Vendredi 22 Septembre 2017
(RFI 22/09/17)
Au Kenya la nouvelle élection présidentielle fixée au 17 octobre a été repoussée au 26. C’est ce qu’a annoncé de la commission électorale, l'IEBC, ce jeudi 21 septembre, au lendemain de la publication par la Cour suprême de son jugement détaillé sur l'annulation du scrutin du 8 août. Jugement qui accable particulièrement l'IEBC, coupable d’avoir proclamé les résultats sur la foi de procès-verbaux à l’authenticité parfois « douteuse » et de ne pas avoir permis l’accès à ses serveurs informatique...
(RFI 18/09/17)
Au Kenya, l'incertitude règne autour de l'organisation des nouvelles élections prévues le 17 octobre dans l'attente du verdict final de la Cour suprême. Les juges ont jusqu'au 22 septembre pour détailler et expliquer leur décision. Le 1er septembre, ils avaient invalidé la réélection d'Uhuru Kenyatta sur la base d'illégalités et d'irrégularités, principalement dans la transmission des résultats, sans plus de précisions. Aujourd'hui, les préparatifs sont suspendus à la décision des juges, et la date du 17 octobre semble de plus en plus difficile à tenir. La Commission électorale fait face à de nombreux défis. D'abord, qui sera en charge de l'organisation...
(Jeune Afrique 15/09/17)
À Gatundu, ville d’origine d’Uhuru Kenyatta dans le centre du Kenya, les habitants dénoncent une décision injuste et injustifiée de la Cour suprême, et promettent une victoire certaine lors des prochaines élections présidentielles, le 17 octobre. Reportage. Dominic Marangi pointe fièrement un portail imposant sur lequel on aperçoit le bouclier et les deux lances du drapeau Kényan. « Voici la maison de deux des quatre présidents que le Kenya a eu », dit cet habitant du voisinage. C’est ici, à Gatundu dans le comté de Kiambu, que Jomo Kenyatta le père de l’indépendance....
(RFI 15/09/17)
Après la décision de la Cour suprême, qui a invalidé la victoire du président sortant pour « irrégularités », et ordonné l’organisation de nouvelles élections, la colère gronde dans les rangs du Jubilee. Mais à Gatundu, ville d’origine du président dans le comté de Kiambu, au centre du Kenya, les militants repartis en campagne promettent déjà une nouvelle victoire. Ernest Karanja arrive le pas pressé, portant lunettes de soleil et costume aux reflets dorés. Il est secrétaire général du Jubilee...
(Jeune Afrique 14/09/17)
La décision de la Cour suprême a provoqué une onde de choc sur le continent. Pour la première fois, une élection présidentielle a été annulée par la justice. Mais gare aux répliques : le nouveau scrutin reste bien incertain… Uhuru Kenyatta aurait dû se méfier de ce juge à la silhouette fine et à l’allure austère. Car David Maraga avait prévenu : il ne craint personne, à part Dieu. Le très pieux président de la Cour suprême kényane ne s’était pas contenté de le dire, il l’avait aussi prouvé avant même l’élection...
(RFI 14/09/17)
Au début du mois, la Cour suprême du Kenya a invalidé la réélection d'Uhuru Kenyatta, le président sortant, à cause d'irrégularités dans le scrutin, et ordonné l'organisation de nouvelles élections le 17 octobre. Une victoire pour l'opposant Raila Odinga. Mais dans les fiefs d'Uhuru Kenyatta, comme à Gatundu, sa ville d'origine, le verdict est très dur à accepter. Irene Kinyanjui, vendeuse de légumes, arbore fièrement une jupe à l'effigie d'Uhuru Kenyatta. Selon elle, la Cour suprême n'a pas respecté la volonté des Kényans. « C'est injuste.
(Jeune Afrique 12/09/17)
Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l'opposition à la présidentielle, réagit à la décision la Cour suprême kényane d'invalider l’élection d'Uhuru Kenyatta et émet des craintes sur l'avenir immédiat de son pays. Jeune Afrique : Que représente pour vous la décision de la Cour suprême ? Raila Odinga : Pour la première fois au Kenya, mais aussi en Afrique, une Cour suprême a jugé que les élections n’avaient pas été conduites conformément à la Constitution. Beaucoup de...
(RFI 08/09/17)
Au Kenya, la commission électorale (IEBC) est en crise, alors qu'elle doit organiser une nouvelle élection présidentielle dans moins de deux mois. La décision du président de l'IEBC, Wafula Chebukati, d'écarter certains agents et de nommer une équipe temporaire pour superviser les prochaines élections a soulevé une révolte interne, et beaucoup de confusion. Tout est parti d'un mémo, qui a circulé dans la presse kényane jeudi 7 septembre. Le document, signé Wafula Chebukati, est adressé au directeur général de la commission...
(RFI 06/09/17)
Le Kenya se retrouve plongé dans une situation inédite. La Cour suprême a annulé la présidentielle du 8 août et donc la réélection du chef de l'Etat, Uhuru Kenyatta. Les juges ont estimé que la Constitution n'avait pas été respectée, pointant des problèmes dans la transmission des résultats. La Commission électorale, l'IEBC, a annoncé une autre élection le 17 octobre. Beaucoup d'obstacles restent cependant à franchir pour organiser ce scrutin. Pour savoir comment rectifier le tir et ne pas répéter...
(RFI 06/09/17)
Au Kenya, la commission électorale a nommé sept hauts responsables chargés d'organiser la nouvelle élection présidentielle, dont la date a été fixée au 17 octobre prochain. Ils occuperont des postes qui semblent correspondre à ceux des hauts responsables dont l'opposition exigeait le départ. Pour l’opposition kényane, des têtes devaient tomber. Elle a été entendue. La commission électorale a nommé une équipe de sept personnes pour organiser le nouveau scrutin, qui aura lieu le 17 octobre, après la décision de la...
(RFI 06/09/17)
Retour à la case départ au Kenya. Raila Odinga et Uhuru Kenyatta sont repartis en campagne en vue des nouvelles élections ordonnées par la Cour suprême vendredi 1er septembre. Une campagne qui s’annonce mouvementée : Raila Odinga a encore une fois attaqué l’IEBC mardi et menacé de boycotter la prochaine présidentielle. Et si la décision des juges est saluée au sein de l’opposition et sur la scène internationale, la sphère économique retient encore une fois son souffle. Depuis plusieurs mois, les activités tournent...
(Le Monde 06/09/17)
Le premier exportateur mondial d’or vert, affecté par une sécheresse exceptionnelle, souffre d’infrastructures insuffisantes et d’absence d’une image de marque de qualité.Les portes à peine franchies, l’odeur stimulante prend le visiteur au nez. « Ici, à Kangaita, on transforme jusqu’à 100 000 kg de feuilles de thé par jour ! », explique avec fierté Eric Kimathi, chargé de faire visiter ces lieux où travaillent une centaine d’ouvriers. Ici, à plus de 2 000 mètres d’altitude, sur les versants sud du...
(RFI 06/09/17)
Au Kenya, Raila Odinga appelle le gouvernement français à ouvrir une enquête sur une entreprise qu’il accuse d’avoir « subverti la volonté du peuple ». Le candidat de l’opposition a accusé Safran, une entreprise française, d’avoir fourni à la commission électorale kényane des services technologiques non conformes à la loi kényane. En réalité, Safran a vendu la filiale mise en cause, Morpho, à la fin mai, c’est-à-dire plus de deux mois avant le scrutin. L’opposant Raila Odinga accuse une filiale...
(RFI 05/09/17)
Au Kenya, la nouvelle élection présidentielle aura lieu le 17 octobre, dans un peu plus d’un mois seulement. Seuls Uhuru Kenyatta et Raila Odinga, y participeront. La commission électorale l’a annoncé ce lundi soir. Vendredi dernier, la Cour suprême avait en effet annulé la victoire du président sortant, et ordonné l’organisation de nouvelles élections sous deux mois. Depuis, la commission est sous pression pour organiser un nouveau scrutin, cette fois sans irrégularités, dans les temps. « Une nouvelle élection présidentielle...
(RFI 04/09/17)
La Cour suprême kényane a décidé d'annuler les dernières élections présidentielles, pour cause d’irrégularités. L’événement a un écho particulier en Gambie, où les dernières élections présidentielles ont elles aussi été mouvementées : en décembre dernier, le président sortant Yahya Jammeh, après 22 ans au pouvoir, a perdu le vote face à son concurrent Adama Barrow. Pour les acteurs du changement en Gambie, ces élections surprenantes sont le signe que la politique est à un tournant en Afrique. Depuis l’annonce fracassante de la Cour suprême vendredi 1er septembre, de nombreux...
(RFI 04/09/17)
Après que la Cour suprême a invalidé le scrutin présidentiel du 8 août 2017, le Kenya doit organiser une nouvelle présidentielle d'ici 2 mois. Un laps de temps particulièrement court, ce qui soulève de nombreuses questions sur la faisabilité technique, financière et politique d'une nouvelle élection. La Cour suprême kényane doit publier sous 21 jours plus de précisions sur sa décision d'annuler le vote du 8 août. Sans ces précisions, il semble difficile d'organiser un nouveau scrutin : « Tant que la cour suprême n'a pas donné...
(RFI 04/09/17)
Son nom revient dans toutes les conversations politiques sur le continent : David Maraga, le président de la Cour suprême du Kenya, qui invalidé l’élection présidentielle, fait figure de héros de la démocratie. Et en premier lieu, bien sûr, dans son pays. Le Standard à Nairobi publie un long portrait de ce juge, animé selon ses propres dires, par sa « passion de la Justice » et par « sa foi en Dieu ». David Maraga avait « surpris, rappelle...
(RFI 04/09/17)
Héros pour l’opposition, critiqué par la majorité, au Kenya, le juge en chef David Maraga est sur toutes les lèvres. Le président de la Cour suprême a délivré un verdict historique, annulant la victoire d’Uhuru Kenyatta, et ordonnant l’organisation de nouvelles élections. Selon la Cour suprême, les irrégularités mises à jour dans la transmission des résultats suffisent à mettre en doute l’intégrité du scrutin. Contre toute attente, ce personnage très conservateur est devenu le visage d’un renouveau démocratique au Kenya,...
(Jeune Afrique 04/09/17)
Quatre questions à la graphiste kényane Jacque Njeri, qui a publié sur le réseau social Instagram une série de montages photos dans lesquels la tribu Maasaï opère sa conquête de l’espace. Basée à Nairobi, Jacque Njeri, 26 ans, se considère comme une artiste qui explore ses inspirations à travers le graphisme. Elle vient de frapper un grand coup en publiant, sur Instagram, une série de montages intitulée « MaasSci », représentant des Maasaï dans l’espace, entre excursions dans de lointaines...
(RFI 01/09/17)
Selon la Cour, des «irrégularités» ont compromis l'intégrité de l'élection du président de la République, le 8 août dernier, élection remportée par le chef de l'Etat sortant Uhuru Kenyatta avec 1,4 million de voix d'écart. Le scrutin est invalidé. Le chef de file de l'opposition, Raila Odinga, avait crié à la fraude massive après l'annonce des résultats. La coalition de l'opposition avait déposé un recours devant la Cour suprême le 18 août dernier.

Pages