Lundi 29 Mai 2017

Lesotho: élections en vue après un vote de défiance contre le Premier ministre

Lesotho: élections en vue après un vote de défiance contre le Premier ministre
(AFP 01/03/17)
Le Premier ministre Pakalitha Mosisili

Des élections devraient être organisées dans les trois mois au Lesotho après un vote de défiance mercredi du parlement contre le Premier ministre Pakalitha Mosisili, à la tête d'un fragile gouvernement de coalition dans un royaume en profonde crise politique.

"Le vote de défiance qui recommande à sa majesté, le roi Letsie III, de nommer Monyane Moleleki comme nouveau premier ministre, a été adopté", a déclaré Ntlhoi Motsamai, le président du parlement.

Selon la Constitution du Lesotho, l'actuel Premier ministre a trois jours pour donner sa démission et laisser son poste au leader de l'opposition Monyane Moleleki.

Mais une autre option s'offre à lui: il peut en effet demander au roi d'organiser de nouvelles élections sous trois mois et demeurer chef du gouvernement en attendant.

Selon son entourage, Pakalitha Mosisili devrait choisir cette voie.

"Il ne va pas démissionner, il va rester Premier ministre jusqu'aux prochaines élections", a indiqué Fako Likoti, un des ses conseillers.

Le week-end dernier, M. Mosisili, avait anticipé le vote de mercredi en demandant à ses partisans de se préparer à des législatives.

"Comme vous le voyez au parlement, c'est une réalité indéniable que l'opposition est maintenant plus nombreuse que nous", avait-il admis.

Le Lesotho traverse une profonde crise politique depuis un coup d'Etat manqué en juin 2014 qui avait débouché sur des élections en février 2015.

Le parti de la Convention des Basothos (ABC) du Premier ministre de l'époque, Thomas Thabane avait alors été devancé par le Congrès Démocratique (DC) qui avait formé une courte majorité parlementaire (65 députés sur 120) avec plusieurs petits partis et élu Pakalitha Mosisili à la tête du gouvernement.

Mais en novembre dernier, cette fragile majorité avait explosé avec le départ d'une vingtaine de députés, dont Monyane Moleleki, officiellement pour des désaccords concernant les politiques économiques.

Ce vote de défiance, mercredi, intervient quelques semaines seulement après le retour de M. Thabane au Lesotho, suite à deux années d'exil, promettant de reconquérir le pouvoir dans les urnes.

Petite monarchie constitutionnelle extrêmement pauvre, grand comme la Belgique, le Lesotho est complètement enclavé au coeur du territoire de son puissant voisin sud-africain, auquel il fournit une bonne partie de ses besoins en eau.

Commentaires facebook