| Africatime
Lundi 27 Février 2017
(Le Monde 27/02/17)
Opérations à mains nues, pannes de générateur, insalubrité, coûts exorbitants des soins, impuissance du personnel : le quotidien des malades tourne au tragique. S’il était né un jour plus tôt, le fils de Ronald Odhiambo Bola serait peut-être toujours en vie. « Notre enfant, John, a vu le jour le 5 décembre 2016. Le jour même où les médecins de tout le pays se sont mis en grève, dit-il sobrement, le regard triste. Ronald a donné rendez-vous dans un hôtel vieillissant de la banlieue de Nairobi. C’était notre premier bébé. On a vite...
(Le Monde 27/02/17)
Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. Les Nations unies lancent un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs : la famine est bel et bien de retour en Afrique de l’Est. La sécheresse frappe depuis fin 2016 plusieurs pays de la région (Somalie, Kenya, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Soudan du Sud, et dans une moindre mesure Tanzanie), où 20 millions de personnes auraient aujourd’hui besoin d’une assistance humanitaire d’urgence, selon les chiffres rendus publics par l’ONU. Les plus affectés demeurent la Somalie – 2,9 millions de personnes en état de crise alimentaire – et le Soudan du Sud – 4,9 millions, soit respectivement un quart...
(BBC 25/02/17)
Au Kenya, des centaines de personnes ont du quitter leurs maisons a cause de la montée de l'insécurité dans la région de Baringo située à environ 271 km au nord ouest de la capitale Nairobi. Jeudi, des hommes armés ont attaqué un camion gouvernementale qui apportait de l'aide alimentaire dans la zone. Et deux semaines auparavant, un responsable politique local et future parlementaire a été tué par des hommes armés dans un bar. Le chef de l'opposition Raila Odinga avait...
(Xinhua 25/02/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sont en train d'accélérer un examen complet des Barrières tarifaires communes (CET) afin de protéger les industries naissantes, ont rapporté vendredi des officiels. La secrétaire permanente du ministère kenyan chargé des Affaires liées à la CAE, du Travail et de la Protection sociale, Betty Maina, a déclaré que la CAE étudiera les critères utilisés dans la classification des marchandises qui entrent dans la CAE. "L'intention de cette étude est d'établir...
(Le Point 23/02/17)
L'élection du nouveau président somalien a redonné aux réfugiés de Dadaab foi dans leur pays. Ils y retournent malgré les risques toujours présents. Ce soir-là, Anab Shire avait sorti « son plus bel hijab ». Vert kaki, légèrement brillant, avec des revers rouges autour du visage. La fête a duré deux jours dans son quartier d'Hagadera, un des cinq secteurs du tentaculaire camp de réfugiés de Dadaab, le plus grand du monde, situé à l'est du Kenya. Pour cette jeune...
(RFI 18/02/17)
Cette semaine se tenait à Nairobi le 11e Forum africain de la finance et de l’investissement (IFAF). Organisé par l’EMRC, l’évènement a rassemblé une cinquantaine de chef de PME du continent, et des investisseurs européens, américains et africains. Après une journée de formation pour les jeunes entrepreneurs, et des rencontre B2B (Business to business), s’est tenu le prix de l’entreprenariat 2017. Six finalistes, venant principalement d’Afrique de l’Est, ont « pitché » leurs projets. Et c’est Eco Act, une entreprise...
(RFI 17/02/17)
Pour l’Allemagne, la coopération économique avec l’Afrique ne peut se faire sans une formation de la main-d’œuvre locale. Lors du second sommet Afrique-Allemagne pour les affaires qui s’est tenu il y a quelques jours à Nairobi, le ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement a plaidé pour une « révolution de l’éducation » sur le continent. Les entreprises allemandes ont longtemps été frileuses à l’idée s’implanter en Afrique. Elles sont actuellement moins de 900 à opérer sur le continent. Aujourd’hui, l’Allemagne veut inverser la tendance… La naissance de classes moyennes ouvre de nouveaux...
(BBC 16/02/17)
Les sept représentants syndicaux des médecins kényans écroués lundi ont été remis en liberté mercredi dans l'attente de leur jugement en appel. Dr Muruka Kays, un gynécologue à Kisumu, se dit satisfait de la décision de la cour, mais que tout ne s'arrête pas là. "Malgré leur libération, le mouvement continue d'appeler le gouvernement à mettre en œuvre l'accord collectif de négociation pour engager la discussion avec les médecins de façon constructive. Il est temps que les kenyans paient des taxes pour...
(AFP 15/02/17)
Les sept représentants syndicaux des médecins kényans écroués lundi ont été remis en liberté mercredi dans l'attente de leur jugement en appel et vont reprendre les négociations avec le gouvernement pour mettre fin à une grève de dix semaines. Les syndicalistes ont fait appel mercredi de leur condamnation à un mois de prison, en arguant que leur libération était "le seul moyen pour que les discussions salariales actuellement bloquées continuent".
(AFP 14/02/17)
Le gouvernement kényan a annoncé mardi souhaiter la libération de sept représentants syndicaux des médecins, écroués pour leur rôle dans une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis dix semaines, afin de reprendre les négociations. Le gouvernement, qui s'était pourtant montré inflexible depuis le début de la grève, "fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les sept soient libérés", a déclaré devant les sénateurs le ministre de la Santé, Cleopa Mailu. "Nous présenterons une requête...
(RFI 14/02/17)
Au Kenya, les négociations pour mettre fin à la grève des médecins qui dure depuis plus deux mois ne parviennent pas à avancer. Lundi 13 février au soir, des dizaines de médecins se sont rassemblés pour un sit-in au Railway Club de Nairobi avant d'être chassés par la police. Ils protestaient contre l'incarcération de sept de leurs représentants syndicaux. Les syndicalistes avaient déjà été condamnés à un mois de prison avec sursis en janvier. Après plusieurs ultimatums les appelant à mettre fin au mouvement...
(AFP 13/02/17)
Sept représentants syndicaux des médecins kényans ont été écroués lundi, après avoir été condamnés à un mois de prison pour leur rôle dans une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis dix semaines. Les syndicalistes avaient été condamnés mi-janvier à un mois de prison avec sursis par la juge Hellen Wasilwa, qui leur avait donné deux semaines pour annoncer la fin de la grève, faute de quoi la peine serait appliquée. La même juge a ordonné lundi leur...
(APA 13/02/17)
Les services de sécurité à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca ont interpellé, samedi, une ressortissante kényane qui était en possession de 1,6 kg de cocaïne, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). La mise en cause, âgée de 45 ans, a été arrêtée lors d'une opération de contrôle alors qu'elle était en transit au Maroc en provenance de Sao-Paulo et à destination de l'aéroport de Freetown (Sierra Leone), souligne la DGSN ajoutant que...
(Seychelles News Agency 13/02/17)
Deux ressortissants seychellois comparaîtront devant les tribunaux mardi matin. Le magistrat en charge du dossier doit statuer si les deux prévenus doivent être maintenus en détention ou libérés sur caution. Les suspects ont comparu devant le magistrat cet après pour être impliqués dans un complot visant à importer de la drogue, a déclaré l'Agence Nationale de Lutte contre la Drogue « National Drugs Enforcement Agency » (NDEA). Les deux seychellois ont été arrêtés le 12 février à l'aéroport international des...
(RFI 10/02/17)
Jeudi 9 février, la Haute cour de Nairobi, saisie par deux ONG, a déclaré « nulle et non avenue » la décision prise par le gouvernement Kényan de fermer le camp de Dadaab d'ici mai 2017. Ils abritent aujourd'hui plus de 250 000 réfugiés, majoritairement des Somaliens ayant fui la guerre civile. La décision a été saluée par les organisations de défense des droits humains. Le gouvernement, lui, a annoncé vouloir faire appel. Le gouvernement kényan a une nouvelle fois soulevé l'argument sécuritaire. Dans un communiqué...
(AFP 09/02/17)
La justice kényane a déclaré jeudi "nulle et non avenue" la décision du gouvernement de fermer le complexe de réfugiés de Dadaab, le plus grand au monde, affirmant que Nairobi a violé ses obligations internationales en ordonnant le rapatriement dans leur pays de réfugiés somaliens. Nairobi avait pris de court les réfugiés, les agences humanitaires, l'ONU et ses partenaires occidentaux en annonçant le 6 mai 2016 sa décision de fermer Dadaab et de renvoyer de force dans leur pays les...
(AFP 04/02/17)
Peugeot va assembler à partir du moins de juin deux modèles de véhicules au Kenya, a annoncé samedi le groupe automobile PSA, nouvelle étape de sa stratégie de développement en Afrique. PSA et Urysia, qui importe et distribue déjà la marque Peugeot dans le pays depuis 2010, ont signé un accord pour assembler "un volume annuel de plus de 1.000 unités destiné à couvrir les besoins du marché kenyan", a détaillé le groupe dans un communiqué. Cet accord a été...
(Le Point 04/02/17)
« NexTech Africa est l'occasion d'accélérer l'usage des produits et services conçus pour répondre aux réalités africaines. C'est aussi l'opportunité de mettre sous le feu des projecteurs des solutions de classe mondiale conçues en Afrique et qui sont prêtes à être commercialisées à l'international », annonce d'emblée Amrote Abdella, la directrice régionale de Microsoft 4Afrika à l'initiative de la première édition d'un forum inédit, tenu les 2 et 3 février à Nairobi, au Kenya.Et si le choix s'est porté sur Nairobi pour cette première, c'est loin d'être un hasard.
(AFP 03/02/17)
La Cour internationale de Justice(CIJ) s'est dite jeudi compétente pour juger une amère dispute frontalière maritime entre le Kenya et la Somalie, au sujet d'une zone riche en réserves de pétrole et de gaz dans l'Océan indien. La Cour conclut "qu'elle a compétence pour connaître de la requête déposée par la République fédérale de Somalie le 28 août 2014 et que ladite requête est recevable", a indiqué le juge Ronny Abraham, lors de la lecture de la décision. La Somalie...
(Le Monde 02/02/17)
Remédier aux lacunes du système éducatif du pays, tel est le credo de nombreuses jeunes entreprises innovantes. Les écoles kényanes brûlent et, heureusement, les start-up ne regardent pas ailleurs. A l’été 2016, les dortoirs d’une centaine d’établissements scolaires avaient été mis à feu par leurs propres élèves en colère, soulevant une vague d’inquiétude dans le pays… mais aussi suscitant l’intérêt de nombreuses jeunes entreprises innovantes. Car le « burn-out » généralisé ne vient pas de nulle part. « Au Kenya,...

Pages