Mercredi 22 Novembre 2017

La présidente Sirleaf salue la patience des Libériens

La présidente Sirleaf salue la patience des Libériens
(APA 08/11/17)
Monrovia, capitale du Liberia

APA - Monrovia (Libéria) - La Présidente Ellen Johnson Sirleaf a félicité les Libériens pour avoir fait preuve de patience et d’une attitude pacifique tout au long du processus électoral.

"En ce moment où nous traversons cette période d’incertitude dans notre processus électoral, en attendant la transition présidentielle du pays, je vous félicite pour votre patience et votre calme", a déclaré mardi la présidente Sirleaf dans un discours prononcé à Monrovia.

"Les lois et les institutions démocratiques du Liberia sont solides, ils résisteront à ce défi et ils résisteront à l’épreuve du temps", a-t-elle déclaré en référence à la plainte déposée par le Parti de la Liberté sur le processus électoral.

Le Parti de la liberté dont le candidat, Charles Brumskine, est arrivé troisième à l’issue du premier tour, avait indexé dans sa saisine d’éventuelles fraudes opérées lors des dernières élections générales du 10 octobre dernier.

Arrivé deuxième derrière George Weah (39 des suffrages), le vice-président sortant Joseph Boakai (29 % des suffrages) s’est joint au concert des réclamations en demandant une remise à plat du processus électoral.

"Nous pouvons les renforcer en faisant preuve de maturité et en n’abusant pas de nos positions ou en faisant un mauvais usage des plateformes mises à la disposition du pays à travers les médias d’information et les nouvelles technologies", a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué qu’elle était heureuse du fait que tous les partis politiques se soient entendus de façon cohérente et publique sur les dispositions prévues par nos lois ; notant que ces dispositions comprenaient le droit de contester, à travers un processus établi et ordonné, les modalités de vote et d’élection qui ont été mises en place.

"Nous, les politiciens, devons faire mieux ; notre peuple a pleinement joué sa partition ; nous avons atteint un taux de participation électoral de 73%, ce qui démontre la confiance dans notre processus électoral et dans l’avenir de notre pays", a-t-elle déclaré.

Elle a fait remarquer que les historiens se rappelleront de cette époque et nous jugeront comment nous nous sommes comportés durant ce moment critique et conclurons que nous ne pouvons pas les abandonner, nous ne pouvons pas nuire à notre avenir" et nous prions pour que Dieu sauve et protège le pays.

La Cour suprême du Libéria, siégeant lundi sur saisine du Parti de la Liberté (opposition), a mis en veilleuse le processus électoral en cours dans ce pays, suspendant et reportant à une date non précisée le second tour de l'élection présidentielle prévue le 7 novembre dernier.

La Constitution libérienne stipule que si un président n'est pas élu avant janvier 2018, un gouvernement de transition doit être formé.

Commentaires facebook