Le facilitateur de la SADC en visite au Lesotho pour une mission de paix | Africatime
Lundi 16 Janvier 2017

Le facilitateur de la SADC en visite au Lesotho pour une mission de paix

Le facilitateur de la SADC en visite au Lesotho pour une mission de paix
(Xinhua 30/07/15)

Le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa, facilitateur de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), se rendra au Lesotho pour faciliter la paix et la stabilité dans le royaume, a annoncé mercredi son porte-parole, Ronnie Mamoepa.
Au cours de sa visite prévue jeudi, M. Ramaphoesa informera les acteurs politiques clefs ainsi que les autres acteurs concernés des Termes de référence pour l'établissement de la Commission d'enquête de la SADC sur les récents événements dans le pays.

Dans ce contexte, le sommet des chefs d'Etat double Troïka de la SADC, organisé le 3 juillet à Pretoria, a décidé d'établir une commission d'enquête indépendante sur les circonstances entourant la mort de l'ancien commandant de l'armée du Lesotho, Maaparankoe Mahao, et son déploiement avec effet immédiat.

M. Mahao a été tué en juin après avoir été renvoyé par le Premier ministre Pakalitha Mosisili. Son décès a plongé le pays dans l'incertitude.

La commission d'enquête, présidée par le juge botswanais Mpaphi Phumaphi, enquêtera également sur les autres facteurs liés qui peuvent avoir contribué aux incidents d'instabilité au Lesotho.

M. Ramaphosa a effectué une série de missions qui ont contribué à la réouverture du parlement, la tenue d'élections démocratiques et l'inauguration d'un gouvernement démocratique au Lesotho.

La SADC pousse tous les acteurs du royaume, y compris le gouvernement, à mener de manière urgente des réformes constitutionnelles et du secteur de la sécurité.

Le Lesotho a dû organiser des élections anticipées au mois de février suite à la tentative de coup d'Etat en août dernier. M. Mosisili est sorti vainqueur des élections. Il a ensuite limogé M. Mahao et renommé Tlali Kamoli au poste de chef des armées.

M. Kamoli avait été renvoyé par l'ancien Premier ministre Thomas Thabane et était derrière la tentative de coup d'Etat.

Commentaires facebook