Lundi 20 Novembre 2017

Le Pnud veut relancer la cohésion sociale entre les populations ivoiriennes, libériennes et guinéennes

Le Pnud veut relancer la cohésion sociale entre les populations ivoiriennes, libériennes et guinéennes
(AIP 03/06/17)
Le Pnud veut relancer la cohésion sociale entre les populations ivoiriennes, libériennes et guinéennes

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) veut relancer la cohésion sociale entre les populations de la Côte d’Ivoire, le Liberia et la Guinée, lors d'un séminaire portant sur la surveillance médicale post Ebola organisé, mardi, à Danané.

Selon les responsables du PNUD, ce séminaire vise à réaliser le dialogue transfrontalier entre les populations de la Côte d’Ivoire, du Liberia et de la Guinée, dans les zones frontalières Ouest de la Côte d’Ivoire entre les départements de Touba et Guiglo.

Il s’agit de redonner la confiance aux populations de cette zone à potentiel épidémique, selon le consultant au PNUD, Dr Memun Daniel. La société Ouest Africaine est bouleversée dans toutes ses composantes structurelles, socio-économiques, sanitaires et autres, après le passage de la maladie hémorragique à virus Ebola, estime-t-il.

Cette formation organisée en faveur des agents de sécurité frontalière et de santé intègre un programme de mise en œuvre du projet d’appui au renforcement de la surveillance médicale sous-régionale post Ebola et les initiatives de relèvement socio-économiques en Afrique de l’Ouest, indique-t-on.

Plusieurs activités dont la sensibilisation des populations sur les bonnes pratiques de vie, les échanges transfrontaliers entre la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone, quatre pays de l’Unité conjointe du Fleuve Mano ont marqué cette rencontre.

Commentaires facebook