Mardi 21 Novembre 2017

Lesotho: les élections législatives se terminent dans un contexte tendu

Lesotho: les élections législatives se terminent dans un contexte tendu
(RFI 04/06/17)
Lesotho: les élections législatives se terminent dans un contexte tendu

Des élections législatives se sont tenues ce samedi 3 juin au Lesotho, petit royaume de 2 millions d'habitants, enclavé dans les montagnes d'Afrique du Sud. Ce scrutin a été précipité par la mise en minorité en mars de la coalition dirigée par le Premier ministre Pakalitha Mosisili du Congrès des démocrates, au pouvoir depuis 2015. Le résultat s'annonce d'ores et déjà serré entre le sortant et l'ancien Premier ministre, Thomas Thabane, qui avait dû fuir le pays en 2014, suite à une tentative de coup d'Etat militaire.

Le scrutin de ce week-end ne permettra sûrement pas au Lesotho de sortir de l'instabilité politique. Les analystes s'accordent à dire que les résultats seront serrés et le vainqueur devra sans doute gouverner en coalition.

Les deux favoris de cette élection sont des vétérans de la politique, âgés de plus de 70 ans. D'un côté, le chef du gouvernement sortant Pakalitha Mosisili représente le Congrès des démocrates. De l'autre, Thomas Thabane est à la tête du Congrès des Basotho.

Revenu de son exil sud-africain il y a tout juste trois mois dans son pays, ce dernier a pourtant réussi à mobiliser largement, particulièrement dans les centres urbains, alors que son adversaire recrute plutôt dans les zones rurales. Pourtant, la participation de nombreux petits partis et le mode de scrutin rendent difficile l'émergence d'une majorité claire.

L'influence de l'armée dans le Royaume est également source de tensions. Après un coup d'Etat raté en 2014, le chef de l'armée a été démis de ses fonctions. Les officiers, qui soutiennent le sortant Pakalitha Mosisili, pourraient avoir du mal à accepter une victoire de Thomas Thabane.

Commentaires facebook