Samedi 25 Novembre 2017

Lesotho: le chef des armées assassiné dans des circonstances suspectes

Lesotho: le chef des armées assassiné dans des circonstances suspectes
(RFI 06/09/17)

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) souhaite envoyer rapidement une mission d’enquête au Lesotho pour faire toute la lumière sur les circonstances du décès du chef des armées. Le lieutenant-général Khoantle Motsomosto a en effet trouvé la mort le 5 septembre dans une fusillade. Cet incident illustre les tensions très vives au Lesotho au sein de l’armée, qui exerce traditionnellement une forte influence sur la vie politique du pays. Cette nouvelle éruption de violence fait à nouveau craindre pour la stabilité du petit royaume enclavé dans l’Afrique du Sud, trois ans après un coup d’État militaire raté en 2014.

Le lieutenant-général Khoantle Motsomotso se trouvait dans son bureau le 5 septembre au matin lorsque deux officiers supérieurs ont tenté de forcer le passage. Une fusillade avec les gardes du chef des armées du Lesotho s’en est suivie. Les deux assaillants auraient été tués en même temps que le lieutenant-général.

Il s'agi du colonel Tefo Hashatsi et du général Bulane Sechele. Tous deux avaient déjà été mis en cause dans l'assassinat de l'ancien patron de l'armée Maparankoe Mahao en juin 2015. Un troisième complice serait parvenu à prendre la fuite, selon les déclarations d'un responsable militaire.

Le président sud-africain Jacob Zuma s’est dit révolté par la mort du lieutenant général, et a mis en garde contre « un schéma récurrent au Lesotho », qui a connu plusieurs coups d’État ou tentatives de coups d’État.

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170906-lesotho-assassinat-chef-armee-khoantl...

Commentaires facebook