Vendredi 22 Septembre 2017

Gabon / Libéria : la colistière de George Weah invitée au 1er anniversaire d’un mouvement féministe gabonais

Gabon / Libéria : la colistière de George Weah invitée au 1er anniversaire d’un mouvement féministe gabonais
(Gabon Actu 03/06/17)

Jewell Howard Taylor, colistière de George Weah, ancien footballeur international libérien, candidat à l’élection présidentielle du Libéria prévue en octobre 2017 a été, jeudi à Libreville l’invitée vedette à la célébration du 1er anniversaire du mouvement féministe gabonais ‘’l’Appel des mille et une’’.

A l’occasion de cette célébration, le mouvement a remis des bons de formation à trente trois (33) femmes dans la coiffure, la couture et l’esthétique. Des formations de six (06) mois au terme desquelles, ces femmes sont sures de trouver un emploi grâce à des négociations menées par le mouvement.

« L’Appel des mille et une », dirigé par Nicole Assélé, ministre gabonais des Sports, se définit comme un rassemblement citoyen de la femme gabonaise, consciente des enjeux et des défis que représente la Décennie de la femme en particulier et son avenir en général.

Le mouvement vise à rappeler à la femme gabonaise sa place, son importance, mais surtout la force de décision que chacune possède individuellement, mais qui unies devient le pouvoir de faire la différence lors des divers grands rendez-vous de l’Histoire de la Nation Gabonaise.

Né le 1er octobre 1966 à Monrovia au Libéria, George Weah a été un joueur de football international libérien, devenu un homme politique.

Attaquant de renom, il remporte en 1995 le Ballon d’or récompensant le meilleur joueur évoluant en Europe. Il est le premier joueur non européen à remporter ce trophée et le seul originaire du continent africain.

Weah débute en 2005 une reconversion en politique en se présentant à l’élection présidentielle libérienne sous les couleurs du Congress for Democratic Change, après que le pays a connu plusieurs années de guerre civile. Le fait qu’il ait vécu à l’étranger durant la guerre civile, où il y a fait fortune, le rend « innocent » des crimes commis durant cette sombre période.

Sa principale adversaire, Ellen Johnson Sirleaf, qui a eu plusieurs postes à responsabilités, notamment à la Banque mondiale, critique Weah pour son manque de formation et son inexpérience en politique. Ce dernier rétorque que ce ne sont pas des personnes inexpérimentées en politique qui ont mené le pays vers une guerre civile, ayant engendré plusieurs centaines de milliers de morts.

Il perd finalement l’élection présidentielle du 8 novembre 2005 avec 40,4 % des voix ; il lui est alors proposé de collaborer au nouveau gouvernement en tant que ministre des Sports et de la Jeunesse par la nouvelle présidente élue.

Le 28 décembre 2014, il est élu sénateur de Monrovia avec 78% des voix en devançant Robert Sirleaf, le fils de la présidente.

George Weah est né de parents chrétiens mais se convertit à l’Islam, pour ensuite revenir au christianisme.

Carl Nsitou

Commentaires facebook