Vendredi 22 Septembre 2017

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations
(AFP 06/06/17)

Le Premier ministre israélienBenjamin Netanyahu et le président sénégalais Macky Sall ont annoncé dimanche en marge d'un sommet ouest-africain une normalisation de leurs relations, après une brouille à la suite d'un vote à l'ONU contre la colonisation des territoires palestiniens occupés.

MM. Netanyahu et Sall se sont rencontrés à l'occasion du sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 membres) au Liberia, selon des communiqués de leurs services respectifs.

A la suite du vote en décembre au Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution condamnant la colonisation, parrainée notamment par le Sénégal et la Nouvelle-Zélande, Israël a rappelé ses ambassadeurs dans ces deux pays et annulé son programme d'aide au Sénégal, de même qu'une visite prévue du ministre sénégalais des Affaires étrangères.

"Les deux dirigeants ont annoncé la fin de la crise entre leurs deux pays", selon le communiqué du Premier ministre israélien.

Le texte de la présidence sénégalaise, bien qu'intitulé "communiqué conjoint", ne reprend pas cette formulation, indiquant néanmoins, au sujet de la levée des sanctions diplomatiques israéliennes, que "le président Macky Sall a apprécié avec satisfaction ces mesures".

Les deux dirigeants sont convenus du retour au Sénégal de l'ambassadeur d'Israël, de l'organisation prochaine de la visite du chef de la diplomatie sénégalaise, suspendue en raison de ce différend, et de la reprise de leur coopération, selon les deux communiqués.

En outre, "le Sénégal soutiendra la candidature d'Israël comme observateur à l'Union africaine" (UA), selon les services du gouvernement israélien.

Sur ce point, Dakar se borne à indiquer que "dans l'esprit de la Déclaration conjointe Cédéao/Israël issue du sommet de Monrovia, le Sénégal a pris bonne note de l'intention de l'Etat d'Israël de bénéficier d'un statut d'observateur auprès de l'Union africaine".

Dans son discours devant les dirigeants de la Cédéao dimanche, M. Netanyahu a réitéré son souhait de voir Israël retrouver auprès de l'UA le statut d'observateur dont il bénéficiait au sein de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) jusqu'en 2002.

Le roi du Maroc Mohammed VI, dont la Cédéao examinait dimanche la demande d'adhésion à l'organisation, a renoncé à assister au sommet en raison de tensions, selon Rabat, dues à l'invitation adressée au Premier ministre israélien.

Commentaires facebook