Samedi 18 Novembre 2017

Allocution de Issoufou Mahamadou à l’occasion de la visite de Ellen Johnson Sirleaf présidente du Liberia

Français

Madame la Présidente, Ellen Johnson Sirleaf, chère sœur et amie

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les membres des délégations,

Je voudrais, avant tout, vous exprimer l’immense plaisir que nous avons de vous recevoir aujourd’hui à Niamey.

Le peuple nigérien et son Gouvernement sont fiers de recevoir pour la troisième fois, la première femme Africaine élue Présidente de son pays. Nous sommes fiers de recevoir le prix Nobel de la paix 2011. Nous sommes fiers de recevoir la diplômée de Harvard. Nous sommes fiers de recevoir celle qui a eu une brillante carrière internationale. Nous sommes fiers de recevoir la Présidente de notre Organisation d’intégration régionale, la CEDEAO.

Madame la Présidente,

Votre parcours si riche doit nous inspirer tous.

Votre carrière constitue un modèle, un exemple pour tous les Africains en général et les femmes Africaines en particulier. Grâce àvotre courage , vos convictions , votre détermination, vous avez pu gravir l’échelle de toutes les responsabilités. Récemment encore, il vous a fallu ce courage et cette détermination pour arriver àbout de l’épidémie d’Ebola qui a endeuillévotre pays et fait porter un coup dur àsa prospéritééconomique et sociale. L’Afrique a besoin d’hommes et de femmes d’Etat comme vous. Du reste je suis convaincu que sous votre direction, la CEDEAO dont nous venons de vous confier la destinée, connaitra de grandes avancées sur la voie de l’intégration politique, économique et sociale. Je note d’ailleurs que vous arrivez àla tète de la CEDEAO au moment oùnous avons décidéde mettre en œuvre le tarif extérieur commun, au moment oùnous avons décidéd’accélérer la libre circulation des personnes et des biens, au moment oùnous avons décidéde hâter le pas vers la mise en place d’une monnaie commune. Je suis sûr que tous ces chantiers, y compris celui relatif aux réformes institutionnelles, connaitront des avancées certaines sous votre sage direction.

Madame la Présidente et chère sœur,

Le processus d’intégration au sein de la CEDEAO doit se nourrir de l’approfondissement des relations bilatérales entre les pays membres. L’excellence des relations bilatérales entre le Niger et le Libéria est bien établie.

Votre présente visite est certainement l’occasion de les renforcer davantage. Elle est l’occasion pour vous de partager nos analyses sur les menaces terroristes et criminelles dont sont victimes les pays de la sous-région, notamment ceux du Sahel et ceux du bassin du Lac Tchad oùsévit Boko Haram. Elle est l’occasion pour les dirigeants des deux pays miniers que nous sommes de partager nos expériences respectives en vue de mieux tirer profit de l’exploitation de nos ressources naturelles dont les prix sont malheureusement en baisse ces dernières années. Il en est ainsi par exemple du caoutchouc et des minerais de fer dont le Libéria est producteur et de l’uranium que produit le Niger.

Madame la Présidente,

J’exprime le souhait que votre présente visite aboutisse sur des décisions et propositions qui, d’une part, impacteraient positivement les efforts que nous faisons pour porter àun niveau toujours plus élevéles relations nigéro-libériennes et d’autre part, conforteront les initiatives communes que nous avons engagées pour l’approfondissement du processus d’intégration sous régionale.

Je voudrais enfin exprimer le souhait que le solide édifice de la coopération que nous développons répondra davantage aux aspirations légitimes de nos deux peuples àla démocratie et au développement économique et social.

Je vous remercie.

Date parution: 
Vendredi, 22 Juillet, 2016 - 11:15
Source du communiqué: 
Présidence

Commentaires facebook