Mercredi 24 Mai 2017

Dans le monde

(AFP)

La police turque a arrêté mercredi le patron d'un magazine turc d'opposition au moment où il tentait de passer en Grèce, deux jours après sa condamnation à plus de 22 ans de prison, a annoncé l'agence officielle Anadolu.

Le directeur de la publication du magazine Nokta Murat Capan a été arrêté avec quatre autres personnes alors qu'il tentait de franchir "illégalement" la frontière avec la Grèce dans le district d'Uzunkorpru dans la province d'Edirne, a indiqué l'agence.

(AFP)

Amnesty International a demandé mercredi aux autorités ivoiriennes d'ouvrir d'urgence une enquête indépendante après les violences du mois de mai marqué par des mutineries et des manifestations d'anciens rebelles démobilisés, qui ont fait 8 morts.

"Les autorités en Côte d'Ivoire doivent ouvrir de toute urgence une enquête indépendante sur les décès de huit personnes (...) et doivent porter les responsables en justice dans des procès équitables" a fait savoir l'ONG de défense des droits de l'Homme dans un communiqué.

(AFP)

Le président américain Donald Trump est arrivé mercredi à Bruxelles pour sa première visite auprès de l'Otan et l'UE, où quelque 10.000 manifestants pacifistes, féministes ou anti-capitalistes lui ont signifié qu'il n'était "pas le bienvenu".

Parti de la gare du Nord en fin d'après-midi, peu après l'atterrissage du Boeing présidentiel Air Force One sur la base militaire de Melsbroek en provenance de Rome, le cortège bigarré a traversé le centre de Bruxelles dans une ambiance bon enfant, sous un soleil quasi estival.

(AFP)

L'armée a commencé à être déployée mercredi pour protéger les bâtiments publics à Brasilia, où la police a repoussé à l'aide de gaz lacrymogène les dizaines de milliers de manifestants qui tentaient de rejoindre le palais présidentiel pour exiger le départ du chef de l'Etat Michef Temer, accusé d'avoir autorisé des pots-de-vin.

(AFP)

L'Otan a décidé mercredi de rejoindre la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie emmenée par Washington, comme le réclament depuis plus d'un an les Etats-Unis.

Le nouveau président américain Donald Trump, qui doit participer jeudi à son premier sommet de l'Otan, espérait arracher cette concession malgré l'opposition de pays comme l'Italie et la France, qui craignent que cela n'écorne l'image de l'Alliance dans le monde arabe.

(AFP)

Des dizaines de milliers de nationalistes israéliens ont marché mercredi dans la Vieille ville de Jérusalem pour célébrer les 50 ans de la prise des lieux par l'armée israélienne, anniversaire qui donne régulièrement lieu à des incidents, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les manifestants, chantant, dansant et agitant des drapeaux frappés de l'étoile de David, ont marché à travers les rues du quartier musulman de la Vieille ville pour se rendre devant le mur des Lamentations, haut lieu du judaïsme situé dans le quartier juif.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mercredi une aide militaire supplémentaire américaine de 75 millions de dollars, après la visite de Donald Trump et l'annonce d'une vente massive d'armes par les Etats-Unis à l'Arabie saoudite qui inquiète en Israël.

A l'occasion de la visite de M. Trump lundi et mardi en Israël, "les Etats-Unis nous ont promis de maintenir l'avantage (militaire) qualitatif au Proche-Orient", a dit M. Netanyahu, cité par ses services.

(AFP)

Une Maison Blanche en état de siège, un procureur spécial qui fourbit ses armes, des commissions parlementaires aux révélations quotidiennes: l'affaire russe va continuer à empoisonner la présidence de Donald Trump, mais quels développements en attendre ?

- Quelles convictions ont les responsables américains du renseignement ?

Il y a eu des "interactions" en 2016 entre des responsables russes et l'équipe de campagne de Donald Trump. L'ex-directeur de la CIA John Brennan l'a encore publiquement affirmé mardi.

(AFP)

Un attentat-suicide présumé a été commis mercredi dans un terminal de bus de la capitale indonésienne, Jakarta, tuant au moins un policier dans la dernière attaque visant ce pays à majorité musulmane, a annoncé la police.

Cinq policiers ont également été blessés dans le terminal très fréquenté de Kampung Melayu.

"Il y a eu deux explosions vers 21H00" (14H00 GMT), a indiqué le chef de la police de l'est de Jakarta, Andry Wibowo, à l'antenne de la télévision MetroTV.

(AFP)

Lassés des scandales de corruption à répétition, plusieurs dizaines de milliers de Brésiliens ont rejoint mercredi Brasilia pour manifester, à l'appel des syndicats, afin d'exiger le départ du président Michel Temer, accusé d'avoir autorisé des pots-de-vin, et la fin des mesures d'austérité.

Portant des t-shirts rouges avec le slogan "Pas un droit de moins" et des autocollants "Dehors Temer", environ 25.000 personnes se préparaient à la mi-journée à défiler en direction du Parlement, selon les chiffres des services de sécurité des autorités locales.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a promis mercredi au pape François au cours de leur entretien au Vatican de lutter contre la famine et d'affecter une somme de 300 millions de dollars pour parvenir à cet objectif.

"Le président a renouvelé l'engagement des Etats-Unis à combattre la famine", indique un communiqué du service de presse de la Maison Blanche.

(AFP)

Le président Recep Tayyip Erdogan a exhorté mercredi l'Union européenne à se décider sur l'adhésion de la Turquie, affirmant que son pays ne saurait être traité comme un "mendiant" aux portes de l'Europe.

"L'UE attend que la Turquie se retire d'elle-même", a déclaré M. Erdogan au cours d'une conférence de presse à Ankara avant de partir pour Bruxelles où il va participer au sommet de l'Otan jeudi. "Mais c'est à vous de prendre la décision. Si vous la prenez, nous ne vous compliquerons pas la tâche."

(AFP)

Parmi les avis de recherches qui circulaient sur les réseaux sociaux après l'attentat de Manchester lundi, de nombreux faux ont été relayés, des inventions d'internautes "en quête d'attention", selon Nicolas Vanderbiest, spécialiste des polémiques sur internet.

"Ce sont des phénomènes qui sont devenus plus ou moins habituels après les attentats", estime ce chercheur à l'Université catholique de Louvain, rappelant qu'après les attaques de Paris en novembre 2015, de nombreux faux avaient aussi circulé via le hashtag #RechercheParis.

(AFP)

La police a annoncé mercredi l'arrestation d'une cinquième personne dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Manchester, dans la localité proche de Wigan (nord-ouest).

L'homme "était en possession d'un paquet que nous examinons actuellement", a précisé un communiqué. Quatre autres hommes se trouvaient en garde à vue mercredi dont trois arrêtés dans la nuit au sud de Manchester, et un quatrième mardi.

(AFP)

Une marche contre la violence est prévue mercredi dans la favela de Maré, à Rio de Janeiro, où 18 morts violentes ont été recensées depuis le début de l'année, une de plus que pour tout 2016.

Selon le Forum "Assez de Violence, une autre Maré est possible", qui organise la manifestation, la favela a subi 14 incursions policières en trois mois, de janvier à mars 2017, presque la moitié du total atteint au cours de toute l'année dernière (33).

(AFP)

Le Qatar a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur un piratage sans précédent de son agence officielle QNA via laquelle ont été diffusés des propos attribués à l'émir cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani et traitant de questions régionales hautement sensibles.

Ces déclarations retentissantes ont provoqué une onde de choc dans le Golfe, plusieurs chaînes de télévision leur accordant du crédit jusqu'à un démenti de Doha qui a dénoncé une cyberattaque contre QNA.

(AFP)

Voici la liste provisoire des victimes identifiées de l'attentat qui a frappé Manchester lundi, faisant 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés.

-Saffie Rose Roussos

Âgée de 8 ans, c'est la plus jeune victime connue de l'attentat. Elle a assisté au concert avec sa mère et sa grande sœur, qui ont toutes les deux été blessées et hospitalisées. Les professeurs de l'école primaire de Tarleton Community, où elle était scolarisée, ont salué une "magnifique petite fille, dans tous les sens du terme".

-Georgina Callander

(AFP)

Plusieurs dizaines de migrants sont morts noyés mercredi, dont de très jeunes enfants, après être tombés d'une embarcation surchargée au large de la Libye où la tension monte entre humanitaires et garde-côtes libyens.

Les garde-côtes italiens, qui coordonnent les secours dans cette zone, ont fait état en fin de journée de 34 cadavres, dont une dizaine d'enfants.

(AFP)

Seize civils, dont cinq enfants, ont été tués mercredi dans des frappes de la coalition internationale dirigée par Washington près de Raqa, principal fief du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et cible d'une vaste offensive, selon une ONG.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers le pays en guerre, a fait état de plusieurs bavures de cette coalition antijihadistes qui mène depuis 2014 des raids contre l'EI en Syrie et en Irak voisin.

(AFP)

La police britannique a dit mercredi qu'il était "très clair que l'enquête porte sur un réseau" concernant l'attentat de Manchester qui a fait 22 morts lundi, confirmant que le kamikaze n'avait vraisemblablement pas agi seul.

"Il est très clair que l'enquête porte sur un réseau", a déclaré à la presse le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins, ajoutant que "quatre personnes" étaient actuellement en garde à vue dans le cadre de l'enquête.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a laissé une droite israélienne aux anges en quittant Jérusalem. Mais l'absence de propositions précises pour mettre fin à des décennies de conflit avec les Palestiniens soulève de vives interrogations.

Un éloge ardent d'Israël, mais pas un mot sur la création d'un Etat palestinien, rien non plus sur la colonisation israélienne, a fortiori pas la moindre mention de concession territoriale qu'Israël serait appelé à faire un jour...

(AFP)

Le scandale de corruption frappant de plein fouet le président brésilien Michel Temer risque selon les analystes de freiner les réformes libérales du gouvernement visant à sortir la première économie d'Amérique latine de la crise.

"L'économie va être très affectée par la situation actuelle de crise. Je redoute une troisième année consécutive de crise", déclare à l'AFP Gesner Oliveira, professeur d'économie à la Fondation Getulia Vargas (FGV) à Sao Paulo et associé du cabinet de consultants GO Associados.

(AFP)

Quand cet avocat a regagné son domicile de Pékin après près de deux ans de détention, sa femme n'a pas reconnu le quadragénaire aux cheveux blancs qui se tenait sur le palier. Un témoignage qui soulève la question du recours aux traitements médicaux forcés dans les prisons chinoises.

"Il n'a que 46 ans mais j'ai cru que c'était un vieillard", témoigne l'épouse, Wang Qiaoling. "Il avait perdu 15 kilos et avait complètement changé".

(AFP)

En quelques minutes, les pleurs ont remplacé les applaudissement, lorsqu'un attentat revendiqué par le groupe Etat Islamique a frappé une salle de concert de Manchester lundi soir, faisant 22 morts et 59 blessés, dont plusieurs enfants et adolescents.

Voici le film des évènements :

Lundi en fin de soirée, alors que se termine le concert de la chanteuse américaine Ariana Grande dans l'Arena de Manchester, des dizaines de parents venus chercher leurs enfants s'agglutinent devant la salle, située à proximité immédiate de la gare Victoria.

(AFP)

Il peignait la nuit, en secret, les violences qu'il avait vues dans la journée: durant deux ans et demi, Mostafa a bravé, avec son pinceau et ses crayons, les interdits jihadistes pour témoigner de la brutalité du règne du groupe Etat islamique.

Le corps sanguinolent d'un homme suspendu par un pied, un autre allongé dans une mare de sang avec sa tête coupée posée sur son dos, une femme le visage brûlé à l'acide, un enfant éborgné... Les 240 dessins et peintures de Mostafa al-Tha'i ressemblent à un musée des horreurs.

(AFP)

"Ils perdent l'occasion de déguster les meilleurs vins": l'embargo russe sur les vins de son pays en riposte à l'adhésion à l'Otan, laisse froid le Premier ministre du Monténégro, Dusko Markovic.

Vendredi à Bruxelles, il sera à la table des dirigeants au sommet de l'Alliance. Quelques jours plus tard, le Monténégro devrait devenir officiellement le 29ème membre sans que cela ne suscite jusqu'à présent le chaos redouté à Podgorica.

(AFP)

Un revenu de base, qui serait accordé de manière inconditionnelle à tous les individus d'âge actif et aux enfants et serait neutre pour les finances publiques, ne serait pas un outil efficace pour réduire la pauvreté, estime l'OCDE mercredi.

Dans une note intitulée "le revenu de base, que changerait-il?", l'OCDE a étudié pour quatre pays (France, Finlande, Italie et Royaume-Uni) un revenu universel qui serait versé, sans conditions de ressources, à tous les individus d'âge actif ainsi qu'aux mineurs.

(AFP)

Au moins 20 migrants sont morts noyés mercredi, dont de très jeunes enfants, après être tombés d'une embarcation surchargée au large de la Libye, ont annoncé mercredi les garde-côtes italiens et le responsable d'un navire humanitaire présent sur les lieux.

"Il y a une situation d'urgence aujourd'hui. Environ 200 personnes sont tombées à l'eau et pour l'instant, nous avons 20 cadavres", a déclaré à l'AFP un porte-parole des garde-côtes.

(AFP)

L'ONU a mis en doute mardi les conclusions de l'enquête congolaise sur le meurtre de deux experts onusiens au mois de mars.

La justice militaire congolaise a annoncé samedi l'ouverture prochaine du procès des assassins présumés de deux experts de l'ONU tués en mars dans le Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), sans en préciser la date.

"Cela semble avoir été mené avec pas mal de rapidité", a commenté le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Il a souligné que Kinshasa n'avait pas encore communiqué ses conclusions à l'ONU.

(AFP)

Trois hommes ont été arrêtés mercredi dans le sud de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre), "en lien" avec l'enquête sur l'attentat de lundi dans une salle de concert de la ville, a annoncé la police.

Un premier homme avait déjà été arrêté mardi dans le sud de la ville à la suite de l'attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés et a été revendiqué par le groupe Etat islamique.

(AFP)

Voici la liste provisoire des victimes identifiées de l'attentat qui a frappé Manchester le 22 mai, faisant 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés. Cette liste sera actualisée au fur et à mesure des identifications.

-Saffie Rose Roussos

Âgée de 8 ans, c'est l'une des plus jeunes victimes de l'attentat. Elle a assisté au concert avec sa mère et sa grande sœur, qui ont toutes les deux été blessées et hospitalisées.

(AFP)

Des islamistes ont décapité un chef de la police et pris plusieurs otages dont un prêtre dans le sud des Philippines, où le président Rodrigo Duterte a imposé la loi martiale pour contrer les islamistes et envisage de l'étendre à l'ensemble du pays.

"Le chef de la police de Malabang a été stoppé alors qu'il rentrait chez lui à un point de contrôle opéré par des terroristes et je crois qu'ils l'ont décapité sur place directement", a déclaré le président pour justifier la loi martiale imposée dans le sud des Philippines.

(AFP)

Des organisations paysannes et indigènes du Guatemala ont bloqué mardi au moins 20 routes du pays afin d'exiger la démission du président Jimmy Morales, qu'ils accusent d'être incapable de gouverner et d'entretenir la corruption.

"Nous exigeons la démission de Jimmy Morales qui est incapable et entretient la corruption", déclarent dans un communiqué commun le Comité de développement paysan (CODECA) et la Coordination nationale des organisations paysannes (CNOC) qui ont appelé à ce mouvement de protestation.

(AFP)

Les universités américaines sont réputées pour être des bastions démocrates et progressistes. Mais avec l'élection de Donald Trump, les étudiants conservateurs sortent du bois et les idées conservatrices gagnent du terrain.

Les récentes manifestations violentes à Berkeley ou sur d'autres campus pour empêcher des conférences de polémistes ultra-conservateurs, comme Milo Yiannopoulos ou Ann Coulter, pourraient laisser penser que les étudiants démocrates monopolisent l'expression politique sur les campus. Pas tout à fait.

(AFP)

Le kamikaze qui a tué 22 personnes lundi soir dans une salle de concert bondée de Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, a été identifié comme étant un Britannique d'origine libyenne discret et réservé, selon des médias britanniques.

La police a affirmé qu'il s'agissait de Salman Abedi, 22 ans, mort dans l'explosion qu'il a provoquée à la fin du spectacle de la star américaine Ariana Grande, à l'une des sorties du Manchester Arena, dans un espace couvert reliant la salle à la gare Victoria toute proche.