Lundi 25 Septembre 2017

Le Lesotho prêt à tenir les élections le 3 juin

Le Lesotho prêt à tenir les élections le 3 juin
(Xinhua 01/06/17)

JOHANNESBURG, (Xinhua) -- La Commission électorale indépendante du Lesotho (CEI) est prête à organiser les élections parlementaires le 3 juin dans le pays, a déclaré mardi le porte-parole de la CEI, Tuoe Hantsi.

Dans une interview accordée à Xinhua, M. Hantsi a annoncé que le Lesotho tiendra ses élections le 3 juin, pour choisir les 120 députés du Parlement.

Le Premier ministre Pakalitha Mosilili a été évincé dans un vote de non confiance en mars dernier, provoquant les élections trois ans avant l'échéance. Dans un pays d'environ 2 millions d'habitants, plus de 1,2 million sont inscrits sur la liste des électeurs.

M. Hantsi a affirmé que toutes les ressources logistiques et humaine étaient en place, et prêtes pour la tenue des élections.

Le Lesotho a été secoué par des problèmes de sécurité avec la mort de l'ancien commandant de la Force de défense, Maaparankoe Mahao, abattu le 25 juin 2015.

La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) a alors mandaté le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa pour intervenir dans les problèmes du Lesotho.

Une Mission d'observation de la SADC (SOEM) est également déployée au Lesotho pour superviser les élections, composée de 41 observateurs venus de neuf Etats membres de la SADC. La SOEM est dirigée par Augustine Mahiga, ministre tanzanien des Affaires étrangères et de la coopération en Afrique de l'Est.

"Nous sommes informés de manière fiable par la Mission du Conseil consultatif électoral de la SADC que la Commission électorale indépendante et les parties prenantes concernées dans le Royaume du Lesotho ont pris les mesures nécessaires pour que les principes de conduite des élections démocratiques définis dans les principes et lignes directrices révisés de la SADC régissant les élections soient observées. Nous concluons donc que le Lesotho est généralement disposé à tenir des élections le 3 juin 2017 ", a affirmé M. Mahiga.

Les partis politiques du Lesotho ont accepté de signer un engagement de paix préélectoral. Le Conseil chrétien du Lesotho s'est engagé à accepter les résultats des élections au cas où elles seront jugées libres et équitables par des observateurs indépendants dûment autorisés.

La SOEM restera au Lesotho jusqu'au 12 juin, mais elle a fait savoir qu'elle pourrait y rester plus longtemps si nécessaire.

Commentaires facebook