| Africatime
Samedi 25 Février 2017
(Le Monde 22/02/17)
A moins de six mois des élections générales, les Kényans semblent désillusionnés par leurs leaders politiques. Les chiffres sont tombés et ils sont plutôt décevants. Après plus d’un mois de campagne d’enregistrement, la Commission électorale indépendante (IEBC) a annoncé, mardi 21 février après-midi que seuls 3,7 millions de nouveaux Kényans étaient allés s’inscrire sur les listes électorales. Les espérances se situaient entre 4 et 6 millions. Achevée dimanche soir...
(BBC 11/02/17)
Un président de commission électorale est poursuivi pour corruption dans un scandale connu sous le nom de "chickengate". Chickengate est l'un des scandales de corruption les plus retentissants de ces derniers mois au Kenya. Il a été déclenché lorsqu'un tribunal londonien a poursuivi et incarcéré les directeurs de l'imprimerie britannique Smith et Ouzman pour avoir payé aux fonctionnaires kenyans des pots-de-vin de plus de 300 000 £ (livre sterling) en échange de contrats d'impression de bulletins de vote entre 2008 et 2010.
(Le Point 07/02/17)
L'arrivée du nouvel homme fort de la Maison-Blanche pourrait bousculer les relations politiques et économiques renforcées sous l'ère Obama. Son nom est à la une de tous les quotidiens locaux. Il est au cœur de tous les débats dans les cafés, les salles de réunion, les supermarchés. Le nouvel homme fort de la Maison-Blanche, Donald Trump, suscite toutes les inquiétudes à Nairobi. Le Kenya craignant de voir les relations étroites nouées avec l'Oncle Sam sous la présidence de Barack Obama...
(Xinhua 04/02/17)
L'assistant du ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale (MRECI), Bernard Ntahiraja, a indiqué jeudi soir dans un communiqué que le Burundi a été "surpris et choqué" par des allégations récemment parues dans la presse kenyane l'accusant de n'avoir pas voté en faveur de la ministre kenyane des Affaires étrangères et candidate du Kenya au poste de président de la Commission de l'Union africaine (UA), Amina Mohamed. Le Kenya et le Burundi appartiennent en effet à une...
(France Inter 02/02/17)
Le Kenya vient de lancer une vaste campagne afin d'inciter les kenyans à s'enregistrer sur les listes électorales en vue des élections du mois d'août prochain. La commission électorale du pays estime qu’un tiers du corps électoral, soit 9 millions de Kényans, n’est pas enregistré. Et elle s’est donné comme défi de faire inscrire 4 à 6 millions de nouveaux électeurs en seulement un mois, d’ici le 14 février. Le sujet est crucial pour cette élection très attendue dans ce...
(AFP 25/01/17)
Un activiste et responsable de l'opposition sud-soudanaise a été arrêté au Kenya et risque d'être expulsé vers le Soudan du Sud, a affirmé mercredi l'ONG Human Rights Watch, qui craint qu'il soit détenu arbitrairement et torturé une fois à Juba. Dong Samuel Luak, un avocat et activiste des droits de l'Homme sud-soudanais ayant rejoint l'opposition de ce pays en guerre depuis décembre 2013, a été arrêté lundi par les autorités kényanes, a indiqué HRW...
(AFP 18/01/17)
Le Kenya, où la fièvre électoral grimpe à moins de sept mois d'élections générales qui s'annoncent tendues, s'est doté mercredi d'une nouvelle commission électorale en remplacement de la précédente jugée partisane par l'opposition, a-t-on appris de source officielle. Le président kényan Uhuru Kenyatta, candidat à sa réélection le 8 août prochain, a formellement désigné les sept membres de la nouvelle commission électorale (IEBC), dernière étape d'un long processus de nominations, selon un communiqué de la présidence kényane. "Ce processus de reconstitution (de la commission) s'est fait sur une base bipartisane et donne une nouvelle vie à cet organisme...
(AFP 17/01/17)
Une députée kényane de l'opposition a invité ses concitoyennes à imposer une grève du sexe à leurs compagnons tant qu'ils ne s'inscrivent pas sur les listes électorales en vue des élections générales, prévues en août. "Femmes, si vos maris ne sont pas inscrits sur les listes électorales, vous leur dites non, vous leur dites d'aller s'enregistrer et ensuite de revenir s'amuser", a lancé la députée Mishi Mboko, elle même mariée. "Dites lui juste ça, et adoptons cette stratégie pour que tout le monde aille s'enregistrer", a-t-elle ajouté depuis la ville côtière de Mombasa lundi, à l'occasion...
(AFP 16/01/17)
La Commission électorale kényane (IEBC) a lancé lundi une vaste opération d'enregistrement des électeurs en vue des élections générales prévues en août, les différents partis appelant leurs partisans à s'enregistrer en masse pour peser notamment sur la présidentielle. Le vote au Kenya s'effectue traditionnellement sur des lignes ethniques et l'issue des élections prévues le 8 août sera largement déterminé par la capacité des coalitions en lice à mobiliser les membres de leurs ethnies respectives. Environ 15,9 millions de Kényans sont déjà inscrits sur les listes électorales, plus que les 14,4 millions enregistrés pour les dernières élections, en 2013.
(RFI 12/01/17)
Au Kenya, l'opposition se rassemble en vue de l'élection présidentielle d'août prochain. Mercredi 11 janvier, les principaux leaders de l'opposition ont annoncé lors d'un meeting commun la formation d'une grande alliance, la NASA (National Super Alliance), qui pourrait faire le poids face au Jubilee d'Uhuru Kenyatta, président sortant et favori. « Nous nous engageons collectivement à former une opposition unifiée », a déclaré mercredi le sénateur James Orengo devant environ 3 000 délégués et militants. Dans la salle de Nairobi, les couleurs des cinq principaux...
(AFP 11/01/17)
Les principaux leaders de l'opposition kényane ont officialisé mercredi à Nairobi, devant plus de 3.000 personnes, la formation d'une alliance en vue de battre le chef de l'Etat Uhuru Kenyatta à la présidentielle prévue en août. Cette première véritable démonstration de force de l'opposition, jusqu'alors apparue désorganisée face à un exécutif sortant ayant planifié de longue date sa campagne électorale, a rassemblé les chefs de file des cinq principaux partis d'opposition, dont l'ancien Premier ministre Raila Odinga et l'ancien vice-Premier...
(APA 05/01/17)
APA - Nairobi (Kenya) – Le Nigeria a promos d’appuyer la candidature de l’actuel ministre des Affaires étrangères du Kenya, Dr Amina Mohammed à la présidence de la Commission de l’Union Africaine L’annonce a été faite ce mercredi à Mombassa par M. Kayode Fayemi, émissaire du président Muhammadu Buhari auprès de son homologue kenyan, Uhuru Kenyatta Le Dr Fayemi, Ministre nigérian du développement des minéraux solides a profité de l’occasion pour présenter sa compatriote, Fatima Kyari Mohammed, comme la candidate...
(Financial Afrik 05/01/17)
Amina Mohammed vient d’obtenir le soutien du Nigeria. La candidate kényane à la présidence de la Commission de l’Union Africaine s’est faite notifiée la bonne nouvelle par Kayode Fayemi, émissaire du président Muhammadu Buhari, dépêché à Nairobi, le 4 janvier 2017, à la rencontre du président Uhuru Kenyatta. Ministre kényane des Affaires Etrangères, Amina Mohammed engrange en plus de son bastion de l’Afrique de l’Est, un soutien qui pourrait s’avérer décisif lors du vote final. Il y a quelques jours,...
(BBC 23/12/16)
Les députés kenyans ont adopté une loi qui autorise à passer au système manuel en cas d'échec du système électronique lors des élections de l'année prochaine. Ce texte électoral très controversé a été voté sans les députés de l'opposition qui ont décidé de boycotter la séance. Ils estiment que le système manuel risque de favoriser la coalition au pouvoir. Dans ce pays, les élections de 2007 avaient été suivies par des violences qui avaient fait des centaines de morts.
(RFI 23/12/16)
Aucune résolution commune n’a été adoptée sur la situation post-électorale au Gabon entre les parlementaires européens et ceux des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Si les Européens ont souhaité des sanctions contre le président Ali Bongo, accusé d'avoir triché lors de la dernière présidentielle, en août, les députés africains ont rejeté cette perspective. A Libreville, la déception est palpable dans le camp de Jean Ping, où l'on clôturait un dialogue jeudi 22 décembre. Le pouvoir se dit en revanche satisfait...
(AFP 20/12/16)
Les ambassadeurs de dix pays occidentaux et celui de l'Union européenne au Kenya ont démenti mardi vouloir influencer l'élection présidentielle d'août 2017, après que le président kényan eut accusé les pays étrangers d'ingérence dans ce scrutin en finançant des organisations de la société civile. Les ambassadeurs américain, canadien, allemand, suédois, australien, britannique, hollandais, danois, finlandais, norvégien et de l'UE ont publié à cet effet un communiqué commun, un jour après que Nairobi eut ordonné à une ONG américaine travaillant sur...
(AFP 19/12/16)
Les autorités kényanes ont ordonné lundi à une ONG américaine travaillant sur des programmes liés à la présidentielle dans ce pays en août 2017, de cesser immédiatement ses activités, selon une lettre consultée par l'AFP. La lettre émanant du ministère kényan de la Décentralisation et de la Planification ordonne à la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) de cesser immédiatement son programme d'assistance électorale d'un budget de 19 millions d'euros. Selon le ministère, l'IFES n'est pas enregistrée au Kenya en tant qu'ONG, et les employés étrangers travaillant pour cette fondation n'ont pas de visas de travail et sont donc considérés comme travaillant illégalement dans ce pays.
(RFI 19/12/16)
La 32e session de l'assemblée parlementaire paritaire entre les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), et l'Union européenne s'ouvre ce lundi à Nairobi. C'est l'un des plus importants cadres de coopération entre l'Union européenne et l'Afrique. Pendant trois jours, 78 parlementaires des pays de l'ACP assisteront à des séances plénières avec 78 de leurs homologues européens. Au programme, commerce international, développement durable, immigration mais surtout questions politiques. La crise post-électorale au Gabon sera notamment à l'ordre ...
(AFP 13/12/16)
Le gouvernement kényan va "réfléchir sérieusement" à un éventuel retrait du Kenya de la Cour pénale internationale (CPI), institution dont se sont retirées récemment trois nations africaines, a affirmé lundi le président kényan Uhuru Kenyatta. M. Kenyatta et son vice-président William Ruto avaient été inculpés par la CPI pour leurs rôles présumés dans les violences post-électorales de 2007-2008, mais les poursuites à leur encontre, marquées par des accusations d'intimidations de témoins et d'"ingérences politiques", avaient au final été abandonnées à des stades différents de la procédure.
(Xinhua 13/12/16)
Le président togolais Faure Gnassingbé est arrivé dimanche en fin de journée à Nairob pour une visite d'Etat de trois jours au Kenya. "M. Gnassingbé qui a été accueilli à son arrivée par Amina Mohamed, la ministre des affaires étrangères, assistera lundi à la cérémonie marquant le 53e anniversaire de l'adoption de la constitution, le Jamhuri (qui signifie République en Swahili) Day", rapporte dimanche le site internet du gouvernement. Le chef de l'Etat togolais aura une série d'entretiens avec son homologue Uhuru Kenyatta. Selon la présidence togolaise, "cette visite inaugure l'ère ...

Pages