Samedi 18 Novembre 2017
(AFP 17/10/17)
L'opposition kényane a annoncé mardi suspendre les manifestations visant à obtenir une réforme de la Commission électorale (IEBC), pour honorer la mémoire des trois personnes tuées par balles ces derniers jours, selon un communiqué signé de son leader Raila Odinga. "En hommage aux victimes innocentes de l’État, nos manifestations resteront suspendues. Vendredi, nous honorerons la mémoire de ces victimes comme héros de la lutte pour la justice électorale", a déclaré M. Odinga, en précisant qu'il indiquerait "la marche à suivre" le même jour. La coalition d'opposition Nasa a organisé depuis trois semaines une série de manifestations pour réclamer une réforme...
(AFP 17/10/17)
Un tribunal kényan a levé temporairement mardi l'interdiction prise par le gouvernement de manifester dans les centres d'affaires des trois principales villes du pays - Nairobi, Mombasa et Kisumu - dans l'attente d'un jugement sur le fond. En attendant un examen complet de la requête déposée par l'opposition, "une injonction est rendue empêchant et/ou restreignant le droit (du gouvernement et de la police) à mettre en œuvre l'interdiction d'exercer le droit fondamental et la liberté de manifester, comme garanti par l'article 37 de la Constitution", a déclaré le juge. Le ministre de l'Intérieur Fred Matiangi avait annoncé le 12 octobre l'interdiction des manifestations dans les centres d'affaires de Nairobi, Mombasa et Kisumu, "en raison de la menace claire, présente et...
(Le Monde 17/10/17)
A neuf jours du nouveau scrutin, le principal opposant au président Kenyatta clame toujours qu’il boycottera le vote, sans pour autant avoir fait les démarches nécessaires. L’élection présidentielle aura-t-elle lieu le 26 octobre ? Et si oui qui seront les candidats en lice ? A moins de dix jours du vote, personne au Kenya ne sait répondre avec assurance à ces deux questions. Quelques semaines seulement après avoir obtenu de la Cour suprême l’annulation historique du scrutin du 8 août, le candidat de la coalition d’opposition NASA avait annoncé, mardi 10 octobre, qu’il ne participerait pas au vote, plongeant le pays dans une crise politique inédite. Dimanche 15 octobre, à Mombasa, Raila Odinga, qui n’est donc plus censé être candidat,...
(RFI 17/10/17)
Au Kenya, la mobilisation de l’opposition continue malgré un récent arrêt du gouvernement interdisant les rassemblements dans les grandes villes. Raila Odinga, qui s’est retiré de la course à la présidentielle, appelle maintenant ses partisans à manifester quotidiennement. Il demande une réforme de la Commission électorale et l’annulation de l'élection présidentielle prévue le 26 octobre. Un mouvement diversement suivi dans le pays lundi 16 octobre, et une nouvelle fois émaillé de violences. Un jeune homme de 18 ans a été tué par balle à Kisumu lundi, en marge d’affrontements entre les manifestants et la police. Il a été porté à la morgue de l’hôpital principal de la ville. Un décès de plus dans le bastion de Raila Odinga, à l’ouest...
(La Tribune 17/10/17)
Après ses partenariats avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, le Kenya veut désormais exporter sa main-d’œuvre vers d’autres pays du Moyen-Orient. Les travaux y afférents ont déjà été lancés. Le suspens et la panique qui entourent la prochaine élection kényane ne paralysent pas pour autant ses différentes institutions. Nairobi entend se battre pour trouver davantage de places pour ses ressortissants sur le marché de l'emploi des pays du Golfe et songe déjà à multiplier les accords d'exportation de la main-d'œuvre locale. Actuellement, cinq pays sont ciblés. «Nous travaillons actuellement sur des accords bilatéraux de travail avec les Emirats Arabes Unis, l'Egypte, le Liban, Oman et la Jordanie», a déclaré lors d'un point de presse jeudi à Nairobi Rael Rotich, directrice...
(La Tribune 17/10/17)
Le Kenya est prêt pour l'introduction des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans son alimentation. D'après l'Exécutif, une loi portant sur la supervision générale et le contrôle du transfert, de la manipulation et de l'utilisation des OGM est déjà dans le circuit législatif. Les organismes génétiquement modifiés (OGM) seront bientôt introduits dans l'alimentation au Kenya. A en croire Willy Bett, ministre kényan des Elevages et des pêcheries, l'Exécutif a déjà introduit une loi pour aider à la supervision générale et au contrôle du transfert, de la manipulation et de l'utilisation des OGM dans le pays. Rapporté par la presse locale vendredi dernier, Willy Bett a également précisé que des spécialistes de la Kenya agricultural and livestock research organization (KALRO), l'organisme national...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Les 6 sociétés d’assurance cotées sur le Nairobi Securities Exchange, le marché financier kényan, ont réalisé collectivement un rendement moyen sur les capitaux de 10,9% au terme du premier semestre 2017, apprend-on des analystes du secteur dans ce pays. Cette performance qui s'inscrit en hausse de près de 2 points, en comparaison aux 9% de rendement moyen sur les capitaux, réalisé à la même période en 2016. Globalement, ces entreprises ont bénéficié des retombés de la diversification des sources de revenus, avec la conception et la distribution de nouveaux produits, comme par exemple la bancassurance. Une classe moyenne en constante évolution et le recours aux TIC pour la distribution et la collecte des primes font que leurs primes nettes (primes...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Au Kenya, Zarara Oil & Gas, filiale de Midway Resources International a annoncé avoir reçu le feu vert de l’agence nationale de l’environnement (Nema) pour le forage de deux puits de gaz naturel au large de Lamu. Il s’agit des puits Pate-2 et pate-3. Selon The East African, le premier sera foré avant la fin de l’année et le second, plus tard pendant le premier semestre de l’année suivante. Le forage de Pate-2 devrait durer 120 jours et une plateforme de forage de Greatwall Drilling Company Ltd a déjà été mobilisée dans le pays, poursuit notre source. Ce délai est d’ailleurs conforme au projet du gouvernement kényan consistant à introduire le gaz naturel dans le mix énergétique national pour réduire...
(AFP 16/10/17)
Un jeune manifestant a été tué par balle lundi dans l'ouest du Kenya, a-t-on appris auprès de témoins, alors que des centaines de partisans de l'opposition sont à nouveau descendus dans les rues pour demander des réformes en vue de la présidentielle du 26 octobre. La police a encore utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule à Kisumu, sur les rives du lac Victoria (ouest), un fief du principal opposant, Raila Odinga. Les manifestants avaient auparavant bloqué des routes, mis le feu à des pneus et lancé des pierres vers les policiers, pour marquer le passage à des manifestations désormais quotidiennes. L'un des manifestants, Michael Odiambo, 21 ans, a raconté avoir vu la police tuer par balle un jeune...
(RFI 16/10/17)
« Tuez ces criminels », c'est le titre du nouveau rapport publié, ce lundi, par Amnesty International et Human Right Watch. Les deux organisations de défense des droits humains dénoncent l'usage excessif de la force par la police kényane lors des manifestations qui ont suivi l'élection présidentielle du 8 août 2017. Pour les deux ONG, la police kényane est directement impliquée dans la mort d'au moins 33 personnes. Elle est aussi responsable de centaines de blessés. Les violences documentées se sont produites à Nairobi, la capitale du 9 août au 12 septembre 2017. Selon ce rapport, les victimes sont pour beaucoup des manifestants issus des rangs de l'opposition. La police leur a tiré dessus ou les a tout simplement passées...
(Agence Ecofin 16/10/17)
Des investisseurs constitués de banques et d'institutionnels ont accordé des financements à hauteur de 80 millions $, à M-Kopa Solar, une société kényane qui distribue de l'énergie électrique à la demande, via l'installation de kits solaires. Une part de ce financement a été obtenue via un prêt syndiqué de 55 millions $ mobilisés autour de Stanbic Bank of Kenya qui, en plus de ses 9 millions $ apportés en fonds propres, a collecté des fonds auprès du Commonwealth Development Corporation, ou encore des Fonds néerlandais et norvégien de financement du développement. L'autre part des financements a été mobilisée auprès de certains investisseurs privés emmenés par la firme suisse d'investissement dans les pays émergents, ResponsAbility. L'argent permettra à M-Kopa de financer...
(AFP 16/10/17)
Le Maroc a été désigné pays hôte du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018, a annoncé dimanche la Confédération Africaine de Football (CAF), à l'issue d'une réunion de l'instance à Lagos. L'organisation de cette compétition a été retirée au Kenya le 23 septembre "pour des retards accumulés" par le Comité Exécutif de la confédération panafricaine. Un comité d'urgence réuni samedi à Lagos a décidé "à l’unanimité des membres présents, d'octroyer l'organisation de la 5e édition du Championnat d’Afrique des Nations à la Fédération Royale Marocaine de Football", a indiqué la CAF dans son communiqué. "La candidature du Maroc a été préférée à celle de la Guinée Équatoriale, autre pays à avoir soumis un dossier de candidature valide", a précisé la...
(AFP 16/10/17)
Le Kényan Barnabas Kiptum et l’Éthiopienne Amelework Bosho ont remporté le marathon de Buenos Aires, couru dimanche dans les rues de la cité à travers ses quartiers les plus emblématiques comme La Boca, Puerto Madero, Plaza de Mayo et le parc Palermo. Le coureur de 31 ans, qui a parcouru les 42,195 km en 2 h 9 min 46 sec, soit le record de l'épreuve, a devancé de quelques secondes son compatriote Feliz Kimutai (2h11:35) et l'Ethiopien Birhanu Bekela (2h11:59). De son côté, Amelework Bosho a couru en 2 h 35 min 26 sec et devancé un duo de Kényanes. Rose Jepchumba a fini à 20 secondes (2h35:46) et Ednah Mukhawana à près de trois minutes (2h38:25). Classement messieurs: 1...
(AFP 14/10/17)
Un étudiant soupçonné d'avoir participé tôt samedi à une attaque ayant fait six morts contre un lycée dans le nord du Kenya a été lynché par des habitants de Lokichogio (nord du Kenya), ont annoncé des responsables. Après l'attaque, qui a tué cinq élèves et un garde de sécurité de l'internat, le suspect, un lycéen suspendu de l'établissement, a été arrêté. Par la suite, des habitants en colère l'ont lynché pour se venger. "Six personnes ont été tuées dans l'attaque, dont cinq lycéens, et plusieurs ont été blessées", a déclaré Seif Matata, un responsable du comté de Turkana. Dix-huit personnes ont été blessées par balle au cours de l'attaque, selon le gouverneur de la région du Turkana, Josphat Nanok. L'attaque...
(AFP 13/10/17)
Deux opposants, qui participaient vendredi à une manifestation dans la ville de Bondo, dans l'ouest du Kenya, ont été tués par balle au cours d'affrontements avec la police, selon plusieurs témoins. "L'un d'entre eux a une large blessure à la tête et l'autre à la poitrine. Ils reposent dans une mare de sang", a déclaré l'un des témoins, Charleston Okelo. Quelque 500 personnes ont manifesté à Bondo, la ville d'où est originaire le leader de l'opposition, Raila Odinga. Les manifestants s'opposaient à la police, juste devant le poste de police local, quand des coups de feu ont été tirés, selon les témoins.
(AFP 13/10/17)
Des centaines de partisans de l'opposition ont commencé à manifester vendredi dans les principales villes du Kenya, bravant l'interdiction du gouvernement, pour faire entendre leur voix en vue de la présidentielle du 26 octobre. Le gouvernement kényan a interdit jeudi les manifestations dans les centres d'affaires des trois principales villes du pays, Nairobi, Mombasa et Kisumu, "en raison de la menace claire, présente et imminente de troubles à l'ordre public". Mais les partisans du leader d'opposition Raila Odinga n'ont pas hésité à défier cet ordre. A Kisumu, un bastion de l'opposition dans l'ouest, sur les rives du lac Victoria, où plusieurs personnes avaient été blessées mercredi lors d'une précédente manifestation...
(RFI 13/10/17)
Une journée riche en tension s'ouvre au Kenya ce vendredi. L'opposition maintient son mot d'ordre de manifester après que le gouvernement a interdit tout rassemblement dans le centre des grandes villes. A Nairobi, cela faisait des semaines que les commerçants se plaignaient des manifestations de l'opposition qui ont souvent été émaillés de violences, synonymes de fuite des clients. Plus généralement, l'économie kényane, face à l'incertitude politique, a perdu de son dynamisme. Avec l’incertitude politique, c’est tout le climat des affaires qui devient morose dans un pays réputé pour son dynamisme économique. L'attentisme domine De la plus petite entreprise au grand groupe, l’attentisme domine. Google, Toyota, ou General Electric ont gelé certains de leurs investissements en attendant que la situation devienne...
(Xinhua 13/10/17)
L'impasse politique au Kenya entre dans une phase décisive, l'opposition et le parti au pouvoir se préparant à une longue bataille avant les nouvelles élections du 26 octobre. Le leader de l'opposition, Raila Odinga, s'est retiré de la course mardi, invoquant l'absence de changements au niveau de l'organisme électoral et les amendements forcés imposés par le Parti Jubilee, dont le passage devant le parlement est presque achevé. Le président Uhuru Kenyatta a fait savoir qu'il les transformerait immédiatement en loi. M. Odinga a demandé à la commission électorale d'annuler les élections du 26 octobre et d'en organiser d'autres dans 90 jours. Mais M. Kenyatta a assuré que les élections seraient organisées comme prévu, que M. Odinga y participe ou pas...
(APA 13/10/17)
APA-Nairobi (Kenya) - Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a indiqué qu’il suivait de près la situation au Kenya, à l’approche du nouveau scrutin présidentiel du 26 octobre. Il a indiqué avoir pris note de la décision du chef de l’opposition, Raila Odinga, de la coalition de la Super Alliance nationale (NASA) de se retirer de la course à la présidence et des développements politiques ultérieurs. Le président de la Commission de l’UA a ainsi appelé toutes les parties prenantes à faire preuve de leadership pendant cette période et à assurer la réussite du processus électoral et en même temps contribuer à la consolidation de la démocratie au Kenya et la préservation de la...
(Xinhua 13/10/17)
La Chine a joué un rôle capital dans la promotion du développement en Afrique et son initiative "La Ceinture et La Route" permettrait à plus de pays africains de mieux se connecter aux réseaux commerciaux mondiaux, ont noté des chercheurs à Xinhua lors d'une série d'interviews récentes. L'initiative "La Ceinture et la Route" proposée par la Chine vise à établir un réseau de commerce et d'infrastructure reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique le long et au-delà des routes commerciales de la Route de la Soie, a précisé Kioko Mutua, chargé de cours à l'Institut des études sur le développement de l'Université de Nairobi. "Pour l'Afrique, c'est une opportunité de s'ouvrir davantage au monde et de permettre au monde de...

Pages