Mardi 25 Juillet 2017
(AFP 20/07/17)
Tranquillement assis près d'un pont métallique étroit et branlant sur les hauts plateaux de Laikipia, dans le centre du Kenya, deux gardiens de troupeau racontent pourquoi ils n'hésitent pas à braver la loi et à envahir des terres privées pour y faire paître leur bétail. "La raison pour laquelle nous allons là-bas, ce n'est pas pour nous emparer de la terre. Nous y allons pour le pâturage, rien d'autre", affirme Lemerigi Letimalo, assis avec un compagnon près du flot boueux de la rivière Ewaso Nyiro. "Les propriétaires blancs sont ceux qui demandent aux forces de police de nous attaquer", accuse cet éleveur samburu de 28 ans, qui porte un maillot de Manchester United, avec un...
(AFP 19/07/17)
La justice kényane a condamné mercredi trois hommes à la prison à vie pour avoir déshabillé et agressé sexuellement une femme qu'ils trouvaient vêtue de manière trop provocante. Le jugement clôt une affaire qui avait fait descendre un millier de personnes dans les rues de Nairobi en 2014 en vêtements moulants pour dénoncer les agressions contre les femmes après la diffusion d'une vidéo de l'attaque. "Il est important de respecter la dignité d'une femme", a déclaré le juge Francis Andayi en prononçant la sentence. L'agression avait eu lieu en septembre 2014 dans une station-service...
(RFI 17/07/17)
A trois semaines des élections générales au Kenya, les shebabs somaliens profitent de tensions locales pour multiplier les attaques dans le pays, et poursuivre ainsi une stratégie entamée il y a près de deux ans. La situation sécuritaire dans les comtés de l’est du Kenya, proches de la Somalie, ne cesse de se détériorer. Depuis le mois de mai, plus de 20 policiers et une dizaine de civils y ont perdu la vie dans des attaques perpétrées par de présumés...
(RFI 15/07/17)
Au Kenya, le comté de Laikipia est en proie à des violences répétées. Mercredi 12 juillet, 6 policiers ont été tués et 4 autre blessés lors d'une altercation avec des éleveurs. Depuis plusieurs mois, des milliers d'éleveurs fuyant la sécheresse dans le nord de la vallée du Rift envahissent les fermes et les ranchs du comté pour faire paître leurs bêtes. Des migrations courantes au Kenya. Mais cette année les éleveurs sont armés, et le niveau de violence ne cesse d'augmenter, révélant un conflit à connotation politique. Les policiers appartenaient...
(AFP 14/07/17)
Des membres présumés des islamistes radicaux shebab ont brièvement enlevé jeudi une responsable du gouvernement kényan dans la région côtière de Lamu (est) et une opération pour la libérer s'est soldée par la mort de cinq personnes, a-t-on appris de sources sécuritaires. Miriam El Maawy, qui dirige le département des travaux publics au sein du ministère kényan des Infrastructures, a été enlevée par des hommes armés sur une route vers 16H00 (13H00 GMT) et rapidement, une opération conjointe de la...
(AFP 14/07/17)
C'était une nuit de juin au Kenya. Il y eut d'abord des bruits de pas, puis le son de voix inconnues, une forte odeur de bouse de vache, et le fracas de la porte d'entrée enfoncée d'un violent coup de pied. John Mbogo a alors pris dans ses bras sa fille de 11 ans et s'est caché sous le lit avec son épouse, Anne. Le faisceau d'une lampe de poche s'est baladé sur les lits vides. John et sa famille...
(AFP 13/07/17)
Au moins six policiers ont été tués mercredi et quatre blessés dans le centre du Kenya, région actuellement en proie à la sécheresse et à des violences impliquant des éleveurs, a affirmé à l'AFP un responsable. "Six policiers ont été tués, et quatre ont été blessés", a déclaré un responsable de la police sous le couvert de l'anonymat. La police a déclaré que les policiers avaient été tués au cours d'un échange de tirs avec des "bandits" membres de l'ethnie pokot dans l'ouest du comté de Laikipia. Dans le comté de Laikipia, plusieurs milliers d'éleveurs semi-nomades, dont les troupeaux sont durement...
(Libération 11/07/17)
Dans le nord du pays, frappé par la sécheresse depuis des mois, le bétail meurt de soif. Pour survivre, certains éleveurs pillent les ethnies rivales ou envahissent des ranchs appartenant à de grands propriétaires, plus au sud.Une vache est étendue par terre, agonisante. Elle bloque en partie le petit chemin qui mène à l’extérieur du village. Des enfants l’entourent, attentifs aux gestes de son vieux propriétaire (et chef des lieux), qui l’ausculte. «Elle a été touchée aux deux pattes arrière...
(RFI 10/07/17)
Un couvre-feu a été décrété au Kenya dans trois comtés de la région du nord-est proches de la Somalie, en proie à une résurgence d’attaques jihadistes. Le ministère de l’Intérieur l’a annoncé samedi 8 juillet, suite à une attaque d’ampleur, vendredi soir, contre des civils dans le comté de Lamu, fréquenté par les touristes. Neuf hommes ont été tués vendredi soir 7 juillet lors de l’attaque du village de Jima, dans le comté de Lamu. Selon la police locale, certains seraient morts par balle, tandis que d’autres auraient été égorgés. Cette dernière attaque...
(AFP 08/07/17)
Au moins neuf personnes ont été tuées par des militants jihadistes shebab présumés dans deux villages du sud-est du Kenya proches de la frontière somalienne, ont annoncé samedi les forces de sécurité locales. Les attaques menées, selon la police, par des shebab se sont déroulées dans les villages de Jima et Pandaguo, dans le comté de Lamu, théâtre fréquent des activités des jihadistes somaliens, affiliés à Al-Qaïda. "Neuf personnes ont été tuées, certaines par balles, d'autres égorgées", a indiqué sous...
(BBC 07/07/17)
Une lourde tempête de grêle s'est abattue sur les hauts plateaux du pays encombrant les routes. "Les gens attendaient des précipitations, mais pas cela. Des cultures et du fourrage pour le bétail ont détruits, et les grêlons ont traversé les toits des maisons défectueux", a déclaré le vieux Mburu Ngethe qui vit dans le village de Limunga au centre du pays. "Une fois que la grêle s'est arrêtée, les gens sont allés dehors pour jouer avec, tous excités par ce...
(APA 07/07/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Vingt-quatre (24) chauffeurs de camions dont 21 de nationalité tanzanienne et 3 Kenyans ont été enlevés depuis le 29 juin à Lulimba, dans la province du Sud-Kivu (Est de la RD Congo), par des miliciens Maï Maï, a annoncé radio Okapi citant la porte-parole du ministère tanzanien des Affaires étrangères, Mindi Kasiga. Ces 24 routiers qui conduisaient des camions appartenant à deux compagnies enregistrées en Tanzanie faisaient route vers la mine d’or de Namoya, dans la...
(AFP 06/07/17)
Trois policiers kényans ont été tués mercredi au cours d'un affrontement, qui a duré sept heures, avec des présumés combattants shebab, a annoncé la police, après l'attaque de leur camp situé dans le sud-est du Kenya. Le chef de la police régionale, Akello Odhiambo, a affirmé que l'attaque avait visé le camp de la police de Pandanguo, dans la région côtière de Lamu. "Ils ont rasé un camp de police et détruit un pylône d'un opérateur téléphonique, perturbant la communication...
(BBC 05/07/17)
Cinq corps de quatre hommes et une femme, disparus depuis plusieurs jours, ont été retrouvés enterrés dans une tombe peu profonde dans le nord du Kenya par des bergers. Un notable local qui était sur place a déclaré à la BBC qu'un des corps mâles portait les signes d'une blessure par balle sur le front, tandis que le reste semblait avoir été étranglé. Les responsables de cette exaction ne sont pas encore connus mais les autorités locales accusent les agents de sécurité...
(RFI 04/07/17)
Au Kenya, le pays compte des centaines de milliers de squatteurs, vivant sur des terrains dont la propriété est contestée. S’y ajoutent des tensions historiques dans certains comtés entre communautés qui se considèrent autochtones et les autres, considérées comme étrangères. La majorité comme l’opposition, qui tiennent actuellement des meetings dans tout le pays en vue de la présidentielle du 8 août, jouent sur ce thème pour rassembler leurs électeurs. Un thème souvent à l’origine des tensions entre groupes ethniques dans le pays...
(RFI 03/07/17)
Kibera, longtemps considéré comme le plus grand bidonville d’Afrique, est en pleine transformation. Il s’étend sur plus de 200 hectares, presque la taille du Central Park à New York et abrite, selon les différentes estimations, entre 170 000 et 250 000 habitants… Il se trouve aujourd’hui à une place stratégique à Nairobi : coincé entre le centre ville et les quartiers huppés du sud de la capitale. Bientôt, une route de 5 kilomètres de long et de 60 mètres de large devrait couper en deux cette véritable ville dans la ville. Son nom, le Missing Link Twelve.
(Le Monde 01/07/17)
L’édifice s’est affaissé le 26 juin, deux semaines après une visite du président Uhuru Kenyatta, en campagne pour sa réélection. Le pont Sigiri, en cours de construction par une entreprise chinoise et commandité par le président kényan Uhuru Kenyatta pour un coût de 1,2 milliard de shillings (environ 10 millions d’euros), s’est écroulé, lundi 26 juin, dans l’ouest du pays. Deux semaines après que le chef de l’Etat a visité le chantier… Au moins 27 ouvriers ont été...
(RFI 01/07/17)
Les avocats kényans se mobilisent contre les exécutions extrajudiciaires. Vendredi 30 juin, la société des avocats du Kenya a défilé à Nairobi, puis déposé un mémorandum au bureau du chef de la police kényane, un an après l'assassinat de Willie Kimani, un avocat retrouvé mort avec son client et leur chauffeur alors qu'il défendait un dossier impliquant un officier de police. Pourquoi l'ont-ils tué ? Rassemblés devant les bureaux du chef de la police à Nairobi, une cinquantaine d'avocats et...
(BBC 29/06/17)
Au Kenya, l'usage d'un langage impoli, inapproprié ou irrespectueux sur les réseaux sociaux sera bientôt puni par la loi. Les contrevenants risquent une amende de cinq millions de francs CFA ou une peine de prison de cinq ans. C'est ce que proposent des organes gouvernementaux, selon le journal Nairobi News. Cette proposition fait partie d'une série de mesures visant à réguler les réseaux sociaux. "Tous les contenus sur les réseaux sociaux doivent utiliser un langage civilisé et éviter des mots...
(AFP 28/06/17)
La version générique, et donc peu onéreuse, du médicament le plus avancé contre le virus du VIH a été introduite au Kenya, une première en Afrique où plus de 25 millions de personnes souffrent du sida, a annoncé mercredi l'organisation Unitaid. Le dolutegravir (DTG) est disponible sur le marché depuis quelques années, et est déjà largement utilisé dans les pays développés. Mais son prix restait souvent trop élevé pour être acheté dans le cadre de programmes à grande échelle de lutte contre le sida menés dans des pays africains.

Pages