| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(BBC 28/02/17)
Le gouvernement dit vouloir par cette mesure réduire les dépenses de l'Etat. Certains médias privés interprètent la décision gouvernementale comme un moyen de déstabiliser la presse indépendante à l'approche des élections générales du mois d'août prochain. Dans une note de service, le chef d'état-major du Kenya et le ministre de la fonction publique, ont demandé à tous les ministères et agences gouvernementales d'accorder exclusivement les plages publicitaires aux médias publics.
(Xinhua 28/02/17)
Un sommet régional prévu lundi à Arusha dans le nord de la Tanzanie a été reporté. Le Sommet des chefs d'État d'Afrique de l'Est devait discuter entre autres questions des Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne, et il est désormais prévu au 6 avril, selon un communiqué publié par la Communauté d'Afrique de l'Est. Ce communiqué indique que le 18ème Sommet de la CAE sera précédé par d'autres réunions techniques à partir du 30 mars. Le report de ce sommet est dû au fait que deux pays de la région avaient d'autres activités prévues à cette date, et ont demandé en conséquence le report du sommet au 30 mars (date d'ouverture du sommet) et au 6 avril (date...
(AFP 27/02/17)
Le gouvernement kényan va cesser de financer toute publicité dans les medias privés du pays et lancer son propre journal, gratuit, selon un mémo confidentiel consulté lundi par l'AFP. Les encarts publicitaires payés par le gouvernement rapportent 18 millions d'euros chaque année aux journaux kényans, selon un responsable de l'agence gouvernementale en charge de la publicité. La décision de les supprimer est perçue par de nombreux acteurs des médias comme une tentative de museler la liberté de la presse. Le conseil des ministres a approuvé la création...
(Le Monde 27/02/17)
Opérations à mains nues, pannes de générateur, insalubrité, coûts exorbitants des soins, impuissance du personnel : le quotidien des malades tourne au tragique. S’il était né un jour plus tôt, le fils de Ronald Odhiambo Bola serait peut-être toujours en vie. « Notre enfant, John, a vu le jour le 5 décembre 2016. Le jour même où les médecins de tout le pays se sont mis en grève, dit-il sobrement, le regard triste. Ronald a donné rendez-vous dans un hôtel vieillissant de la banlieue de Nairobi. C’était notre premier bébé. On a vite...
(Le Monde 27/02/17)
Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. Les Nations unies lancent un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs : la famine est bel et bien de retour en Afrique de l’Est. La sécheresse frappe depuis fin 2016 plusieurs pays de la région (Somalie, Kenya, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Soudan du Sud, et dans une moindre mesure Tanzanie), où 20 millions de personnes auraient aujourd’hui besoin d’une assistance humanitaire d’urgence, selon les chiffres rendus publics par l’ONU. Les plus affectés demeurent la Somalie – 2,9 millions...
(BBC 25/02/17)
Au Kenya, des centaines de personnes ont du quitter leurs maisons a cause de la montée de l'insécurité dans la région de Baringo située à environ 271 km au nord ouest de la capitale Nairobi. Jeudi, des hommes armés ont attaqué un camion gouvernementale qui apportait de l'aide alimentaire dans la zone. Et deux semaines auparavant, un responsable politique local et future parlementaire a été tué par des hommes armés dans un bar. Le chef de l'opposition Raila Odinga avait qualifié l'incident d'assassinat politique. Les dirigeants locaux ont demandé au président Uhuru Kenyatta d'agir pour stopper les violences qui ont fait 10 victimes ces derniers jours. La région accueille deux ethnies, les Pokot et les Tugen. Ces deux communautés se...
(Xinhua 25/02/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sont en train d'accélérer un examen complet des Barrières tarifaires communes (CET) afin de protéger les industries naissantes, ont rapporté vendredi des officiels. La secrétaire permanente du ministère kenyan chargé des Affaires liées à la CAE, du Travail et de la Protection sociale, Betty Maina, a déclaré que la CAE étudiera les critères utilisés dans la classification des marchandises qui entrent dans la CAE. "L'intention de cette étude est d'établir les règles du commerce et d'attirer les investissements dans la région", a expliqué Mme Maina lors de la troisième réunion du réseau des industriels de la CAE. "L'étude incluera également des réformes des modèles d'exemption des taxes afin de créer...
(Agence Ecofin 24/02/17)
Au Kenya, de nouvelles voix s’élèvent pour condamner la décision de l’exécutif de plafonner les taux d’intérêt pratiqués dans le secteur bancaire. Après le Fonds monétaire international (FMI) qui a estimé que la mesure pourrait coûter 2 points de croissance à la principale économie d’Afrique orientale, ce sont les banquiers eux-mêmes qui ont annoncé que des pourparlers sont en cours avec les parlementaires pour modifier le texte. Cette loi, approuvée en août dernier contre l’avis de la banque centrale et du trésor kényan, venait accomplir une promesse de campagne du président Uhuru Kenyatta (photo) datant de 2013. Le dirigeant, alors candidat, s’était engagé à réduire le coût des emprunts bancaires. Cependant, indique Jeremy Awory, le numéro un de Barclays Kenya,...
(Le Point 23/02/17)
L'élection du nouveau président somalien a redonné aux réfugiés de Dadaab foi dans leur pays. Ils y retournent malgré les risques toujours présents. Ce soir-là, Anab Shire avait sorti « son plus bel hijab ». Vert kaki, légèrement brillant, avec des revers rouges autour du visage. La fête a duré deux jours dans son quartier d'Hagadera, un des cinq secteurs du tentaculaire camp de réfugiés de Dadaab, le plus grand du monde, situé à l'est du Kenya. Pour cette jeune femme de 33 ans originaire de la ville côtière de Kismayo, au sud de la Somalie, comme pour certains réfugiés, l'élection dans la nuit du 8 février du nouveau président de la Somalie, Mohamed Abdullahi Mohamed dit « Farmajo »,...
(Le Monde 22/02/17)
A moins de six mois des élections générales, les Kényans semblent désillusionnés par leurs leaders politiques. Les chiffres sont tombés et ils sont plutôt décevants. Après plus d’un mois de campagne d’enregistrement, la Commission électorale indépendante (IEBC) a annoncé, mardi 21 février après-midi que seuls 3,7 millions de nouveaux Kényans étaient allés s’inscrire sur les listes électorales. Les espérances se situaient entre 4 et 6 millions. Achevée dimanche soir...
(Agence Ecofin 21/02/17)
La compagnie kényane Xago Africa réalise actuellement des études de faisabilité pour la construction de la batterie de stockage à grande échelle d’énergie solaire du pays. Ces travaux qui s’effectuent avec l’assistance d’investisseurs américains, permettront en cas d’obtention de résultats favorables, le stockage de l’énergie produite par la centrale solaire de Siaya, d’une capacité de 40 MW. « Des études de faisabilité sont en cours. Le développement de cette technologie de stockage d’énergie positionnera le Kenya en tant que hub pour le développement de ce type d’énergie dans la région.», a affirmé Issac Kiva, le directeur des énergies renouvelables au ministère kényan de l’énergie. Ces batteries de secours permettront de stocker et d’utiliser l’électricité générée par la centrale, même après...
(Agence Ecofin 20/02/17)
La société de financement du tourisme kényan (Tourism finance Corporation), a annoncé qu’elle mettrait, au cours du mois, 8 millions $ de prêts à la disposition des acteurs du secteur touristique et hôtelier du pays. « Nous allons commencer à octroyer des prêts durant le mois en cours. Nous voulons soutenir l'industrie à nouveau, mais nous allons surtout examiner des projets novateurs et respectueux de l'environnement », a précisé le directeur général du TFC Jonah Orumoi. L’institution a annoncé qu’un taux de 9%, inférieur aux taux exorbitants pratiqués par les banques avant le plafonnement à 10% décidé par la banque centrale, serait appliqué sur les prêts. Les acteurs du secteur touristique kenyan ont connu des mois très durs, suite aux...
(RFI 18/02/17)
Cette semaine se tenait à Nairobi le 11e Forum africain de la finance et de l’investissement (IFAF). Organisé par l’EMRC, l’évènement a rassemblé une cinquantaine de chef de PME du continent, et des investisseurs européens, américains et africains. Après une journée de formation pour les jeunes entrepreneurs, et des rencontre B2B (Business to business), s’est tenu le prix de l’entreprenariat 2017. Six finalistes, venant principalement d’Afrique de l’Est, ont « pitché » leurs projets. Et c’est Eco Act, une entreprise tanzanienne de transformation des déchets plastique en planches de construction qui a gagné.
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(RFI 17/02/17)
Pour l’Allemagne, la coopération économique avec l’Afrique ne peut se faire sans une formation de la main-d’œuvre locale. Lors du second sommet Afrique-Allemagne pour les affaires qui s’est tenu il y a quelques jours à Nairobi, le ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement a plaidé pour une « révolution de l’éducation » sur le continent. Les entreprises allemandes ont longtemps été frileuses à l’idée s’implanter en Afrique. Elles sont actuellement moins de 900 à opérer sur le continent. Aujourd’hui, l’Allemagne veut inverser la tendance… La naissance de classes moyennes ouvre de nouveaux...
(Agence Ecofin 17/02/17)
Le gouvernement kényan envisage de faire passer son volume de thé exporté vers la Russie de 18 millions de kilogrammes (kg) actuellement à 44 millions de kg dans les trois prochaines années. Cette stratégie devrait permettre au Kenya de renforcer la présence de son thé en Russie, à côté d’autres acteurs majeurs comme le Sri Lanka et l’Inde. « La Russie est l’un des plus grands importateurs de thé au monde. Elle a longtemps été l’une des principales destinations du thé kényan mais les recettes d’exportation ont été réduites ces dernières années », indique Samuel Ogola, numéro un par intérim du directorat du thé. Pour atteindre cet objectif, le Kenya misera entre autres sur la qualité de son thé noir...
(BBC 16/02/17)
Les sept représentants syndicaux des médecins kényans écroués lundi ont été remis en liberté mercredi dans l'attente de leur jugement en appel. Dr Muruka Kays, un gynécologue à Kisumu, se dit satisfait de la décision de la cour, mais que tout ne s'arrête pas là. "Malgré leur libération, le mouvement continue d'appeler le gouvernement à mettre en œuvre l'accord collectif de négociation pour engager la discussion avec les médecins de façon constructive. Il est temps que les kenyans paient des taxes pour...
(AFP 15/02/17)
Les sept représentants syndicaux des médecins kényans écroués lundi ont été remis en liberté mercredi dans l'attente de leur jugement en appel et vont reprendre les négociations avec le gouvernement pour mettre fin à une grève de dix semaines. Les syndicalistes ont fait appel mercredi de leur condamnation à un mois de prison, en arguant que leur libération était "le seul moyen pour que les discussions salariales actuellement bloquées continuent".
(AFP 14/02/17)
Le gouvernement kényan a annoncé mardi souhaiter la libération de sept représentants syndicaux des médecins, écroués pour leur rôle dans une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis dix semaines, afin de reprendre les négociations. Le gouvernement, qui s'était pourtant montré inflexible depuis le début de la grève, "fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les sept soient libérés", a déclaré devant les sénateurs le ministre de la Santé, Cleopa Mailu. "Nous présenterons une requête devant la Cour d'appel en faveur de la libération des syndicalistes pour que les négociations puissent reprendre", a-t-il ajouté. Les syndicalistes avaient été condamnés mi-janvier à un mois de prison avec sursis. Une juge leur avait donné un délai pour...
(RFI 14/02/17)
Au Kenya, les négociations pour mettre fin à la grève des médecins qui dure depuis plus deux mois ne parviennent pas à avancer. Lundi 13 février au soir, des dizaines de médecins se sont rassemblés pour un sit-in au Railway Club de Nairobi avant d'être chassés par la police. Ils protestaient contre l'incarcération de sept de leurs représentants syndicaux. Les syndicalistes avaient déjà été condamnés à un mois de prison avec sursis en janvier. Après plusieurs ultimatums les appelant à mettre fin au mouvement...

Pages