Vendredi 20 Avril 2018
(AFP 29/03/18)
Le ministre kényan de l'Intérieur et le chef de la police kényane ont été condamnés jeudi à des amendes pour avoir expulsé un opposant du pays, en dépit de décisions de justice, ce pour la deuxième fois en deux mois. Politicien n'occupant aucun poste officiel au sein de l'opposition, Miguna Miguna a été propulsé sur le devant de la scène depuis sa participation à l'investiture symbolique du chef de l'opposition Raila Odinga le 30 janvier, suivie par son inculpation pour trahison et son expulsion du pays en février. Habitué aux provocations verbales sur les plateaux de télévision - il avait dit à une politicienne, en marge d'un débat: "Tu es tellement belle que tout le...
(AFP 29/03/18)
Un opposant kényan, connu pour avoir participé à une cérémonie d'investiture symbolique du chef de l'opposition fin janvier, a été expulsé du Kenya mercredi soir pour la deuxième fois en moins de deux mois, a annoncé son avocat à l'AFP. Miguna Miguna "a été déporté. Il est sur un vol à destination de Dubaï", a déclaré l'un de ses avocats, Cliff Ombeta, précisant ne pas connaître sa destination finale. Homme politique n'occupant aucun poste officiel au sein de l'opposition, Miguna Miguna, qui dispose des nationalités kényane et canadienne, a été propulsé sur le devant de la scène depuis sa participation à l'investiture symbolique du chef de l'opposition Raila Odinga le 30 janvier. Habitué aux provocations verbales sur les plateaux de...
(Jeune Afrique 29/03/18)
Le 9 mars dernier, le président kenyan Uhuru Kenyatta et son adversaire, Raila Odinga, ont créé la surprise en échangeant une poignée de main, après des mois d'affrontements. Mais l'unité nationale ne pourra se faire qu'avec des hommes politiques capables de se fixer des limites pour arriver au pouvoir et s’y maintenir. Tribune. Ils se sont rencontrés. Ils ont échangé une belle poignée de main devant les caméras et fait une déclaration conjointe appelant à la fin de leurs différends...
(AFP 22/03/18)
Le parti au pouvoir au Kenya a démenti mercredi que Cambridge Analytica, la société britannique accusée d'avoir récupéré à leur insu les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook, ait orchestré la victoire du président Uhuru Kenyatta à la présidentielle de 2017. Cambridge Analytica (CA), une société d'analyse de données proche du Parti républicain américain, est accusée d'avoir récupéré ces données pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs, afin de peser dans la campagne...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Uhuru Kenyatta a-t-il bénéficié du concours de Cambridge Analytica ? Soupçonné d’avoir joué un rôle déterminant dans la campagne de Donald Trump, ce cabinet de conseil britannique aurait offert ses services pour les campagnes électorales du président kényan. Une vidéo en caméra cachée, réalisée par la chaîne d’information britannique Channel 4, montre l’un des directeurs de Cambridge Analytica et de sa filiale SCL Elections en train de détailler les prestations réalisées au profit du parti d’Uhuru Kenyatta lors des présidentielles de 2013 et de 2017. « On a donné un nouveau look à l’ensemble du parti à deux reprises, on a écrit le manifeste, on a fait des recherches, des analyses...
(La Tribune 21/03/18)
Les accusations d’utilisations frauduleuse des données personnelles de 50 millions d’utilisateurs Facebook, par le cabinet Cambridge Analytica ne se limiterait pas aux Etats-Unis et aurait une ampleur mondiale. Les révélations font état de manœuvres de la sorte dans la déjà controversée élection d’Uhuru Kenyatta. Le scandale de manipulations électorales via les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook qui auraient été utilisées par le cabinet de conseil britannique Cambridge Analytica, lors de la campagne présidentielle menées par Donald Trump en 2016, pourraient également avoir concerné Kenya. Cambridge Analytica à la manœuvre lors des deux scrutins...
(RFI 20/03/18)
Le président Uhuru Kenyatta a choisi La Havane pour son premier voyage hors d’Afrique depuis sa réélection en octobre. Après cinq jours passés sur place, le chef de l’Etat a signé un partenariat avec l’île pour faire venir cent médecins cubains au Kenya, notamment pour combler le déficit de main d'œuvre. Les gouverneurs des comtés de Kisumu et Marsabit étaient du voyage à Cuba. Durant leur séjour, Mohamud Mohamed Ali et Anyang’ Nyong’o ont reconnu avoir échoué dans le recrutement de spécialistes. Les deux gouverneurs ont notamment expliqué qu’il était difficile de convaincre des médecins de travailler...
(Xinhua 16/03/18)
Le gouvernement kenyan a adopté mardi des directives juridiques pour soutenir la lutte contre la criminalité internationale. Le ministre de la Justice (Attorney General) sortant, Githu Muigai, a qualifié ce projet, baptisé "Assistance juridique mutuelle (MLA) en matière d'affaires criminelles", d'"avancée positive dans le renforcement de la coopération entre ce pays d'Afrique de l'Est et ses partenaires internationaux dans le domaine de la criminalité". "L'assistance juridique mutuelle sera utilisée par les agences des forces de l'ordre lors des investigations, des...
(RFI 13/03/18)
Au Kenya, la spectaculaire réconciliation scellée vendredi 9 mars entre le président Uhuru Kenyatta et son opposant Raïla Odinga continue d'avoir des conséquences politiques. Les deux hommes ont signé un rapprochement surprise qui avait pris tout le monde de cours. Depuis, la tension politique a baissé même si la décision crée certains remous. De nouveaux signes de détente sont apparus suite à l'accord du vendredi 9 mars. Ce lundi, plusieurs leaders de la NASA ont affirmé que les agents de...
(AFP 12/03/18)
Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, a participé dimanche dans le centre de Nairobi à une cérémonie marquant le 20e anniversaire de l'attentat contre l'ambassade des États-Unis dans la capitale kényane. M. Tillerson a d'abord déposé une gerbe devant le mémorial commémorant l'événement, sur lequel sont inscrits les noms des 213 victimes, puis s'est recueilli quelques instants. Il a ensuite prononcé un court discours, avant de serrer les mains de survivants. "Aux survivants présents, s'il vous plaît sachez que le...
(Le Monde 12/03/18)
Terminées, les invectives méprisantes, les accusations de « dictature », les menaces d’arrestation d’un côté et de renversement de l’autre. À la surprise générale, Uhuru Kenyatta, réélu en octobre 2017, et Raila Odinga, qui avait boycotté ce scrutin « illégitime », ont annoncé vendredi 9 mars s’unir « pour le Kenya ». Au terme d’une rencontre à Harambee House, les bureaux de la présidence, le chef de l’Etat et l’opposant historique ont fait une déclaration commune, tout sourires, apostrophes fraternelles et poignées de mains appuyées. Une...
(RFI 12/03/18)
Réconciliation spectaculaire entre le président kenyan Uhuru Kenyatta et Raïla Odinga, son principal opposant qui ne reconnait pas sa réélection depuis l’année passée et qui s’est autoproclamé président du peuple. Les deux hommes se sont rencontrés vendredi matin et ont scellé leur réconciliation, mais de nombreuses zones d’ombre subsistent autour de cette réconciliation surprise. Décryptage avec Marie-Emmanuelle Pommerolle, directrice de l’Institut français de recherches en Afrique. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180312-kenya-une-reconciliation-entre-deux-...
(RFI 12/03/18)
Après l'accord signé vendredi 9 mars entre le président Uhuru Kenyatta et son opposant Raïla Odinga, certaines dents grincent à la direction de l'opposition. Les trois grands alliés de Raïla Odinga, unis au sein de la coalition NASA, n'étaient pas présents et répètent qu'ils n'étaient même pas au courant. Pour le parti, c'est une nouvelle fissure dans un édifice déjà fragilisé. Les désaccords entre Raïla Odinga et ses alliés sont apparus au grand jour le 30 janvier lorsque le chef...
(AFP 10/03/18)
Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, en tournée en Afrique, a annulé son programme pour la journée de samedi à Nairobi car il "ne se sent pas bien", a annoncé la délégation américaine. "Le secrétaire ne se sent pas bien après deux longues journées à travailler sur des questions importantes comme la Corée du Nord et il a annulé ses événements du jour", a déclaré le sous-secrétaire d’État Steve Goldstein. M. Tillerson devait assister à un événement dans le cadre...
(RFI 10/03/18)
Au Kenya, le président Uhuru Kenyatta et l'opposant Raïla Odinga ont échangé une poignée de main et annoncé la fin de leurs divisions. Cette réconciliation surprise survient alors que Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain est arrivé à Nairobi. Lors d'une conférence de presse il a tout de suite mentionné le rapprochement entre les deux hommes. Rex Tillerson a félicité le président kényan et son opposant. Il a salué « le grand leadership » dont ils ont fait preuve et...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Après des mois d’affrontements, le président kényan Uhuru Kenyatta et l'opposant Raila Odinga se sont rencontrés ce vendredi. Ils ont promis de mettre leurs différends derrière eux pour construire ensemble le futur de la nation kényane. Symbolique ou avantageuse pour les deux hommes, cette soudaine « réconciliation » interroge. Hier ennemis, aujourd’hui « frères » ? À la surprise générale, le président kényan Uhuru Kenyatta et le chef de l’opposition Raila Odinga se sont serrés la main dans la matinée...
(RFI 10/03/18)
Spectaculaire rebondissement au Kenya. Uhuru Kenyatta et Raïla Odinga ont décidé d’enterrer la hache de guerre. A la surprise générale, le président kenyan et son opposant se sont rencontrés ce vendredi 9 mars au matin. Alors que Raïla Odinga ne reconnaît pas la réélection du chef de l’Etat, qu’il s’est autoproclamé président du peuple, et que les tentatives de dialogue avaient jusqu’à présent échoué, les deux hommes ont annoncé la fin de leurs divisions. Poignée de main chaleureuse, accolade, grands...
(RFI 10/03/18)
Spectaculaire rebondissement au Kenya. Uhuru Kenyatta et Raïla Odinga ont décidé d'enterrer la hache de guerre. A la surprise générale, le président kényan et son opposant se sont rencontrés vendredi 9 mars au matin. Alors que Raïla Odinga ne reconnaît pas la réélection du chef de l'Etat, qu'il s'est autoproclamé président du peuple, et que les tentatives de dialogue avaient jusqu'à présent échoué, les deux hommes ont annoncé la fin de leurs divisions. Ils ont aussi signé un document inédit pour sortir le pays de la crise. C'est une poignée de main qui a pris tout le...
(AFP 09/03/18)
Le président kényan Uhuru Kenyatta a rencontré vendredi le chef de l'opposition Raila Odinga pour la première fois depuis sa réélection contestée en octobre, et les deux dirigeants ont promis d'essayer de réconcilier le pays. A l'issue d'une rencontre surprise dans les bureaux du président, dans le centre de Nairobi, les deux hommes ont symboliquement lu un communiqué commun, côte-à-côte. S'appelant l'un et l'autre "mon frère", ils ont annoncé lancer "un programme" destiné à combler les fractures ethniques et politiques qui parcourent depuis longtemps le Kenya. Ils n'ont cependant fourni aucun détail sur ce que ce plan pourrait impliquer exactement.
(AFP 07/03/18)
Rex Tillerson s'envole mardi pour sa première tournée africaine à la tête de la diplomatie américaine, afin de tenter de dissiper les craintes du continent échaudé par le dédain prêté à Donald Trump. Il est attendu, de mercredi au 13 mars, en Ethiopie, en pleine crise politique depuis la démission surprise du Premier ministre Hailemariam Desalegn, et où il rencontrera aussi les dirigeants de la Commission de l'Union africaine (UA), mais aussi à Djibouti, où se trouve la seule base militaire américaine de la région, au Kenya, qui sort d'une période électorale tourmentée, au Tchad -- une première pour un secrétaire d'Etat américain...

Pages