Vendredi 15 Décembre 2017
(AFP 02/12/17)
L'organisation régionale d'Afrique australe a déployé samedi une force conjointe de 250 hommes au Lesotho, en proie à l'instabilité depuis l'assassinat en septembre de son chef d'état-major des armées. La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), qui tente depuis des années de promouvoir la paix et la stabilité dans le petit royaume à l'histoire politique mouvementée, avait annoncé en septembre l'envoi prochain d'une équipe. "C'est notre ferme conviction que la présence de cette mission est nécessaire pour établir un environnement sûr, stable et pacifique, qui permette la mise en oeuvre de réformes constitutionnelles, parlementaires, judiciaires et de sécurité", a déclaré le vice-Premier ministre Monyane Moleleki lors d'une cérémonie d'inauguration.
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(AFP 14/09/17)
Le roi du Lesotho a exhorté jeudi l'armée à l'unité après le meurtre "embarrassant" de son chef d'état-major par deux officiers supérieurs, la semaine dernière dans ce petit royaume d'Afrique australe à l'histoire politique mouvementée. "L'assassinat du général Motsomotso nous a embarrassé en tant que nation (...) faisant de nous la risée des nations", a déclaré le roi Letsie III lors des obsèques du général Khoantle Motsomotso à Malibamatso (au nord de la capitale Maseru). Le général a été assassiné...
(AFP 09/09/17)
L'assassinat cette semaine au Lesotho du chef d'état-major de l'armée a ravivé les risques d'une déstabilisation de ce petit royaume d'Afrique australe, où l'armée exerce un poids énorme sur les institutions, cause de décennies d'instabilité politique. Mardi matin, deux officiers se sont présentés au bureau du général Khoantle Motsomotso, au siège du commandement militaire à Maseru, et l'ont abattu. Eux-mêmes ont été tués lors de la fusillade qui a suivi avec les gardes du corps de leur victime. Les motivations du général Bulane...
(AFP 06/09/17)
L'organisation régionale d'Afrique australe a annoncé mercredi l'envoi au Lesotho d'une équipe chargée de faire la lumière sur l'assassinat "odieux" du chef d'état-major de ce petit royaume à l'histoire politique mouvementée. La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) tente depuis des années de promouvoir la paix et la stabilité dans ce pays, où l'assassinat mardi du général Khoantle Motsomotso pourrait raviver les tensions. Ce dernier a été tué dans une caserne de Maseru lors d'une fusillade, quand deux officiers militaires...
(AFP 05/09/17)
Le chef d'état-major de l'armée du Lesotho, le général Khoantle Motsomotso, a été abattu mardi au cours d'une fusillade survenue dans une caserne de ce petit royaume enclavé d'Afrique australe, où l'armée exerce une forte influence sur la vie politique. "Le commandant (des forces armées) a été déclaré mort" à la suite de l'incident, a affirmé à l'AFP un responsable militaire sous couvert de l'anonymat. Deux autres officiers supérieurs, le colonel Tefo Hashatsi et le général Bulane Sechele, ont également...
(Seychelles News Agency 22/08/17)
La contribution et la proposition des Seychelles pour l'introduction d'une stratégie régionale complète pour aborder collectivement les problèmes de drogue ont été accueillis favorablement par la Communauté de développement de l'Afrique australe SADC, a annoncé, lundi, un communiqué de State House. Les chefs d’État et les gouvernements de la SADC ont assisté au 37ème sommet qui s’est tenu ce week-end à Pretoria, en Afrique du Sud. Quant au VIH / sida, le président des Seychelles, Danny Faure, a souligné aux...
(AFP 31/07/17)
Les autorités du Lesotho ont lancé une enquête après la découverte de micros espion dans le bureau du nouveau Premier ministre cette semaine, a annoncé samedi son porte-parole. "Des dispositifs d'écoute ont été trouvés dans le bureau du Premier ministre (Thomas Thabane) et une enquête est en cours afin de savoir qui est derrière tout ça", a déclaré à l'AFP le porte-parole, Thabo Thakalekoala. Les équipements ont été trouvés sous le bureau du Premier ministre et près de son téléphone...
(APA 17/06/17)
Le nouveau Premier ministre du Lésotho, Thomas Thabane a officiellement pris fonctions vendredi à Maseru Thabane remplace ainsi le Premier ministre sortant Pakalitha Mosisili, après que le parti de ce dernier et ses alliés de la coalition ont subi un revers lors des élections legislatives du 3 juin dernier Thabane est le leader de la Convention All Basotho, qui a collecté le plus de voix lors de l’élection, mais n’a pas obtenu une majorité absolue pour former son propre gouvernement. Il a promis d’aborder, en tant que nouveau Premier ministre, les questions liées au chômage, le VIH/SIDA, la santé et la criminalité.
(AFP 16/06/17)
Le vainqueur des élections législatives anticipées Thomas Thabane a été officiellement investi vendredi Premier ministre d'un gouvernement de coalition, trois ans après avoir été chassé du pouvoir par une tentative de coup d'Etat militaire. La cérémonie s'est déroulée dans un stade de Maseru, la capitale de ce petit royaume d'Afrique australe, deux jours après le mystérieux assassinat de la première épouse de M. Thabane. Son parti, la Convention des Basothos (ABC), s'est imposé lors du scrutin du 3 juin en emportant 48 des 120 sièges du Parlement local, devant celui du Premier ministre sortant Pakathila Mosisili, qui n'en a décroché que 30.
(AFP 15/06/17)
L'épouse de Thomas Thabane, le récent vainqueur des élections législatives au Lesotho, a été tuée par balles mercredi soir, plongeant le petit royaume africain dans la confusion à la veille de l'investiture du nouveau Premier ministre. Selon une source policière, Lipolelo Thabane, 58 ans, en instance de divorce depuis des années avec M. Thabane, a été abattue alors qu'elle circulait en voiture dans le village de Ha 'Masana, à environ 35 kilomètres au sud de la capitale Maseru. "Les deux...
(AFP 14/06/17)
Le vainqueur des élections générales anticipées du 3 juin au Lesotho, l'ex-Premier ministre Thomas Thabane, sera investi vendredi à la tête d'un nouveau gouvernement de coalition, a-t-on appris mercredi de source officielle. "Soyez informés qu'une cérémonie d'investiture du Premier ministre élu aura lieu le 16 juin 2017 au stade Setsoto" dans la capitale Maseru, a annoncé le secrétaire général du gouvernement, Lebohang Ramohlanka, dans un communiqué. Le parti de M. Thabane, la Convention des basothos (ABC), s'est imposé lors du...
(AFP 06/06/17)
L'ex-Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, de retour d'un exil de deux ans, est arrivé en tête des élections législatives et sera chargé dans les prochains jours de former une coalition, selon les résultats définitifs du scrutin publiés mardi. Avec 48 sièges sur 120, le parti de M. Thabane devance celui du chef du gouvernement sortant, Pakalitha Mosisili, qui n'en a remporté que 30, a annoncé la Commission électorale indépendante (IEC). "Nous avons l'intention de former un gouvernement avec l'Alliance démocratique, le Parti national basotho et le Congrès réformé du Lesotho", a annoncé...
(RFI 04/06/17)
Des élections législatives se sont tenues ce samedi 3 juin au Lesotho, petit royaume de 2 millions d'habitants, enclavé dans les montagnes d'Afrique du Sud. Ce scrutin a été précipité par la mise en minorité en mars de la coalition dirigée par le Premier ministre Pakalitha Mosisili du Congrès des démocrates, au pouvoir depuis 2015. Le résultat s'annonce d'ores et déjà serré entre le sortant et l'ancien Premier ministre, Thomas Thabane, qui avait dû fuir le pays en 2014, suite à une tentative de coup d'Etat militaire. Le scrutin de ce week-end ne permettra sûrement pas au Lesotho de sortir de l'instabilité politique.
(AFP 03/06/17)
Les électeurs du Lesotho ont commencé à voter samedi pour des législatives aux résultats incertains qui ne devraient pas permettre à ce petit royaume africain de rompre avec son instabilité politique chronique, nourrie par une armée omniprésente. Ce scrutin, le troisième en cinq ans, a été précipité par la mise en minorité en mars de la coalition de sept partis dirigée par le Premier ministre Pakalitha Mosisili, au pouvoir depuis 2015. Les bureaux de vote ont ouvert à 5h00 GMT...
(AFP 01/06/17)
Deux anciens chefs du gouvernement du Lesotho sont les favoris des élections législatives anticipées de samedi qui risquent de déboucher sur une fragile coalition dans ce royaume en crise politique depuis plus de trois ans. - Pakalitha Mosisili - A 72 ans, le leader du Congrès démocratique (DC) et Premier ministre sortant compte bien retrouver son poste. Lâché en mars par une partie de ses alliés dans la coalition qu'il dirigeait, il avait dû remettre sa démission. Figure incontournable de...
(AFP 01/06/17)
Les habitants du Lesotho, petit royaume enclavé au sein de l'Afrique du Sud, votent samedi pour des législatives anticipées qui risquent de déboucher sur un fragile gouvernement de coalition et perpétuer une instabilité politique qui dure déjà depuis plus de trois ans. C'est la troisième fois en cinq ans que les Lésothans sont appelés à renouveler leur Parlement, dans cette monarchie de deux millions d'habitants qui figure parmi les nations les moins développées au monde...

Pages