix-Rouge, qui a prévenu que "l'inaction" coûterait cher. S'exprimant lors d'un colloque à Pékin, le Sénégalais Elhadj As Sy a dressé une liste des actions qui doivent permettre de faire reculer la fièvre hémorragique, parmi lesquelles des "quarantaines correctement effectuées, des bonnes prises en charge des cas confirmés, des obsèques adaptées, sûres...
(AFP 22/10/14)
Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a annoncé avoir dégagé jusqu'à 200 millions de dollars pour accélérer la production d'un vaccin contre la fièvre hémorragique Ebola en cours de développement par sa filiale Janssen Pharmaceuticals Companies. Janssen prévoit de produire plus d'un million de doses de vaccination en 2015, dont 250.000 attendues d'ici à mai pour des essais cliniques, indique sa maison mère dans un communiqué publié mercredi. Johnson & Johnson collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Institut national des allergies et maladies infectieuses américain dans ce programme de recherche. Le vaccin combine une technologie de Janssen aux...
(Jeune Afrique 22/10/14)
#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes originaires du Liberia. Ils sont d'origine libérienne ou tout simplement africaine et ne sont désormais vus que comme des potentiels porteurs du virus Ebola. Aux États-Unis, la phobie de l'épidémie a d'ores et déjà frappé. "Tu viens du Liberia, donc tu es malade", s'est ainsi entendu dire une petite fille de neuf ans...
(RFI 22/10/14)
En Sierra Leone, les autorités ont imposé un couvre-feu dans la ville de Koidu, dans l'Est. La décision a été prise après des tensions entre des jeunes et des policiers à propos d'un cas suspect d'Ebola. Une nouvelle illustration des réticences de certains habitants, qui ne veulent pas toujours se soumettre à des tests. L'épidémie fait peur et elle perturbe énormément les relations sociales dans tous les pays touchés. La population se méfie, d'autant plus que certains vivent dans le...
(RFI 22/10/14)
Comment lutter efficacement contre la propagation du virus Ebola ? Selon une étude publiée mardi 21 octobre dans la revue médicale The Lancet, la manière la plus efficace serait de réaliser des contrôles dans les aéroports internationaux des trois pays touchés par le virus sur les personnes en partance. Ces contrôles permettraient ainsi d’éviter le départ de trois voyageurs infectés par mois. Contrôler les voyageurs au départ des aéroports des pays touchés par Ebola, à savoir la Guinée, le Liberia...
(Xinhua 22/10/14)
BRUXELLES, (Xinhua) -- La Belgique a décidé d'affecter 7 millions d'euros supplémentaires aux principaux pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie d'Ebola, a déclaré le ministre belge de la Coopération au Développement, Alexander De Croo, mardi dans un communiqué de presse. Sur les sept millions d'euros qui ont été levés, trois millions seront distribués à Médecins sans Frontières, notamment pour des programmes d'isolement et de soins en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, selon l'agence Belga. Deux millions seront...
(Xinhua 22/10/14)
Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré mardi à Accra qu'une propagation plus étendue de l'épidémie Ebola pourrait entraver la croissance solide que connaît la sous-région d'Afrique de l'Ouest. Dans un rapport reçu à Accra, le FMI indique que le scénario de base des perspectives de la sous-région reste celui d'une croissance forte, mais que des risques ont été identifiés susceptibles de peser considérablement sur cette croissance. "Cette image d'ensemble positive est cependant assombrie par la situation terrible en Guinée,...
(PANA 22/10/14)
Union monétaire – L’intégration monétaire effective, sans toutefois en constituer une condition suffisante, serait de nature à favoriser une accélération du processus d’intégration monétaire des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), affirme l’ancien Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Damo Justin Barro. «Il faut relancer le projet de création de cette monnaie, faute de quoi nos pays courent le risque d’une marginalisation dans le concert des nations...
(BBC 21/10/14)
Des fournitures et ressources vitales, nécessaires pour lutter contre le virus Ebola, commencent à arriver dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés, selon le président du Ghana, John Mahama. M. Mahama, qui dirige la CEDEAO, a également déclaré à la BBC que des centres de traitement avaient été mis en place en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Il a rappelé l’importance d’une bonne coordination entre les différents organismes. L'épidémie a tué plus de 4500 personnes,...
(AFP 21/10/14)
L'ONG Médecins sans frontières (MSF), en première ligne dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, s'est félicitée mardi de la sortie du "1.000e survivant" de la maladie de ses centres de traitement. "Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, MSF a admis plus de 4.500 patients dans ses centres de soins" et parmi eux, "plus de 2.700 ont été confirmés" comme étant porteurs du virus, affirme l'ONG sur son site internet. "Aujourd'hui, sur tous...
(La Voix de l'Amérique 21/10/14)
La crise suscitée par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en Afrique de l’Ouest a un impact économique « désastreux » sur les trois pays les plus affectés, a estimé dimanche Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia. Mme Johnson Sirleaf a évoqué certaines des conséquences de la maladie sur l’économie de son pays, et celles de la Guinée et du Sierra Leone: récoltes manquées, champs en jachère, marchés fermés et chute du commerce suite à la fermeture des frontières...

Pages