| Africatime
Samedi 30 Août 2014
(AFP 30/08/14)
Le Liberia doit lever samedi matin la quarantaine d'un quartier de la capitale, 10 jours après avoir imposé son isolement face à la progression de l'épidémie d'Ebola, qui touche désormais le Sénégal. La quarantaine du quartier de West Point à Monrovia, imposée le 20 août, doit être levée à 06h00 (locales et GMT). La décision a été prise sur recommandation du ministère de la Santé "sur la base des progrès du quartier dans la coopération avec les équipes de santé", a précisé le ministre de l'Information Lewis Brown. Les habitants de West Point avaient réagi avec colère à la mise en quarantaine de leur quartier par la présidente Ellen Johnson Sirleaf, ainsi que Dolo Town,...
(BBC 30/08/14)
Selon le ministre libérien de l'Information Lewis Brown, la décision a été prise sur recommandation du ministère de la Santé. Elle intervient "sur la base des progrès du quartier dans la coopération avec les équipes de santé". Le ministre a précisé que la population a montré sa détermination à combattre l'épidémie "par l'organisation d'équipes de suivi et de surveillance des contacts des malades, ainsi que de campagnes renforcées de sensibilisation et de vigilance. Le 20 août les habitants de West Point avaient réagi violemment à la mise en quarantaine de leur quartier par la présidente Ellen Johnson Sirleaf, ainsi qu’au...
(AFP 30/08/14)
Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie d'Ebola, une singularité qui s'explique par la stratégie africaine du royaume. Jeudi, au lendemain de la décision d'Air France, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé "vital" que les compagnies aériennes reprennent au plus vite leurs dessertes afin de ne pas couper du reste du monde la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée-Conakry, de plus en plus isolés. A ce jour, seule la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) continue en effet d'assurer des vols réguliers...
(Le Monde 30/08/14)
Course contre la montre pour mettre au point traitements et vaccins, la lutte contre l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest est aussi une course aux publications. Elle donne lieu à une compétition féroce entre les grandes revues pour publier en un temps record les résultats des travaux des chercheurs. Le rythme des articles, témoignages et autres éditoriaux s'accélère dans les journaux médicaux et scientifiques les plus prestigieux (Nature, Science, New England Journal of Medicine, The Lancet…), tandis que...
(PANA 30/08/14)
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié jeudi, une feuille de route pour renforcer la riposte internationale contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, qui a tué plus de 1.500 personnes. Un communiqué de l'OMS reçu à Accra a déclaré que la feuille de route vise à arrêter la transmission dévastatrice d'Ebola dans le monde entier dans les 6 à 9 mois, tout en gérant de manière rapide les conséquences de toute nouvelle propagation internationale. La maladie qui a commencé en Guinée, s'est propagée au Liberia, en Sierra Leone et au Nigeria.
(AFP 29/08/14)
L'intérêt du médicament expérimental ZMapp, administré à titre compassionnel à plusieurs personnes infectées par le virus Ebola cette année, est confirmé par un essai pré-clinique sur des singes qu'il a tous sauvés, même à un stade avancé de la maladie. L'injection de trois doses du médicament a permis la survie des 18 singes macaques rhésus traités, même lorsque le traitement a été initié cinq jours après l'infection, selon cette expérience publiée vendredi dans la revue scientifique Nature. Cette publication intervient alors que le bilan de l'épidémie d'Ebola continue de progresser de "manière accélérée" en Afrique de l'Ouest, avec plus de 1.500 morts, selon l'OMS, qui redoute que...
(AFP 29/08/14)
Le séquençage du génome de 99 virus Ebola par des chercheurs américains a permis de donner un nouvel éclairage sur l'origine de l'épidémie actuelle. Comme l'avait raconté la semaine passée un journaliste de l'AFP à l'issue d'une enquête de plusieurs jours en Sierra Leone, cette nouvelle recherche montre que l'épidémie sans précédent qui sévit depuis le début de l'année a vraisemblablement trouvé son origine lors de l'enterrement d'une guérisseuse traditionnelle à Sokoma, un village reculé proche de la frontière guinéenne...
(La Presse Canadienne 29/08/14)
Pas plus tard que la semaine dernière, je vous parlais d’un certain mystère entourant l’actuelle épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l’Ouest. La souche en cause, dite «Zaïre», n’avait jusqu’à présent jamais été observée ailleurs qu’en Afrique centrale (Gabon, Congo et RDC), à environ 2000 km de la région de Guéckédou, en Guinée, où l’éclosion de cette année a démarré. Et personne ne savait trop comment le virus avait pu faire le trajet. Il est possible qu’un humain ait...
(Agence Ecofin 29/08/14)
L’acquisition du projet Yanfolila au Mali en projetant de passer à la production avant fin 2015 a « changé l’orientation stratégique » de Hummingbird Resources Plc, compagnie d’exploration et de mise en valeur détenant des actifs sur l’or au Mali et au Liberia. Révélation faite par Dan Betts, CEO de la compagnie cotée à Londres qui a annoncé, le 27 août, une actualisation opérationnelle sur ses actifs, Yanfolila au Mali et Dugbe 1au Libéria. Dans le projet Yanfolila, Hummingbird fait...
(Agence Ecofin 29/08/14)
(Agence Ecofin) - Le FMI s'est dit, le 28 août, préoccupé par le «grave impact économique et social» du virus Ebola dans trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie. «L'épidémie d'Ebola a un grave impact économique et social dans trois pays déjà fragiles d'Afrique de l'Ouest: la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone », a souligné le porte-parole du Fonds monétaire international, Gerry Rice (photo), lors d'une conférence de presse à Washington. «A ce stade, il est évident...
(Le Monde 29/08/14)
Depuis plusieurs jours, les mots pour qualifier l'épidémie d'Ebola ne sont plus les mêmes. Jeudi 28 août, le directeur général adjoint de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Bruce Aylward, a averti que « ce n'était pas une crise africaine, mais une crise mondiale ». De son côté, Denise Brown, directrice pour l'Afrique de l'Ouest du Programme alimentaire mondial (PAM), de retour du Liberia et de Sierra Leone, pays les plus touchés par le virus, a expliqué que « tenter...
(AFP 29/08/14)
Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination, à cinq mois de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015. Trois pays - la Guinée, d'où est partie l'épidémie, le Libéria, où elle a pris le plus d'ampleur, et la Sierra Leone, également fortement touchée - sont pointés du doigt alors que les qualifications pour la prochaine CAN débutent...
(AFP 28/08/14)
Les Etats-Unis vont démarrer début septembre le premier essai clinique d'un vaccin expérimental contre le virus Ebola selon une procédure accélérée de tests, compte tenu de l'épidémie sans précédent qui frappe l'Afrique de l'ouest, ont annoncé jeudi les Instituts américains de la santé (NIH). D'autres études cliniques du même vaccin suivront dans les prochaines semaines dans d'autres pays. Un essai clinique débutera plus tard en septembre avec des volontaires sains au Royaume-Uni, en Gambie et au Mali dans le cadre d'un consortium international, annoncé plutôt jeudi par l'association britannique caritative Wellcome Trust, qui contribue au financement des essais.
(AFP 28/08/14)
Des essais de vaccins contre le virus Ebola vont être menés de manière accélérée à partir du mois de septembre et pourraient être administrés à des volontaires sains au Royaume-Uni, en Gambie et au Mali, a annoncé jeudi l'association britannique caritative Wellcome Trust. Le géant pharmaceutique GlaxoSmtihKline (GSK) codéveloppe le vaccin avec les services de santé américain (NIH), tandis que l'association britannique caritative Wellcome Trust contribue au financement des essais. "Une subvention de 2,8 millions de livres (3,5 millions d'euros)...
(AFP 28/08/14)
L'organisation mondiale de la santé espère stopper la progression du virus d'Ebola d'ici à trois mois mais s'attend à plus de 20.000 cas de fièvre hémorragique au cours de l'actuelle épidémie, selon un document publié jeudi à Genève. "Le nombre total de cas de fièvre hémorragique à virus Ebola pourrait dépasser les 20.000", et la maladie continuer à progresser "de manière alarmante", a indiqué l'OMS dans une "feuille de route". Pour l'organisation internationale, seule une "réponse internationale coordonnée beaucoup plus...
(AFP 28/08/14)
L'Organisation mondiale de la santé a dénombré 3.069 cas d'Ebola, dont 1.552 décès, dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest, selon son dernier bilan arrêté au 26 août et publié jeudi à Genève. Le précédent bilan de cette épidémie, qui continue à progresser de "manière accélérée", faisait état de 2.615 cas dont 1.427 décès au 20 août. "Plus de 40% du nombre total de cas sont survenus" au cours des 21 derniers jours, et sont concentrés dans quelques localités, a ajouté...
(AFP 28/08/14)
L'épidémie d'Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest va encore empirer, a estimé le chef des services de santé américains, avant la réunion de crise des ministres de la Santé de la région à Accra jeudi. Lors de cette rencontre devrait être dévoilé le bilan actualisé de l'épidémie, qui a déjà tué plus de 1.400 personnes depuis le début de l'année dans les trois pays les plus touchés, le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone, d'après le dernier décompte de...
(RFI 28/08/14)
Fermer les frontières pour éviter la propagation, ou les rouvrir pour permettre une réponse coordonnée à l'épidémie et permettre le passage des humanitaires ? C'est le dilemme qui se pose pour les experts et ministres de la Santé des pays de la Cédéao, réunis à Accra au Ghana ce jeudi pour parler de l'épidémie de fièvre Ebola. Ils privilégient pour l'heure la seconde solution, une réouverture des frontières, mais avec un meilleur contrôle des points de passage. Tous les discours...
(AFP 28/08/14)
Les trois pays d'Afrique de l'Ouest frappés de plein fouet par l'épidémie d'Ebola se retrouvaient jeudi de plus en plus isolés, les dernières compagnies aériennes encore présentes ayant suspendu leurs vols la veille. La réponse internationale à cette épidémie est "dangereusement inadaptée", selon Médecins sans Frontières (MSF). "L'actuelle réponse internationale à Ebola reste dangereusement inadaptée", affirme la coordinatrice d'urgence de MSF en Sierra Leone dans un témoignage émouvant publié mercredi aux Etats-Unis. "L'épidémie d'Ebola est devenue incontrôlable depuis plusieurs mois, mais la communauté sanitaire internationale a mis trop de temps à réagir"
(Le Monde 28/08/14)
Seules deux compagnies aériennes assurent désormais des vols vers la Sierra Leone, frappée par le virus Ebola : Brussel Airlines – mais elle pourrait y renoncer d'ici à la fin de la semaine – et Royal Air Maroc, « par solidarité africaine ». Air France a en effet annoncé, mercredi 27 août, qu'elle suspendait « temporairement » la liaison Paris-Freetown, indiquant n'avoir aucune visibilité quant à une possible reprise. « Nous respectons une recommandation du Quai d'Orsay et du ministère...

Pages