Mardi 24 Avril 2018
(AFP 28/03/18)
La chaîne de télévision en anglais de France 24 a fait son entrée mercredi sur le réseau public de Télévision numérique terrestre (TNT) du Kenya, a annoncé cette entreprise de presse faisant partie du groupe France Médias Monde. Cette chaîne d'information, qui était déjà proposée au Kenya sur plusieurs TNT payantes, estime que son introduction sur la plateforme SIGNET, la TNT publique kényane, lui permet désormais d'être disponible dans 2,3 millions de ménages kényans, soit 56% des ménages disposant d'une télévision (contre 23% précédemment). "Nous sommes fiers d'être la première chaîne internationale disponible sur la TNT gratuite", s'est réjoui le directeur de France 24, Marc Saikali, lors d'une conférence de presse à Nairobi. Cette inclusion...
(AFP 27/03/18)
Huit chroniqueurs de premier plan travaillant pour le plus grand groupe de presse au Kenya, le Nation media group (NMG), ont démissionné mardi en dénonçant l'ingérence du gouvernement et le manque d'indépendance de leur employeur. Parmi ces contributeurs, George Kegoro, le directeur général de la Commission kényane des droits de l'Homme (KHRC), Lynne Muthoni Wanyeki, la directrice Afrique de l'Open society foundation, la fondation du milliardaire George Soros, et Nic Cheeseman, professeur de politique à l'université anglaise de Birmingham. "Je démissionne pour protester contre les atteintes croissantes à la liberté de la presse.
(RFI 27/03/18)
Au Kenya, alors que la scolarité est gratuite à l’école primaire, les études secondaires et universitaires coûtent très cher et souvent les enfants issus des familles les plus pauvres abandonnent avant ou après le lycée. Les jeunes qui obtiennent le certificat national de la fin du lycée, l’équivalent du baccalauréat, attendent 10 mois avant d’entrer à l’université. Cette longue période d’inactivité expose même ceux qui peuvent payer leurs études à la merci des réseaux de délinquance. Et c’est ce à...
(RFI 22/03/18)
L’ambassade américaine à Nairobi, au Kenya, vient de lancer une vaste campagne contre les « fake news », les fausses informations, d’une durée d’un an. L’ambassade cherche à alerter le public pour éviter la dissémination des fausses nouvelles. Sa campagne est lancée au Kenya, auprès des 47 000 membres du réseau de jeunes leaders africains, le réseau YALI, créé en 2013. « Arrêtez-vous. Réfléchissez. Vérifiez. » Ce sont les trois mots-clés de cette campagne. Dans des vidéos, sur Internet, lors...
(AFP 20/03/18)
Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, est mort au Kenya à l'âge de 45 ans et désormais, seuls les progrès de la science pourraient assurer la perpétuation de cette sous-espèce décimée par le braconnage. Quand Sudan est né en 1973 dans le parc national de Shambe au Soudan du Sud, il y avait encore 700 rhinocéros blancs du Nord sur la planète. A sa mort, il ne reste plus que deux femelles en vie, toutes deux incapables de...
(RFI 20/03/18)
Au Kenya, la saison des pluies a commencé avec plusieurs semaines d'avance et a entraîné des dégâts. Les inondations auraient fait une quinzaine de victimes à travers le pays. Mais tout le monde ne se plaint pas. Au lac Naïvasha, au nord de Nairobi, les pêcheurs accueillent avec bienveillance les précipitations car depuis plusieurs années, ils constatent une baisse alarmante du niveau de l'eau. Mickaël Martin revient d'une sortie sur le lac. Il a ramené quelques tilapias, carpes et poissons-chats...
(Xinhua 15/03/18)
Plus de 8500 Ethiopiens sont arrivés au Kenya pour trouver refuge, a annoncé mercredi la Société de la Croix-Rouge kenyane. L'agence humanitaire craint que ce chiffre augmente dans les jours à venir, car il y aurait plus de familles en route vers Moyale, ville frontière dans le nord du Kenya. "Le nombre de personnes déplacées éthiopiennes a augmenté à 8592 et beaucoup d'autres continuent de gagner Moyale, dans le comté de Marsabit", a informé la Croix-Rouge kenyane dans un communiqué. Samedi, les forces du ...
(AFP 14/03/18)
Près de 5.000 personnes se sont réfugiées du côté kényan de la ville de Moyale, après avoir fui la partie éthiopienne, où neuf civils ont été tués le week-end dernier par des soldats éthiopiens dans des circonstances controversées, a annoncé mardi la Croix-rouge kényane. "Environ 5.000 réfugiés sont arrivés à Moyale, la majorité étant des femmes et des enfants", indique un communiqué. Selon un habitant de Moyale, qui a requis l'anonymat, l'armée éthiopienne recherche des membres du Front de libération...
(Xinhua 07/03/18)
Le ministère kenyan de la Santé a interdit mardi l'importation et la vente de produits industriels à base de viande en provenance d'Afrique du Sud suite à l'apparition d'un foyer de listériose lié à des usines de ce pays. Le directeur de la santé publique, Kepha Ombacho, a annoncé cette interdiction mardi, dans le sillage de mesures similaires de la part d'autres pays africains tels que la Namibie, le Malawi, le Mozambique et la Zambie. M. Ombacho a également demandé...
(AFP 02/03/18)
Quatre policiers et un réserviste kényans ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord-est du Kenya à la frontière avec la Somalie, par des membres présumés du groupe islamiste armé somalien shebab, a-t-on appris de source policière. Selon Mohamud Saleh, le plus haut responsable sécuritaire du nord-est du Kenya, les assaillants ont attaqué de nuit deux camps de police adjacents dans la localité de Lafey, au sein du comté de Mandera (nord-est). "Nous avons eu...
(AFP 02/03/18)
Un neurochirurgien du plus grand hôpital du Kenya a été suspendu après avoir opéré du cerveau un patient qui n'était pas le bon, a annoncé vendredi l'établissement. Ce scandale, qui a suscité des réactions horrifiées sur les réseaux sociaux, est le dernier touchant le Kenyatta National Hospital au cours des dernières semaines, après des allégations d'agressions sexuelles commises par des membres du personnel soignant à l'encontre de patients, et le vol d'un bébé. Le chirurgien, deux infirmières et un anesthésiste...
(AFP 01/03/18)
Des défenseurs kényans de l'environnement ont exprimé leur indignation jeudi après le début de la construction d'une ligne de chemin de fer dans le parc national de Nairobi, en dépit selon eux d'une décision judiciaire ordonnant la suspension du projet. Cette ligne ferroviaire, qui doit relier Nairobi à Naivasha, dans la vallée du Rift, puis ensuite peut-être à l'Ouganda et à d'autres pays de la région, est la prolongation de celle reliant la capitale à Mombasa, sur l'océan Indien. Inaugurée...
(Le Point 01/03/18)
« Université internationale d'excellence » déjà présente en Afrique avec ses plus de 600 alumni en activité sur le continent africain, Sciences Po a tissé de profondes relations avec le continent. Aujourd'hui, plus que jamais, elle veut capitaliser sur la dynamique de relations privilégiées qu'elle a su nouer avec les acteurs académiques, économiques, institutionnels et associatifs en place sur le continent. À travers le partenariat qu'elle vient de mettre en place pour une durée de six ans avec la Mastercard...
(RFI 27/02/18)
Au Kenya, le gouvernement tente de répondre à la sécheresse qui s'abat sur le pays. Plusieurs millions de Kényans sont aujourd'hui en situation d'insécurité alimentaire selon la Croix-Rouge, et l'approvisionnement en eau de la capitale est en péril. Le vice-président William Ruto a annoncé ce week-end une interdiction totale de couper des arbres dans les forêts kényanes, et ce pour une durée de trois mois. Le but : mettre un frein à la déforestation et sauver les rivières du pays. « La déforestation met en péril la sécurité alimentaire du pays » a expliqué William Ruto.
(AFP 23/02/18)
Elle a 93 ans et elle est partie lundi soir pour trois semaines de bénévolat dans un orphelinat au Kenya: deux photos et quelques lignes de l'une de ses petites-filles sur Facebook ont fait d'elle une star en Italie. Une main sur une canne et l'autre tirant une petite valise rouge, "voici ma mamy Irma, une jeunette de 93 ans qui est partie hier soir (lundi) au Kenya, pas dans un village touristique pour être servie et choyée mais dans...
(RFI 22/02/18)
Au Kenya, le revenu universel ne sera bientôt plus une utopie. L’ONG américaine Give Directly est en train d’y mettre en place le plus grand et le plus long test de revenu universel jamais réalisé dans le monde. Le but : tester de nouvelles méthodes efficaces de lutter contre la pauvreté, repenser l’aide humanitaire et surtout, collecter une masse énorme de données sur ce système qui fait aujourd’hui débat dans nos sociétés. Aujourd’hui, on se rend dans le village pilote...
(RFI 22/02/18)
Au Kenya, le revenu universel est testé dans un village de l’ouest du pays depuis plus d’un an, tous les habitants majeurs y reçoivent 16 euros chaque mois via des transferts d’argent sur leur téléphone portable, et cela va durer pendant 12 ans. Un projet mis en place par l’ONG américaine Give Directly, et qui a pour but de générer des données fiables sur les effets du revenu universel et surtout, de repenser l’aide humanitaire et la lutte contre la...
(Le Monde 21/02/18)
Ni Abidjan, ni Johannesburg, ni Lagos : c’est à Nairobi que Sciences Po a décidé d’ouvrir son tout premier bureau en Afrique. L’université parisienne de sciences humaines et sociales est le premier établissement français à s’installer dans la capitale du Kenya, d’autres grands noms hexagonaux ayant choisi de se développer depuis l’Afrique francophone, telle l’école de commerce HEC, qui s’implante actuellement en Côte d’Ivoire. Un choix en droite ligne, souligne la direction, avec la stratégie ...
(AFP 20/02/18)
Deux pilotes kényans, détenus depuis plus d'un mois par des rebelles sud-soudanais, ont été libérés lundi, a-t-on appris mardi auprès du porte-parole adjoint de la rébellion. Les deux hommes avaient été emprisonnés à la suite d'un atterrissage d'urgence qui avait coûté la vie à un homme vers la mi-janvier dans la région d'Akobo, aux mains des rebelles et située dans l'est du Soudan du Sud, proche de la frontière éthiopienne. Les pilotes ont été remis lundi après-midi à des responsables...
(AFP 20/02/18)
Sciences Po a inauguré lundi dans la capitale kényane Nairobi son premier bureau en Afrique, pour marquer sa volonté de faire du continent l'un des axes prioritaires de son développement international dans les années à venir. La prestigieuse école parisienne disposait déjà de bureaux de représentation à Pékin, Bombay, New Delhi, Singapour et New York. Avec Nairobi, elle devient la première université française à ouvrir un bureau en Afrique anglophone. "Nous sommes fiers d'être une université française, une université européenne, mais nous ne sommes pas seulement une université francophone, nous sommes une université bilingue", a expliqué en conférence de presse Vanessa Scherrer, directrice déléguée....

Pages